Surveillance des services RTSP

L’appliance Citrix ADC dispose d’un moniteur intégré qui peut être utilisé pour surveiller les services RTSP : le moniteur RTSP. Il vérifie périodiquement le service RTSP auquel il est lié en ouvrant une connexion avec le serveur RTSP équilibré de charge. Le type de connexion qu’il ouvre et la réponse qu’il attend diffèrent en fonction de la configuration du réseau. Si le service RTSP répond comme prévu dans la période configurée, il marque le service UP. Si le service ne répond pas ou ne répond pas correctement, il marque le service comme DOWN.

L’appliance Citrix ADC peut être configurée pour équilibrer la charge des serveurs RTSP à l’aide de deux topologies : NAT Off et NAT ON. Les serveurs RTSP envoient leurs réponses directement au client, en contournant l’appliance. L’appliance doit être configurée pour surveiller les services RTSP différemment en fonction de la topologie utilisée par votre réseau. L’appliance peut être déployée en mode Inline ou Non-Inline en mode Nat-Off et Nat-On.

En mode NAT Off, l’appliance fonctionne comme un routeur : elle reçoit les demandes RTSP du client et les achemine vers le service qu’elle sélectionne à l’aide de la méthode d’équilibrage de charge configurée. Si vos serveurs RTSP à équilibrage de charge se voient attribuer des noms de domaine complets accessibles au public dans DNS, les serveurs à équilibrage de charge envoient leurs réponses directement au client, en contournant l’appliance. La figure suivante illustre cette configuration.

Figure 1. RTSP en mode Nat-Off

RTSP-NAT

Le flux des demandes et des réponses dans ce scénario est le suivant :

  1. Le client envoie une requête DESCRIBE à l’appliance. L’appliance utilise la méthode d’équilibrage de charge configurée pour choisir un service et achemine la demande vers Media Server-1.

  2. Le client envoie une demande SETUP à l’appliance. Si l’ID de session RTSP est échangé dans la requête DESCRIBE, l’appliance, à l’aide de la persistance RTSPSID, achemine la demande vers Media Server-1. Si l’ID de session RTSP est échangé dans la demande SETUP, l’appliance effectue l’une des opérations suivantes :

    • Si la requête RTSP vient sur la même connexion TCP, elle achemine la requête vers Media Server-1, en conservant la persistance.
    • Si la demande arrive sur une connexion TCP différente, elle utilise la méthode d’équilibrage de charge configurée pour choisir un service et envoie la demande à ce service, sans maintenir la persistance. Cela signifie que la demande peut être envoyée à un autre service.
  3. Media Server-1 reçoit la demande SETUP de l’appliance, alloue des ressources pour traiter la demande RTSP et envoie l’ID de session approprié au client.

    Remarque : l’appliance n’effectue pas NAT pour identifier la connexion RTSP, car les connexions RTSP la contournent.

  4. Pour les demandes suivantes, le client utilise ensuite l’ID de session pour identifier la session et envoyer des messages de contrôle au serveur multimédia. Media Server-1 effectue les actions demandées, telles que lecture, avance ou rembobinage.

En mode NAT, l’appliance reçoit les demandes RTSP du client et les achemine vers le serveur de médias approprié à l’aide de la méthode d’équilibrage de charge configurée. Le serveur de médias envoie ensuite ses réponses au client via l’appliance, comme illustré dans le diagramme suivant.

Figure 2. RTSP en mode NAT

RTSP-Nat-on-mode

Le flux des demandes et des réponses dans ce scénario est le suivant :

  1. Le client envoie une requête DESCRIBE à l’appliance. L’appliance utilise la méthode d’équilibrage de charge configurée pour choisir un service et achemine la demande vers Media Server-1.

  2. Le client envoie une demande SETUP à l’appliance. Si l’ID de session RTSP est échangé dans la requête DESCRIBE, l’appliance, à l’aide de la persistance RTSPSID, achemine la demande vers Media Server-1. Si l’ID de session RTSP est échangé dans la demande SETUP, l’appliance effectue l’une des opérations suivantes :

    • Si la requête RTSP vient sur la même connexion TCP, elle achemine la requête vers Media Server-1, en conservant la persistance.
    • Si la demande arrive sur une connexion TCP différente, elle utilise la méthode d’équilibrage de charge configurée pour choisir un service et envoie la demande à ce service, sans maintenir la persistance. Cela signifie que la demande peut être envoyée à un autre service.
  3. Media Server-1 reçoit la demande SETUP de l’appliance, alloue des ressources pour traiter la demande RTSP et envoie l’ID de session approprié au client.

  4. L’appliance effectue NAT pour identifier le client pour les connexions de données RTSP, et les connexions RTSP passent par l’appliance et sont routées vers le client approprié.

  5. Pour les demandes suivantes, le client utilise ensuite l’ID de session pour identifier la session et envoyer des messages de contrôle à l’appliance. L’appliance utilise la persistance RTSPSID pour identifier le service approprié et achemine la demande vers Media Server-1. Media Server-1 effectue l’action demandée, telle que lecture, avance ou rembobinage.

Le moniteur RTSP utilise le protocole RTSP pour évaluer l’état des services RTSP. Le moniteur RTSP se connecte au serveur RTSP et effectue une séquence de poignées de main pour s’assurer que le serveur fonctionne correctement.

Paramètre Spécifie
rtspRequest Chaîne de requête RTSP envoyée au serveur RTSP (par exemple, OPTIONS *). La valeur par défaut est 07. La longueur de la demande ne doit pas dépasser 163 caractères.
respCode Ensemble de codes de réponse attendus du service.

Pour obtenir des instructions sur la configuration d’un moniteur RTSP, reportez-vous à la section Configuration des moniteurs dans une configuration d’équilibrage de charge.

Surveillance des services RTSP