Citrix ADC

Personnaliser votre configuration GSLB

Une fois votre configuration GSLB de base opérationnelle, vous pouvez la personnaliser en modifiant la bande passante d’un service GSLB, en configurant les services GSLB basés sur CNAME, la proximité statique, la RTR dynamique, les connexions persistantes ou les pondérations dynamiques pour les services, ou en modifiant la méthode GSLB.

Vous pouvez également configurer la surveillance des services GSLB pour déterminer leur état.

Ces paramètres dépendent de votre déploiement réseau et des types de clients que vous prévoyez de vous connecter à vos serveurs.

Modifier les connexions maximales ou la bande passante maximale pour un service GSLB

Vous pouvez limiter le nombre de nouveaux clients qui peuvent se connecter simultanément à un serveur virtuel d’équilibrage de charge ou de commutation de contenu en configurant le nombre maximal de clients et/ou la bande passante maximale pour le service GSLB qui représente le serveur virtuel.

Pour modifier la largeur maximale des clients ou de la bande passante d’un service GSLB à l’aide de l’interface de ligne de commande

À l’invite de commandes, tapez la commande suivante pour modifier le nombre maximal de connexions client ou la bande passante maximale d’un service GSLB et vérifier la configuration :

set gslb service <serviceName> [-maxClients <positive_integer>] [-maxBandwidth <positive_integer>]
show gslb service <serviceName>

Exemple :

set glsb service Service-GSLB-1 –maxBandwidth 100 –maxClients 100
show gslb service Service-GSLB-1

Pour modifier la largeur maximale des clients ou de la bande passante d’un service GSLB à l’aide de l’utilitaire de configuration

  1. Accédez à Gestiondu trafic > GSLB > Services, puis double-cliquez sur un service.
  2. Cliquez dans la section Autres paramètres et définissez les paramètres suivants :
    • Nombre maximal de clients : MaxClients
    • Largeur de bande maximale : largeur de bande maximale

Créer des services GSLB basés sur CNAME

Pour configurer un service GSLB, vous pouvez utiliser l’adresse IP du serveur ou un nom canonique du serveur. Si vous souhaitez exécuter plusieurs services (comme un FTP et un serveur Web, chacun s’exécutant sur des ports différents) à partir d’une seule adresse IP ou exécuter plusieurs services HTTP sur le même port, avec des noms différents, sur le même hôte physique, vous pouvez utiliser des noms canoniques (CNAMES) pour les services.

Par exemple, vous pouvez avoir deux entrées dans DNS comme ftp.example.com et www.example.com pour les services FTP et les services HTTP sur le même domaine, example.com. Les services GSLB basés sur CNAME sont utiles dans une configuration de résolution de domaine à plusieurs niveaux ou dans l’équilibrage de charge de domaine à plusieurs niveaux. La configuration d’un service GSLB basé sur CNAME peut également aider si l’adresse IP du serveur physique est susceptible de changer.

Si vous configurez des services GSLB basés sur CNAME pour un domaine GSLB, lorsqu’une requête est envoyée pour le domaine GSLB, l’appliance Citrix ADC fournit un CNAME au lieu d’une adresse IP. Si l’enregistrement A de cet enregistrement CNAME n’est pas configuré, le client doit interroger le domaine CNAME pour l’adresse IP. Si l’enregistrement A de cet enregistrement CNAME est configuré, l’appliance Citrix ADC fournit au CNAME l’enregistrement A correspondant (adresse IP). L’appliance Citrix ADC gère la résolution finale de la requête DNS, telle que déterminée par la méthode GSLB. Les enregistrements CNAME peuvent être conservés sur une autre appliance Citrix ADC ou sur un système tiers.

Dans un service GSLB basé sur une adresse IP, l’état d’un service est déterminé par l’état du serveur qu’il représente. Toutefois, un service GSLB basé sur CNAME a son état défini sur UP par défaut ; l’adresse IP du serveur virtuel (VIP) ou le protocole d’échange métrique (MEP) ne sont pas utilisés pour déterminer son état. Si un moniteur de bureau est lié à un service GSLB basé sur CNAME, l’état du service est déterminé en fonction du résultat des sondes de moniteur.

Vous pouvez lier un service GSLB basé sur CNAME uniquement à un serveur virtuel GSLB dont le type d’enregistrement DNS est CNAME. En outre, une appliance Citrix ADC peut contenir au plus un service GSLB avec une entrée CNAME donnée.

Voici quelques-unes des fonctionnalités prises en charge pour un service GSLB basé sur CNAME :

  • L’affinité de site basée sur la stratégie GSLB est prise en charge, avec CNAME comme emplacement privilégié.
  • La persistance de l’adresse IP source est prise en charge. L’entrée de persistance contient les informations CNAME au lieu de l’adresse IP et du port du service sélectionné.

Voici les limites des services GSLB basés sur CNAME :

  • La persistance du site n’est pas prise en charge, car le service référencé par un CNAME peut être présent à n’importe quel emplacement tiers.
  • La réponse à plusieurs adresses IP n’est pas prise en charge car un domaine ne peut pas avoir plusieurs entrées CNAME.
  • Le hachage IP source et Round Robin sont les seules méthodes d’équilibrage de charge prises en charge. La méthode Proximité statique n’est pas prise en charge car un CNAME n’est pas associé à une adresse IP et la proximité statique ne peut être maintenue qu’en fonction des adresses IP.

Remarque : La fonction Vidty-Down-Response doit d’être activée sur le serveur virtuel GSLB auquel vous liez le service GSLB basé sur CNAME. Si vous activez la fonction Vidty-Down-Response, lorsqu’un serveur virtuel GSLB est DOWN ou désactivé, la réponse à une requête DNS, pour les domaines liés à ce serveur virtuel, contient un enregistrement vide sans adresse IP, au lieu d’un code d’erreur.

Pour créer un service GSLB basé sur CNAME à l’aide de l’interface de ligne de commande

À l’invite de commandes, tapez :

add gslb service <serviceName> -cnameEntry <string> -siteName <string>

Exemple :

add gslb service Service-GSLB-1 -cnameEntry transport.mycompany.com -siteName Site-GSLB-East-Coast
add gslb service Service-GSLB-2 -cnameEntry finance.mycompany.com -siteName Site-GSLB-West-Coast

Pour créer un service GSLB basé sur CNAME à l’aide de l’utilitaire de configuration

  1. Accédez à Gestion dutrafic > GSLB > Services.
  2. Créez un service et définissez le Type sur Canonical Name Based.

Configurer l’état hors service de transition (TROFS) dans GSLB

Lorsque vous configurez la persistance sur un serveur virtuel GSLB auquel un service est lié, le service continue de servir les demandes du client même après sa désactivation, acceptant de nouvelles requêtes ou connexions uniquement pour honorer la persistance. Après une période configurée, connue sous le nom de période d’arrêt gracieux, aucune nouvelle demande ou connexion n’est dirigée vers le service et toutes les connexions existantes sont fermées.

Lorsque vous désactivez un service, vous pouvez spécifier une période d’arrêt gracieuse, en secondes, à l’aide de l’argument delay. Pendant la période d’arrêt gracieux, si le service est lié à un serveur virtuel, son état apparaît comme « hors service ».

Configurer des pondérations dynamiques pour les services

Dans un réseau typique, il existe des serveurs qui ont une capacité de trafic plus élevée que d’autres. Cependant, avec une configuration régulière d’équilibrage de charge, la charge est répartie uniformément entre tous les services, même si différents services représentent des serveurs ayant des capacités différentes.

Pour optimiser vos ressources GSLB, vous pouvez configurer des pondérations dynamiques sur un serveur virtuel GSLB. Les pondérations dynamiques peuvent être basées soit sur le nombre total de services liés au serveur virtuel, soit sur la somme des pondérations des différents services liés au serveur virtuel. La distribution du trafic est ensuite basée sur les poids configurés pour les services.

Lorsque des pondérations dynamiques sont configurées sur le serveur virtuel GSLB, les requêtes sont distribuées selon la méthode d’équilibrage de charge, la pondération du service GSLB et la pondération dynamique. Le produit du poids du service GSLB et du poids dynamique est connu sous le nom de poids cumulatif. Par conséquent, lorsque le poids dynamique est configuré sur le serveur virtuel GSLB, les requêtes sont distribuées sur la base de la méthode d’équilibrage de charge et du poids cumulé.

Lorsque la pondération dynamique d’un serveur virtuel est désactivée, la valeur numérique est définie sur 1. Cela garantit que le poids cumulé est un entier différent de zéro à tout moment.

La pondération dynamique peut être basée sur le nombre total de services actifs liés à des serveurs virtuels d’équilibrage de charge ou sur les pondérations attribuées aux services.

Considérez une configuration avec deux sites GSLB configurés pour un domaine et chaque site dispose de deux services pouvant servir le client. Si un service sur l’un ou l’autre site tombe en panne, l’autre serveur de ce site doit gérer deux fois plus de trafic qu’un service sur l’autre site. Si la pondération dynamique est basée sur le nombre de services actifs, le site dont les deux services sont actifs a deux fois plus de poids que celui du site avec un service en panne et reçoit donc deux fois plus de trafic.

Vous pouvez également envisager une configuration dans laquelle les services du premier site représentent des serveurs deux fois plus puissants que les serveurs du second site. Si la pondération dynamique est basée sur les poids attribués aux services, le trafic peut être envoyé deux fois plus important au premier site que au second.

Note : Pour plus d’informations sur l’affectation de poids aux services d’équilibrage de charge, reportez-vous à la section Affectation de pondérations aux services.

Pour illustrer la façon dont le poids dynamique est calculé, considérez un serveur virtuel GSLB auquel un service GSLB est lié. Le service GSLB représente un serveur virtuel d’équilibrage de charge qui, à son tour, a deux services liés à lui. Le poids attribué au service GSLB est 3. Les pondérations attribuées aux deux services sont respectivement de 1 et 2. Dans cet exemple, lorsque le poids dynamique est défini sur :

  • Désactivé:Lepoids cumulé du serveur virtuel GSLB est le produit du poids dynamique (désactivé = 1) et du poids du service GSLB (3), de sorte que le poids cumulé est 3.
  • SERVICECOUNT : Le nombre est la somme du nombre de services liés aux serveurs virtuels d’équilibrage de charge correspondant au service GSLB (2), et le poids cumulé est le produit du poids dynamique (2) et du poids du service GSLB (3), qui est 6.
  • SERVICEWEIGHT : Le poids dynamique est la somme des poids des services liés aux serveurs virtuels d’équilibrage de charge correspondant au service GSLB (3), et le poids cumulatif est le produit du poids dynamique (3) et du poids du service GSLB (3), qui est 9.

Remarque : Les pondérations dynamiques ne sont pas applicables lorsque des serveurs virtuels de commutation de contenu sont configurés.

Pour configurer un serveur virtuel GSLB pour utiliser des pondérations dynamiques à l’aide de l’interface de ligne de commande

À l’invite de commandes, tapez :

set gslb vserver <name> -dynamicWeight SERVICECOUNT | SERVICEWEIGHT

Exemple :

set gslb vserver vserver-GSLB-1 -dynamicWeight SERVICECOUNT

Pour définir le serveur virtuel GSLB pour qu’il utilise des pondérations dynamiques à l’aide de l’utilitaire de configuration

  1. Accédez à Gestion du trafic > GSLB > Serveurs virtuels, double-cliquez sur le serveur virtuel GSLB dont vous souhaitez modifier la méthode (par exemple, vServer-GSLB-1).
  2. Cliquez sur la section Méthode et, dans la liste déroulante Poids dynamique, sélectionnez SERVICECOUNT ou SERVICEWEIGHT.