Citrix Application Delivery Management

Capacité du pool de Citrix ADC

La capacité mise en commun Citrix ADC vous permet de partager des licences de bande passante ou d’instance entre différents facteurs de forme ADC. Pour les instances basées sur un abonnement à un processeur virtuel, vous pouvez partager la licence de processeur virtuel entre les instances. Utilisez cette capacité groupée pour les instances qui se trouvent dans le centre de données ou les clouds publics. Lorsqu’une instance n’a plus besoin des ressources, elle vérifie la capacité allouée dans le pool commun. Réutilisez la capacité libérée vers d’autres instances ADC qui ont besoin de ressources.

Vous pouvez utiliser les licences groupées pour optimiser l’utilisation de la bande passante en garantissant l’allocation de bande passante nécessaire à une instance et pas plus que ce dont elle a besoin. Augmentez ou diminuez la bande passante allouée à une instance au moment de l’exécution sans affecter le trafic. Avec les licences de capacité groupée, vous pouvez automatiser le Provisioning des instances.

Comment fonctionnent les licences de capacité groupées Citrix ADC

La capacité mise en pool Citrix ADC comprend les composants suivants :

  • Les instances Citrix ADC, qui peuvent être classées dans les catégories suivantes :

    • Matériel à capacité nulle

    • Instances VPX autonomes ou instances CPX ou BLX

  • Pool de bande passante

  • Pool d’instances

  • Citrix ADM configuré en tant que serveur de licences

Pools de licences

Matériel à capacité nulle

Lorsqu’elles sont gérées via la capacité mise en pool Citrix ADC, les instances MPX et SDX sont appelées « matériel à capacité nulle », car ces instances ne peuvent pas fonctionner tant qu’elles n’ont pas extrait les ressources de la bande passante et des pools d’instances. Ainsi, ces plates-formes sont également appelées appliances MPX-Z et SDX-Z.

Le matériel à capacité nulle nécessite une licence de plate-forme pour pouvoir extraire la bande passante et une licence d’instance du pool commun.

Remarque

L’abonnement à une licence d’instance n’est pas requis pour les instances MPX. Reportez-vous au tableau 1 de cette page pour connaître la capacité groupée prise en charge pour les instances MPX et SDX. Voir le tableau 5 pour connaître les exigences de licence pour différents facteurs de formulaire MPX et SDX.

Gérer et installer les licences de plateforme

Vous devez installer une licence de plate-forme manuellement, en utilisant le numéro de série du matériel ou le code d’accès à la licence. Une fois qu’une licence de plate-forme est installée, elle est verrouillée sur le matériel et ne peut pas être partagée entre les instances matérielles Citrix ADC à la demande. Toutefois, vous pouvez déplacer manuellement la licence de plate-forme vers une autre instance matérielle Citrix ADC.

Les instances ADC MPX exécutant le logiciel ADC version 11.1 build 54.14 ou ultérieure et les instances SDX ADC exécutant 11.1 build 58.13 ou version ultérieure prennent en charge la capacité groupée ADC. Pour en savoir plus, voir le tableau 1. Capacité groupée prise en charge pour les instances MPX et SDX.

Instances Citrix ADC VPX autonomes

Les instances Citrix ADC VPX exécutant le logiciel Citrix ADC version 11.1 Build 54.14 et ultérieure sur les hyperviseurs suivants prennent en charge la capacité mise en commun :

  • VMware ESX 6.0

  • Citrix Hypervisor

  • Linux KVM

Les instances Citrix ADC VPX exécutant le logiciel Citrix ADC version 12.0 Build 51.24 et ultérieures sur les hyperviseurs et plates-formes cloud suivants prennent en charge la capacité mise en commun :

  • Microsoft Hyper-V

  • AWS

  • Microsoft Azure

  • Google Cloud

Remarque

Pour activer la communication entre Citrix ADM et Microsoft Azure ou AWS, un tunnel IPSEC doit être configuré. Pour plus d’informations, consultez Ajouter des instances Citrix ADC VPX déployées dans le cloud à Citrix ADM. Contrairement au matériel à capacité nulle, VPX ne nécessite pas de licence de plate-forme. Pour traiter le trafic, il doit extraire la bande passante et une licence d’instance du pool.

Instances Citrix ADC CPX autonomes

Les instances Citrix ADC CPX déployées sur un hôte Docker prennent en charge la capacité en pool. Contrairement au matériel à capacité nulle, CPX ne nécessite pas de licence de plate-forme. Une seule instance CPX consommant jusqu’à 1 Gbit/s de débit extrait seulement 1 instance et aucune bande passante du pool de licences. Par exemple, considérez que vous avez 20 instances CPX avec un pool de bande passante de 20 Gbit/s. Si l’une des instances CPX consomme un débit de 500 Mbit/s, le pool de bande passante reste 20 Gbit/s pour les 19 instances CPX restantes.

Si la même instance CPX commence à consommer un débit de 1500 Mbit/s, le pool de bande passante a 19,5 Gbit/s pour les 19 instances CPX restantes.

Pour les licences de pool, vous pouvez ajouter plus de bande passante uniquement en multiples de 10 Mbps.

Instances Citrix ADC BLX autonomes

Les instances Citrix ADC BLX prennent en charge les licences à capacité groupée. Une instance BLX Citrix ADC ne nécessite pas de licence de plate-forme. Pour traiter le trafic, une instance Citrix ADC BLX doit extraire la bande passante et une licence d’instance du pool.

Pool de bande passante

Le pool de bande passante est la bande passante totale qui peut être partagée par les instances Citrix ADC, physiques et virtuelles. Le pool de bande passante comprend des pools distincts pour chaque édition logicielle (Standard, Advanced et Premium). Une instance Citrix ADC donnée ne peut pas avoir de bande passante provenant de différents pools récupérés simultanément. Le pool de bande passante à partir duquel il peut extraire la bande passante dépend de l’édition logicielle pour laquelle il est licencié.

Pool d’instances

Le pool d’instances définit le nombre d’instances VPX ou d’instances CPX ou BLX pouvant être gérées via la capacité groupée Citrix ADC ou le nombre d’instances VPX dans une instance SDX-Z.

Lorsqu’elle est retirée du pool, une licence déverrouille les ressources de l’instance MPX-Z, SDX-Z, VPX, CPX et BLX, y compris les CPU/PE, les cœurs SSL, les paquets par seconde et la bande passante.

Remarque

Le service de gestion d’un SDX-Z ne consomme pas d’instance.

Serveur de licences Citrix ADM

La capacité mise en pool Citrix ADC utilise Citrix ADM configuré en tant que serveur de licences pour gérer les licences de capacité regroupées : licences de pool de bande passante et licences de pool d’instances. Vous pouvez utiliser le logiciel Citrix ADM pour gérer les licences de capacité groupées sans licence ADM.

Lors de la récupération de licences à partir d’un pool de bande passante et d’instances, le facteur de forme Citrix ADC et le numéro de modèle matériel sur un matériel à capacité nulle déterminent

  • La bande passante minimale et le nombre d’instances qu’une instance Citrix ADC doit extraire avant d’être fonctionnelle.

  • La bande passante maximale et le nombre d’instances qu’un Citrix ADC peut extraire.

  • L’unité de bande passante minimale pour chaque sortie de bande passante. L’unité de bande passante minimale est la plus petite unité de bande passante qu’un Citrix ADC doit extraire d’un pool. Toute extraction doit être un multiple entier de l’unité de bande passante minimale. Par exemple, si l’unité de bande passante minimale d’un Citrix ADC est de 1 Gbit/s, 100 Gbit/s peuvent être récupérés, mais pas 200 Mbit/s ou 150,5 Gbit/s. L’unité de bande passante minimale est différente de la largeur de bande minimale requise. Une instance Citrix ADC ne peut fonctionner qu’après avoir obtenu une licence avec au moins la bande passante minimale. Une fois la bande passante minimale atteinte, l’instance peut extraire plus de bande passante avec l’unité de bande passante minimale.

Les tableaux 1, 2, 3 et 4 résument la bande passante maximale, la bande passante minimale et l’unité de bande passante minimale pour toutes les instances Citrix ADC prises en charge. Le tableau 5 résume les exigences de licence pour différents facteurs de forme pour toutes les instances Citrix ADC prises en charge :

Tableau 1. Capacité groupée prise en charge pour les instances MPX et SDX

Ligne de produits Bande passante maximale (Gbit/s) Bande passante minimale (Gbps) Instances minimales Nombre maximum d’instances Unité de bande passante minimale
MPX 5900Z 10 1 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 8005Z 15 5 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 8900Z 33 5 SO SO 1 Gbit/s
MPX 8900Z FIPS 33 5 SO SO 1 Gbit/s
MPX 14000Z series 100 20 SO SO 1 Gbit/s
MPX 14000Z 40G series 100 20 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 14000Z FIPS series 100 20 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 14000Z 40S series 100 20 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 15000Z series 120 20 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 15000Z FIPS series 120 20 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 15000Z 50G series 120 20 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 115XX series 42 15 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 22000Z series 120 40 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 24000Z series 150 100 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 25000Z 40G 200 100 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 25000ZA 200 100 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 26000Z series 200 100 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 26000Z 100G series 200 100 S.O. S.O. 1 Gbit/s
MPX 26000Z 50S series 200 100 S.O. S.O. 1 Gbit/s
SDX 8015Z 15 7 1 5 1 Gbit/s
SDX 8900Z 33 10 2 7 1 Gbit/s
SDX 115XX series 42 8 2 20 1 Gbit/s
SDX 14000Z series 100 10 2 25 1 Gbit/s
SDX 14000Z 40G series 100 10 2 25 1 Gbit/s
SDX 14000Z 40S series 100 20 10 25 1 Gbit/s
SDX 14000Z FIPS series 100 10 2 25 1 Gbit/s
SDX 15000Z 50G 120 10 2 (Remarque : 5 instances pour les versions inférieures à 13.0 47.x) 55 1 Gbit/s
SDX 15000Z 120 10 2 Remarque : 5 instances pour les versions inférieures à 13.0 47.x) 55 1 Gbit/s
SDX 22000Z series 120 20 20 80 1 Gbit/s
SDX 25000Z 40G 200 50 10 115 1 Gbit/s
SDX 25000ZA 200 50 10 115 1 Gbit/s
SDX 26000Z 100G 200 50 10 115 1 Gbit/s
SDX 26000Z 200 50 10 115 1 Gbit/s
SDX 26000Z 50S 200 50 10 115 1 Gbit/s
Série SDX 24000Z 150 50 10 80 1 Gbit/s

Remarque

La bande passante minimale et les instances sont applicables aux instances SDX exécutant les versions suivantes et supérieures : 11.1 64.x, 12.0 63.x, 12.1 54.x et 13.0 41.x.

La quantité minimale d’achat est différente de la configuration minimale requise.

Tableau 2. Capacité groupée prise en charge pour les instances CPX

Ligne de produits Bande passante maximale (Gbit/s) Bande passante minimale (Mbps) Instances minimales Nombre maximum d’instances Unité de bande passante minimale
CPX 10 10 1 1 10 Mbit/s

Tableau 3. Capacité groupée prise en charge pour les instances VPX sur les hyperviseurs et les services cloud

Service hyperviseur/cloud Bande passante maximale (Gbit/s) Bande passante minimale (Mbps) Instances minimales Nombre maximum d’instances Unité de bande passante minimale
Citrix Hypervisor 40 Gbits/s 10 Mbit/s 1 1 10 Mbit/s
VMware ESXI 100 Gbit/s 10 Mbit/s 1 1 10 Mbit/s
Linux KVM 100 Gbit/s 10 Mbit/s 1 1 10 Mbit/s
Microsoft Hyper-V 3 Gbits/s 10 Mbit/s 1 1 10 Mbit/s
AWS 30 Gbit/s 10 Mbit/s 1 1 10 Mbit/s
Azure 10 Gbit/s 10 Mbit/s 1 1 10 Mbit/s
Google Cloud 10 Gbit/s 10 Mbit/s 1 1 10 Mbit/s

Remarque

La quantité minimale d’achat est différente de la quantité minimale requise pour le système.

Tableau 4. Capacité groupée prise en charge pour les instances BLX

Ligne de produits Bande passante maximale (Gbit/s) Bande passante minimale (Mbps) Instances minimales Nombre maximum d’instances Unité de bande passante minimale
BLX 100 10 1 1 10 Mbit/s

Tableau 5. Exigence de licence pour différents facteurs de forme

Ligne de produits Achat de matériel à capacité nulle Abonnement Bandwidth & Edition Abonnement aux instances
MPX Licence requise Licence requise -
SDX Licence requise Licence requise Licence requise
VPX - Licence requise Licence requise
CPX - - Licence requise
BLX - Licence requise Licence requise