Protection contre les surtensions

Lorsqu’un sursaut de demandes client surcharge un serveur, la réponse du serveur devient lente et le serveur ne peut pas répondre aux nouvelles demandes. La fonction de protection contre les surtensions garantit que les connexions au serveur se produisent à un rythme que le serveur peut gérer. Le taux de réponse dépend de la configuration de la protection contre les surtensions. L’appliance Citrix ADC suit également le nombre de connexions au serveur et utilise ces informations pour ajuster le taux d’ouverture des nouvelles connexions au serveur.

La protection contre les surtensions est activée par défaut. Si vous ne voulez pas utiliser la protection contre les surtensions, comme ce sera le cas avec certaines configurations spéciales, vous devez le désactiver.

Les paramètres par défaut de protection contre les surtensions sont suffisants pour la plupart des utilisations, mais vous pouvez configurer la protection contre les surtensions pour l’adapter à vos besoins. Tout d’abord, vous pouvez définir la valeur de l’accélérateur pour lui indiquer comment gérer de manière agressive les tentatives de connexion. Ensuite, vous pouvez définir la valeur de seuil de base pour contrôler le nombre maximal de connexions simultanées autorisées par l’appliance Citrix ADC avant de déclencher la protection contre les surtensions. (La valeur du seuil de base par défaut est définie par la valeur de l’accélérateur, mais après avoir défini la valeur de l’accélérateur, vous pouvez la changer à n’importe quel nombre souhaité.)

La figure suivante illustre comment la protection contre les surtensions est configurée pour gérer le trafic vers un site Web.

Figure 1. Illustration fonctionnelle de la protection contre les surtensions Citrix ADC

Illustration fonctionnelle de la protection contre les surtensions Citrix ADC

Remarque : si l’appliance Citrix ADC est installée à la périphérie du réseau, où elle interagit avec les périphériques réseau du côté client d’Internet, la fonctionnalité de protection contre les surtensions doit être désactivée. La protection contre les surtensions doit également être désactivée si vous activez le mode USIP (Using Source IP) sur votre appliance.

L’exemple et l’illustration suivants montrent les taux de demande et de réponse pour deux cas. Dans un cas, la protection contre les surtensions est désactivée et dans l’autre, elle est activée.

Lorsque la protection contre les surtensions est désactivée et qu’une surtension de demandes se produit, le serveur accepte autant de demandes qu’il peut traiter simultanément, puis commence à supprimer les demandes. Au fur et à mesure que le serveur devient plus surchargé, il diminue et le taux de réponse est réduit à zéro. Lorsque le serveur récupère du plantage, généralement plusieurs minutes plus tard, il envoie des réinitialisations pour toutes les demandes en attente, ce qui est un comportement anormal, et répond également aux nouvelles demandes avec des réinitialisations. Le processus se répète pour chaque augmentation des demandes. Par conséquent, un serveur soumis à une attaque DDoS et qui reçoit plusieurs surtensions de demandes peut devenir indisponible pour les utilisateurs légitimes.

Lorsque la protection contre les surtensions est activée et qu’une surtension de demandes se produit, la protection contre les surtensions gère le taux de demandes au serveur, en envoyant des demandes au serveur uniquement aussi rapidement que le serveur peut traiter ces demandes. Cela permet au serveur de répondre correctement à chaque demande dans l’ordre où elle a été reçue. Lorsque la surtension est terminée, les demandes en retard sont effacées aussi rapidement que le serveur peut les traiter, jusqu’à ce que le taux de demande corresponde au taux de réponse.

La figure suivante compare les scénarios de demande et de réponse lorsque la protection contre les surtensions est activée à ceux lorsqu’elle est désactivée.

Figure 2. Taux de requête/réponse avec et sans protection contre les surtensions

Taux de requête/réponse avec et sans protection contre les surtensions

Protection contre les surtensions