Configuration de la communication entre les nœuds

Les nœuds d’une configuration de cluster communiquent entre eux à l’aide des mécanismes de communication inter-nœuds suivants :

  • Les nœuds qui se trouvent dans le réseau (même sous-réseau) communiquent entre eux via le backplane du cluster. Le backplane doit être explicitement configuré. Consultez les étapes détaillées ci-dessous.
  • À travers les réseaux, la direction des paquets se fait via un tunnel GRE et d’autres communications de noeud à noeud sont acheminées entre les noeuds selon les besoins. Remarque :
    • Un cluster peut inclure des nœuds provenant de différents réseaux à partir de NetScaler 11.0.
    • Dans un déploiement de cluster L3, les paquets entre les nœuds Citrix ADC sont échangés sur un tunnel GRE non chiffré qui utilise les adresses NSIP des nœuds source et destination pour le routage. Lorsque cet échange se produit sur Internet, en l’absence d’un tunnel IPsec, les NSIP seront exposés sur Internet et cela pourrait entraîner des problèmes de sécurité. Citrix conseille aux clients d’établir leur propre solution IPSec lors de l’utilisation d’un cluster L3.

Pour configurer le backplane du cluster, procédez comme suit pour chaque nœud

  1. Identifiez l’interface réseau que vous souhaitez utiliser pour le backplane.
  2. Connectez un câble Ethernet ou optique à partir de l’interface réseau sélectionnée au commutateur de backplane de cluster.

Par exemple, pour utiliser l’interface 1/2 comme interface de backplane pour le nœud 4, connectez un câble de l’interface 1/2 du nœud 4 au commutateur de backplane.

Points importants à noter lors de la configuration du backplane du cluster

  • N’utilisez pas l’interface de gestion de l’appliance (0/x) comme interface de backplane. Dans un cluster, l’interface 0/1/x est lue comme suit :

    0 -> ID de nœud 0 1/x -> Interface de Citrix ADC

  • Les interfaces Backplane ne doivent pas être utilisées pour les plans de données client ou serveur.

  • Configurez un canal d’agrégat de liaison (LA) pour optimiser le débit du backplane du cluster.

  • Citrix vous recommande de consacrer un commutateur distinct pour le backplane, afin que de grandes quantités de trafic puissent être traitées de manière transparente.

  • Les interfaces de backplane de tous les nœuds d’un cluster doivent être connectées au même commutateur et liées au même VLAN L2.

  • Si vous avez plusieurs clusters avec le même ID d’instance de cluster, assurez-vous que les interfaces de backplane de chaque cluster sont liées à un VLAN différent.

  • L’interface du backplane est toujours surveillée, quels que soient les paramètres de surveillance HA de cette interface.

  • L’état de l’usurpation MAC sur les différentes plates-formes de virtualisation peut affecter le mécanisme de direction sur le backplane du cluster. Par conséquent, assurez-vous que l’état approprié est configuré :

    • XenServer - Désactiver l’usurpation MAC
    • Hyper-V - Activer l’usurpation MAC
    • VMware ESX - Activer l’usurpation MAC (assurez-vous également que « Transmissions forgées » est activé)
  • Le MTU du backplane du cluster est automatiquement mis à jour. Toutefois, si des trames jumbo sont configurées sur le cluster, le MTU du backplane du cluster doit être explicitement configuré. La valeur doit être définie sur 78 + X, X étant la MTU maximale des plans de données client et serveur. Par exemple, si MTU du plan de données serveur est 7500 et que du plan de données client est 8922, la MTU du backplane du cluster doit être définie sur 78 + 8922 = 9000. Pour définir ce MTU, utilisez la commande suivante :

    > set interface <backplane_interface> -mtu <value>

  • La MTU pour les interfaces du commutateur de backplane doit être spécifiée pour être supérieure ou égale à 1578 octets, si le cluster possède des fonctionnalités telles que MBF, stratégies L2, ACL, routage dans les déploiements CLAG et vPath.

Configuration de la communication entre les nœuds