Citrix ADC

Configurer les partitions d’administration

Important

  • Seuls les superutilisateurs sont autorisés à créer et configurer des partitions d’administration.
  • Sauf indication contraire, les configurations pour configurer une partition d’administration doivent être effectuées à partir de la partition par défaut.

En partitionnant une appliance Citrix ADC, vous créez en effet plusieurs instances d’une seule appliance Citrix ADC. Chaque instance a ses propres configurations et le trafic de chacune de ces partitions est isolé de l’autre en attribuant à chaque partition un VLAN dédié ou un VLAN partagé.

Un Citrix ADC partitionné possède une partition par défaut et les partitions d’administration qui sont créées. Pour configurer une partition d’administration, vous devez d’abord créer une partition avec les ressources pertinentes (mémoire, bande passante maximale et connexions). Ensuite, spécifiez les utilisateurs qui peuvent accéder à la partition et le niveau d’autorisation pour chacun des utilisateurs de la partition.

L’accès à un Citrix ADC partitionné est identique à l’accès à un Citrix ADC non partitionné : via l’adresse NSIP ou toute autre adresse IP de gestion. En tant qu’utilisateur, après avoir fourni vos informations d’identification d’ouverture de session valides, vous êtes dirigé vers la partition à laquelle vous êtes lié. Toutes les configurations que vous créez sont enregistrées dans cette partition. Si vous êtes associé à plusieurs partitions, vous êtes dirigé vers la première partition à laquelle vous étiez associé. Si vous souhaitez configurer des entités sur l’une de vos autres partitions, vous devez explicitement basculer vers cette partition.

Après avoir accédé à la partition appropriée, les configurations que vous effectuez sont enregistrées dans cette partition et sont spécifiques à cette partition.

Remarque

  • Les superutilisateurs Citrix ADC et les autres utilisateurs non partitionnés sont pris à la partition par défaut.
  • Les utilisateurs de toutes les 512 partitions peuvent se connecter simultanément.

Conseil

Pour accéder à une appliance Citrix ADC partitionnée via HTTPS à l’aide du SNIP (avec l’accès à la gestion activé), assurez-vous que chaque partition possède le certificat de son administrateur de partition. Dans la partition, l’administrateur de partition doit effectuer les opérations suivantes :

  1. Ajoutez le certificat au Citrix ADC.

    add ssl CertKey ns-server-certificate -cert ns-server.cert -key ns-server.key

  2. Liez-le à un service nomménskrpcs-<SNIP>-3009, où<SNIP>doit être remplacé par l’adresse SNIP, dans ce cas 100.10.10.1.

    • bind ssl service nskrpcs-100.10.10.1-3009
    • certkeyName** ns-server-certificate

Limitation des ressources de partition

Dans une appliance Citrix ADC partitionnée, un administrateur réseau peut créer une partition avec des ressources de partition telles que la mémoire, la bande passante et la limite de connexion configurées comme illimitées. Ceci est fait en spécifiant Zéro comme valeur de ressource de partition, où Zéro indique que la ressource est illimitée sur la partition et qu’elle peut être consommée jusqu’aux limites du système. La configuration des ressources de partition est utile lorsque vous migrez un déploiement de domaine de trafic vers une partition administrative ou si vous ne connaissez pas la limite d’allocation de ressources pour une partition dans un déploiement donné.

La limite de ressources pour une partition administrative est la suivante :

  1. Mémoire de partition. Il s’agit de la mémoire maximale allouée pour une partition. Vous devez vous assurer de spécifier les valeurs lors de la création d’une partition.

    Remarque

    À partir de NetScaler 12.0, lorsque vous créez une partition, vous pouvez définir la limite de mémoire à zéro. Si une partition est déjà créée avec une limite de mémoire spécifique, vous pouvez la réduire à n’importe quelle valeur ou la définir comme zéro.

    Paramètre : MaxMemLimit

    La mémoire maximale est allouée en mégaoctets dans une partition. Une valeur zéro indique que la mémoire est illimitée sur la partition et qu’elle peut consommer jusqu’aux limites du système.

    Valeur par défaut : 10

  2. Bande passante de partition. Bande passante allouée maximale pour une partition. Si vous spécifiez une limite, assurez-vous qu’elle se situe dans le débit sous licence de l’appliance. Sinon, vous ne limitez pas la bande passante qui peut être utilisée par la partition. La limite spécifiée est responsable de la bande passante requise par l’application. Si la bande passante de l’application dépasse la limite spécifiée, les paquets sont supprimés.

    Remarque

    À partir de NetScaler 12.0, lorsque vous pouvez créer une partition, vous pouvez définir la limite de bande passante de la partition à zéro. Si une partition est déjà créée avec une bande passante spécifique, vous pouvez réduire la bande passante ou définir la limite comme zéro.

    Paramètre : MaxBandWidth

    La bande passante maximale est allouée en Kbps dans une partition. Une valeur zéro indique que la bande passante est libre. Autrement dit, la partition peut consommer jusqu’aux limites du système.

    Valeur par défaut : 10240

    Valeur maximale : 4294967295

  3. Connexion de partition. Nombre maximal de connexions simultanées pouvant être ouvertes dans une partition. La valeur doit tenir compte du flux simultané maximal attendu dans la partition. Les connexions de partition sont comptabilisées à partir de la mémoire de quota de partition. Auparavant, les connexions étaient comptabilisées à partir de la mémoire de quota de partition par défaut. Il est configuré uniquement côté client, pas sur les connexions TCP côté serveur back-end. Les nouvelles connexions ne peuvent pas être établies au-delà de cette valeur configurée.

    Remarque

    À partir de NetScaler 12.0, vous pouvez créer une partition avec le nombre de connexions ouvertes défini sur zéro. Si vous avez déjà créé une partition avec un nombre spécifique de connexions ouvertes, vous pouvez réduire la limite de connexion ou définir la limite comme zéro.

    Paramètre : MaxConnections

    Nombre maximal de connexions simultanées pouvant être ouvertes dans la partition. Une valeur zéro indique aucune limite sur le nombre de connexions ouvertes.

    Valeur par défaut : 1024

    Valeur minimale : 0

    Valeur maximale : 4294967295

Configurer une partition d’administration

Pour configurer une partition d’administration, effectuez les tâches suivantes.

Accéder à une partition d’administration

Pour accéder à une partition d’administration à l’aide de l’interface de ligne de commande

  1. Ouvrez une session sur l’appliance Citrix ADC.
  2. Vérifiez si vous êtes dans la partition correcte. L’invite de commandes affiche le nom de la partition actuellement sélectionnée.
  3. Si oui, passez à l’étape suivante.
  4. Si non, obtenez une liste des partitions auxquelles vous êtes associé et passez à la partition appropriée.

    • show system user <username>
    • switch ns partition <partitionName>
  5. Maintenant, vous pouvez effectuer les configurations requises comme un Citrix ADC non partitionné.

Pour accéder à une partition d’administration à l’aide de l’utilitaire de configuration

  1. Ouvrez une session sur l’appliance Citrix ADC.

  2. Vérifiez si vous êtes dans la partition correcte. La barre supérieure de l’interface utilisateur graphique affiche le nom de la partition sélectionnée.

    • Si oui, passez à l’étape suivante.

    • Si non, accédez à Configuration > Système > Partitions d’administration > Partitions, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la partition vers laquelle vous souhaitez basculer, puis sélectionnez Basculer.

  3. Maintenant, vous pouvez effectuer les configurations requises comme un Citrix ADC non partitionné.

Ajouter une partition d’administration

L’administrateur racine ajoute une partition administrative à partir de la partition par défaut et lie la partition au VLAN 2.

Pour créer une partition administrative à l’aide de l’interface de ligne de commande**

À l’invite de commandes, tapez :

add partition <partitionname>

Basculer l’accès utilisateur de la partition par défaut vers une partition d’administration

Maintenant, changez l’accès utilisateur de la partition par défaut à la partition Par1.

Pour basculer un compte d’utilisateur de la partition par défaut vers une partition d’administration à l’aide de l’interface de ligne de commande :

À l’invite de commandes, tapez :

Switch ns partition <pname>

Ajout d’une adresse SNIP à un compte d’utilisateur de partition avec l’accès à la gestion activé

Dans la partition, créez une adresse SNIP avec l’accès de gestion activé.

Pour ajouter une adresse SNIP au compte utilisateur de partition avec l’accès à la gestion activé à l’aide de l’interface de ligne de commande :

À l’invite de commandes, tapez :

> add ns ip <ip address> <subnet mask> -mgmtAccess enabled

Créer et lier un utilisateur de partition avec la stratégie de commande de partition

Dans la partition, créez un utilisateur du système de partition et liez l’utilisateur avec des stratégies de commande partition-admin.

Pour créer et lier un utilisateur de système de partition avec la stratégie de commande de partition à l’aide de l’interface de ligne de commande :

À l’invite de commandes, tapez :

> add system user <username> <password> Done

Création et liaison d’un groupe d’utilisateurs de partition avec la stratégie de commande de partition

Dans Partition Par1, créez un groupe d’utilisateurs de système de partition et liez le groupe avec une stratégie de commande de partition telle que l’administrateur de partition, la partition en lecture seule, l’opérateur de partition ou le réseau de partition.

Pour créer et lier un groupe d’utilisateurs de partition avec la stratégie de commande de partition à l’aide de l’interface de ligne de commande :

> add system group <groupName>
> bind system group <groupname> (-userName | -policyName <cmdpolicy> <priority> | -partitionName)

Configuration de l’authentification du serveur externe pour les utilisateurs externes

Dans la partition Par1, vous pouvez configurer une authentification de serveur externe pour authentifier les utilisateurs TACACS externes qui accèdent à la partition via l’adresse SNIP.

Pour configurer l’authentification du serveur externe pour les utilisateurs externes à l’aide de l’interface de ligne de commande :

À l’invite de commandes, tapez :

> add authentication tacacsaction <name> -serverip <IP> -tacacsSecret <secret key> -authorization ON -accounting ON
> add authentication policy <policname> -rule true -action <name>
> bind system global <policyname> -priority <value>1

Configurer un compte d’utilisateur du système de partition dans une partition à l’aide de l’interface graphique

Pour configurer un compte d’utilisateur de partition dans une partition administrative, vous devez créer un utilisateur de partition ou un groupe d’utilisateurs de partition et lier les stratégies de commande de partition. En outre, vous pouvez configurer l’authentification du serveur externe pour un utilisateur externe.

Pour créer un compte d’utilisateur de partition dans une partition à l’aide de l’interface graphique

Accédez à Système > Administration des utilisateurs, cliquez sur Utilisateurspour ajouter un utilisateur de système de partition et lier l’utilisateur aux stratégies de commande (partitionadmin/partitionread-only/partition-operator/partition-network).

Pour créer un compte de groupe d’utilisateurs de partition dans une partition à l’aide de l’interface graphique

Accédez à Système > Administration des utilisateurs, cliquez sur Groupespour ajouter un groupe d’utilisateurs de système de partition et lier le groupe d’utilisateurs aux stratégies de commande (partitionadmin/partitionread-only/partition-operator/partition-network).

Pour configurer l’authentification du serveur externe pour les utilisateurs externes à l’aide de l’interface graphique

Accédez à Système > Authentification > Actions de base et cliquez sur TACACS pour configurer le serveur TACACS pour authentifier les utilisateurs externes qui accèdent à la partition.

Exemple de configuration

La configuration suivante montre comment créer un utilisateur de partition ou un groupe d’utilisateurs de partition et lier des stratégies de commande de partition. De plus, comment configurer l’authentification du serveur externe pour l’authentification d’un utilisateur externe.

> add partition Par1
> switch ns partition Par1
> add ns ip 10.102.29.203 255.255.255.0 -mgmtAccessenabled
> add system user John Password
> bind system user Jane partition-read-only -priority 1
> add system group Retail
> bind system group Retail -policyname partition-network 1 (where 1 is the priority number)
> bind system group Retail –username Jane
> add authentication tacacssaction tacuser –serverip 10.102.29.200 –tacacsSecret Password –authorization ON –accounting ON
> add authentication policy polname –rule true –action tacacsAction
> bind system global polname –priority 1

Stratégies de commande pour les utilisateurs de partition et les groupes d’utilisateurs de partition dans une partition administrative

Commandes d’autorisation d’un compte d’utilisateur à l’intérieur d’une partition administrative Stratégies de commande disponibles dans une partition administrative (stratégies intégrées) Type d’accès au compte d’utilisateur
ajouter un utilisateur système Partition-admin SNIP (avec accès à la gestion activé)
ajouter un groupe système Partition-réseau SNIP (avec accès à la gestion activé)
ajout d’authentification<action, policy>, système de liaison global<policy name> Partition en lecture seule SNIP (avec accès à la gestion activé)
supprimer l’utilisateur système Partition-admin SNIP (avec accès à la gestion activé)
supprimer un groupe système Partition-admin SNIP (avec accès à la gestion activé)
lier cmdpolicy système à l’utilisateur système ; lier cmdpolicy système au groupe système Partition-admin SNIP (avec accès à la gestion activé)

Configurer un canal Ethernet LACP sur la partition d’administration par défaut

Avec le protocole LACP (Link Aggregation Control Protocol), vous pouvez combiner plusieurs ports en une seule liaison haute vitesse (également appelée canal). Une appliance compatible LACP échange des unités de données LACP (LACPDU) sur le canal.

Il existe trois modes de configuration LACP que vous pouvez activer dans la partition par défaut d’une appliance Citrix ADC :

  1. Actif. Un port en mode actif envoie des LACPDU. L’agrégation des liens est formée si l’autre extrémité de la liaison Ethernet est en mode actif ou passif LACP.
  2. Passif. Un port en mode passif envoie des LACPDU uniquement lorsqu’il reçoit des LACPDU. L’agrégation de liens est formée si l’autre extrémité de la liaison Ethernet est en mode actif LACP.
  3. Désactiver. L’agrégation des liens n’est pas formée.

Remarque

Par défaut, l’agrégation des liens est désactivée dans la partition par défaut de l’appliance.

LACP échange LACPDU entre les périphériques connectés par une liaison Ethernet. Ces dispositifs sont généralement appelés acteur ou partenaire.

Une unité de données LACPDU contient les paramètres suivants :

  • Mode LACP. Actif, passif ou désactivé.
  • Délai d’expiration LACP. La période d’attente avant de chronométrer le partenaire ou l’acteur. Valeurs possibles : Long et Court. Par défaut : Long.
  • Clé de port. Pour faire la distinction entre les différents canaux. Lorsque la touche est 1, LA/1 est créé. Lorsque la touche est 2, LA/2 est créé. Valeurs possibles : Entier de 1 à 8. 4 à 8 est pour le cluster CLAG.
  • Priorité du port. Valeur minimale : 1. Valeur maximale : 65535. Par défaut : 32768.
  • Priorité système. Utilise cette priorité avec MAC système pour former l’ID système afin d’identifier de manière unique le système lors de la négociation LACP avec le partenaire. Définit la priorité système de 1 et 65535. La valeur par défaut est définie sur 32768.
  • Interface. Prend en charge 8 interfaces par canal sur l’appliance NetScaler 10.1 et 16 interfaces par canal sur les appliances NetScaler 10.5 et 11.0.

Après l’échange de LACPDU, l’acteur et le partenaire négocient les paramètres et décident d’ajouter les ports à l’agrégation.

Configurer et vérifier LACP

Pour configurer et vérifier LACP sur une appliance Citrix ADC à l’aide de la ligne de commande

  1. Activez LACP sur chaque interface.

    À l’invite de commandes, tapez :

    set interface <Interface_ID> -lacpMode PASSIVE -lacpKey 1

    Lorsque vous activez LACP sur une interface, les canaux sont créés dynamiquement. En outre, lorsque vous activez LACP sur une interface et définissez LACPKey sur 1, l’interface est automatiquement liée à ADCal LA/1.

    Remarque

    Lorsque vous liez une interface à un canal, les paramètres du canal ont priorité sur les paramètres de l’interface, de sorte que les paramètres de l’interface sont ignorés. Si un canal a été créé dynamiquement par LACP, vous ne pouvez pas effectuer d’opérations d’ajout, de liaison, de déliaison ou de suppression sur le canal. Un canal créé dynamiquement par LACP est automatiquement supprimé lorsque vous désactivez LACP sur toutes les interfaces du canal.

  2. Définissez la priorité système.

    À l’invite de commandes, tapez :

    set lacp -sysPriority <Positive_Integer>

  3. Vérifiez que LACP fonctionne comme prévu.

    show interface <Interface_ID>

    show channel

    show LACP

    Remarque

    Dans certaines versions de Cisco IOS, l’exécution de la <VLAN_ID> commande switchport trunk native vlan entraîne le commutateur Cisco à marquer les PDU LACP. Le canal LACP entre le commutateur Cisco et l’appliance Citrix ADC échoue. Cependant, ce problème n’affecte pas les canaux d’agrégation de liens statiques configurés dans la procédure ci-dessus.

Enregistrer la configuration de toutes les partitions d’administration à partir de la partition par défaut

Les administrateurs peuvent désormais enregistrer la configuration de toutes les partitions d’administration à la fois à partir de la partition par défaut.

Pour enregistrer toutes les partitions d’administration à partir de la partition par défaut à l’aide de l’interface de ligne de commande

À l’invite de commandes, tapez :

save ns config -all

Prise en charge des rapports personnalisés basés sur les partitions et les clusters

L’interface graphique Citrix ADC affiche désormais uniquement les rapports personnalisés créés dans la partition d’affichage en cours ou dans le cluster.

Auparavant, l’interface graphique Citrix ADC utilisait pour stocker les noms de rapports personnalisés directement dans le fichier back-end sans mentionner le nom de partition ou de cluster à différencier.

Pour afficher les rapports personnalisés de la partition ou du cluster en cours dans l’interface graphique

  • Accédez à l’onglet Rapports .

  • Cliquez sur Rapports personnalisés pour afficher les rapports créés dans la partition active ou dans le cluster.

Prise en charge de la liaison de certificats globaux VPN dans une configuration partitionnée pour OAuth IdP

Dans une configuration partitionnée, vous pouvez maintenant lier les certificats au VPN global pour les déploiements OAuth IdP.

Pour lier les certificats dans la configuration partitionnée à l’aide de l’interface de ligne de commande

À l’invite de commandes, tapez :

bind vpn global [-certKeyName <string>] [-userDataEncryptionKey <string>]