Architecture

Le diagramme suivant illustre l’architecture de la fonction de mise à l’échelle automatique avec DNS comme distributeur de trafic.

AWS-autoscale-architecture-NLB

Le diagramme suivant illustre l’architecture de la fonction de mise à l’échelle automatique avec NLB comme distributeur de trafic.

AWS-autoscale-architecture-NLB

Citrix Application Delivery Management (ADM)

Citrix Application Delivery Management est une solution Web permettant de gérer tous les déploiements Citrix ADC déployés sur site ou sur le cloud. Vous pouvez utiliser cette solution cloud pour gérer, surveiller et dépanner l’ensemble de l’infrastructure de livraison d’applications globales à partir d’une console unique, unifiée et centralisée basée sur le cloud. Citrix Application Delivery Management (ADM) fournit toutes les fonctionnalités nécessaires pour configurer, déployer et gérer rapidement la livraison des applications dans les déploiements Citrix ADC et dispose d’une analyse complète de l’intégrité, des performances et de la sécurité des applications.

Les groupes de mise à l’échelle automatique sont créés dans Citrix ADM et les instances Citrix ADC VPX sont provisionnées à partir de Citrix ADM. L’application est ensuite déployée via StyleBooks dans Citrix ADM.

Distributeurs de trafic (NLB ou DNS/route53)

NLB ou DNS/route53 est utilisé pour distribuer le trafic sur tous les nœuds d’un groupe de mise à l’échelle automatique. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Mise à l’échelle automatique des modes de distribution du trafic.

Citrix ADM communique avec le distributeur de trafic pour mettre à jour le domaine d’application et les adresses IP des serveurs virtuels d’équilibrage de charge qui servent de frontend à l’application.

Groupe de mise à l’échelle automatique de Citrix ADM

Le groupe Autoscale est un groupe d’instances de Citrix ADC qui équilibrent la charge des applications en tant qu’entité unique et déclenche la mise à l’échelle automatique en fonction des valeurs de paramètre de seuil configurées.

Clusters de Citrix ADC

Un cluster Citrix ADC est un groupe d’instances Citrix ADC VPX et chaque instance est appelée un nœud. Le trafic client est réparti entre les nœuds pour fournir une haute disponibilité, un débit élevé et une évolutivité.

Remarque

  • Les décisions de mise à l’échelle automatique sont prises au niveau du cluster et non au niveau du nœud.
  • Les clusters indépendants sont hébergés dans différentes zones de disponibilité et, par conséquent, la prise en charge de certaines fonctionnalités d’état partagées est limitée.

Les sessions de persistance telles que la persistance de l’IP source et d’autres, à l’exception de la persistance basée sur les cookies, ne peuvent pas être partagées entre les clusters. Cependant, toutes les fonctionnalités sans état telles que les méthodes d’équilibrage de charge fonctionnent comme prévu dans les différentes zones de disponibilité.

Groupes de mise à l’échelle automatique AWS

AWS Auto Scaling group est un ensemble d’instances EC2 qui partagent des caractéristiques similaires et sont traitées comme un regroupement logique aux fins de la mise à l’échelle et de la gestion des instances.

Zones de disponibilité AWS

La zone de disponibilité AWS est un emplacement isolé à l’intérieur d’une région. Chaque région est composée de plusieurs zones de disponibilité. Chaque zone de disponibilité appartient à une seule région.

Modes de distribution du trafic

Lorsque vous déplacez votre déploiement d’applications vers le cloud, la mise à l’échelle automatique devient une partie de l’infrastructure. Au fur et à mesure que les applications évolutives ou évolutives à l’aide de la mise à l’échelle automatique, ces modifications doivent être propagées au client. Cette propagation est réalisée à l’aide d’une mise à l’échelle automatique basée sur DNS ou NLB.

Mise à l’échelle automatique basée sur la NLB

En mode de déploiement basé sur NLB, le niveau de distribution vers les nœuds de cluster est l’équilibreur de charge réseau AWS.

Dans la mise à l’échelle automatique basée sur la NLB, une seule adresse IP statique est proposée par zone de disponibilité. Il s’agit de l’adresse IP publique qui est ajoutée à route53 et les adresses IP backend peuvent être privées. Avec cette adresse IP publique, toute nouvelle instance Citrix ADC provisionnée lors de la mise à l’échelle automatique fonctionne à l’aide d’adresses IP privées et ne nécessite pas d’adresses IP publiques supplémentaires.

La NLB prend uniquement en charge l’équilibrage de charge basé sur TCP. Si vous souhaitez prendre en charge le trafic UDP, vous pouvez choisir la mise à l’échelle automatique basée sur DNS.

Mise à l’échelle automatique basée sur DNS

Dans la mise à l’échelle automatique basée sur DNS, DNS agit comme la couche de distribution pour les nœuds de cluster Citrix ADC. Les modifications de mise à l’échelle sont propagées au client en mettant à jour le nom de domaine correspondant à l’application. Actuellement, le fournisseur DNS est AWS Route53.

Remarque

Dans la mise à l’échelle automatique basée sur DNS, chaque instance d’Citrix ADC nécessite une adresse IP publique.

Fonctionnement de la mise à l’échelle automatique

L’organigramme suivant illustre le flux de travail de mise à l’échelle automatique.

Flux de travail à échelle automatique

Citrix ADM collecte des statistiques (utilisation de l’UC, utilisation de la mémoire, débit) à partir des clusters provisionnés à l’échelle automatique à un intervalle de temps d’une minute.

Les statistiques sont évaluées par rapport aux seuils de configuration. Selon que les statistiques dépassent le seuil maximal ou fonctionnent en dessous du seuil minimum, la mise à l’échelle ou la mise à l’échelle est déclenchée respectivement.

  • Si une mise à l’échelle est déclenchée :

    • Les nouveaux nœuds sont provisionnés.
    • Les nœuds sont attachés au cluster et la configuration est synchronisée entre le cluster et le nouveau nœud.
    • Les nœuds sont enregistrés auprès de Citrix ADM.
    • Les nouvelles adresses IP de noeud sont mises à jour dans DNS/NLB.

Lorsque l’application est déployée, IPSet est créé sur des clusters dans chaque zone de disponibilité et les adresses IP du domaine et de l’instance sont enregistrées avec DNS/NLB.

  • Si une mise à l’échelle est déclenchée :
    • Les adresses IP des nœuds identifiés pour la suppression sont supprimées.
    • Les nœuds sont détachés du cluster, déprovisionnés, puis radiés de Citrix ADM.

Lorsque l’application est supprimée, les adresses IP du domaine et de l’instance sont radiées de DNS/NLB et l’IPSet est supprimé.

Exemple

Considérez que vous avez créé un groupe de mise à l’échelle automatique nommé asg_arn dans une seule zone de disponibilité avec la configuration suivante.

  • Paramètre de seuil — Utilisation de la mémoire
  • Limite minimale : 40
  • Limite maximale : 85
  • Temps de visionnage — 3 minutes
  • Période de recharge — 10 minutes
  • Délai d’expiration de la connexion de vidange — 10 minutes
  • Délai d’expiration TTL — 60 secondes

Une fois le groupe de mise à l’échelle automatique créé, les statistiques sont collectées à partir du groupe de mise à l’échelle automatique. La stratégie d’échelle automatique évalue également si un événement d’échelle automatique est en cours et si une mise à l’échelle automatique est en cours, attend que cet événement se termine avant de collecter les statistiques.

Exemple de mise à l'échelle automatique

Séquence des événements :

  • T1 et T2 : l’utilisation de la mémoire dépasse la limite maximale de seuil.
  • T3 - L’utilisation de la mémoire est inférieure aux limites de seuil maximum.
  • T6, T5, T4 : L’utilisation de la mémoire a dépassé la limite maximale consécutivement pour trois durées de temps de surveillance.

    • Une mise à l’échelle est déclenchée.
    • Le provisionnement des nœuds se produit.
    • La période de recharge est en vigueur.
  • T7 — T16 : L’évaluation de l’échelle automatique est ignorée pour cette zone de disponibilité de T7 à T16 lorsque la période de refroidissement est en vigueur.

  • T18, T19, T20 - L’utilisation de la mémoire a dépassé la limite minimale consécutive pour trois durées de temps de montre.
    • La mise à l’échelle est déclenchée.
    • Le délai d’expiration de la connexion de vidange est en vigueur.
    • Les adresses IP sont retirées du DNS/NLB.
  • T21 — T30 : L’évaluation automatique de la mise à l’échelle est ignorée pour cette zone de disponibilité de T21 à T30 lorsque le délai d’expiration de la connexion de drain est en vigueur.

  • T31
    • Pour la mise à l’échelle automatique basée sur DNS, TTL est en vigueur.
    • Pour la mise à l’échelle automatique basée sur la NLB, le désapprovisionnement des instances se produit.
  • T32
    • Pour la mise à l’échelle automatique basée sur la NLB, l’évaluation des statistiques commence.
    • Pour la mise à l’échelle automatique basée sur DNS, le désapprovisionnement des instances se produit.
  • T33 : Pour la mise à l’échelle automatique basée sur DNS, l’évaluation des statistiques commence.