Convertir une appliance Citrix ADC MPX 14020/14030/14040/14060/14080/14100 en une appliance Citrix ADC SDX 14020/14030/14040/14060/14080/14100

Vous pouvez convertir une appliance Citrix ADC MPX en une appliance Citrix ADC SDX en mettant à niveau le logiciel via un nouveau disque SSD. Citrix fournit un kit de conversion de champ pour migrer une appliance Citrix ADC MPX vers une appliance SDX.

La conversion nécessite au moins quatre SSD.

Remarque Citrix vous recommande de configurer le port LOM (Lights Out Management) de l’appliance Citrix ADC avant de démarrer le processus de conversion. Pour plus d’informations sur le port LOM de l’appliance Citrix ADC, reportez-vous à la sectionÉclairage du port de gestion de l’appliance Citrix ADC SDX.

Pour convertir une appliance Citrix ADC MPX en une appliance SDX, vous devez y accéder via un câble de console connecté à un ordinateur ou un terminal. Avant de connecter le câble de la console, configurez l’ordinateur ou le terminal pour prendre en charge la configuration suivante :

  • Émulation de terminal VT100
  • 9600 bauds
  • 8 bits de données
  • 1 bit d’arrêt
  • Contrôle de parité et de flux défini sur NONE

Connectez une extrémité du câble de la console au port série RS232 de l’appliance, et l’autre extrémité à l’ordinateur ou au terminal.

Remarque : Pour utiliser un câble avec un convertisseur RJ-45, insérez le convertisseur optionnel dans le port de la console et attachez-le.

Citrix vous recommande de connecter un moniteur VGA à l’appliance pour surveiller le processus de conversion, car la connexion LOM peut être perdue pendant le processus de conversion.

Avec le câble connecté, vérifiez que les composants de l’appliance MPX fonctionnent correctement. Vous êtes alors prêt à commencer la conversion. Le processus de conversion modifie le BIOS (Basic Input-Output System), installe l’hyperviseur XenServer et une image Service Virtual Machine, et copie l’image VPX sur le disque SSD.

Le processus de conversion configure également un contrôleur RAID redondant de disques indépendants (RAID) pour le stockage local (fente SSD # 1 et fente SSD # 2) et le stockage Citrix ADC VPX (fente SSD # 3 et fente SSD # 4).

Après le processus de conversion, vous modifiez la configuration de l’appliance et appliquez une nouvelle licence. Vous pouvez ensuite provisionner les instances VPX via le service de gestion sur ce qui est désormais une appliance SDX.

Pour vérifier le bon fonctionnement des composants de l’appliance MPX

  1. Accédez au port de la console et entrez les informations d’identification de l’administrateur.
  2. Exécutez la commande suivante à partir de l’interface de ligne de commande de l’appliance pour afficher le numéro de série : show hardware

    Le numéro de série peut vous être utile si vous souhaitez contacter le support technique Citrix.

    Exemple

    show hardware
            Platform: NSMPX-14000 12\*CPU+16\*IX+2\*E1K+2\*CVM N3 250101
            Manufactured on: 10/2/2015
            CPU: 2600MHZ
            Host Id: 234913926
            Serial no: JSW4UCKKM5
            Encoded serial no: JSW4UCKKM5
    Done
    
  3. Exécutez la commande suivante pour afficher l’état des interfaces 10G actives : show interface

  4. Dans la sortie de la commande show interface, vérifiez que toutes les interfaces sont activées et que l’état de chaque interface est affiché comme UP/UP.

    Remarque : Si vous n’avez pas d’émetteur-récepteur SFP+ pour chaque port, vérifiez les interfaces par étapes. Après avoir vérifié la première série d’interfaces, débranchez les émetteurs-récepteurs SFP+ et branchez-les à l’ensemble de ports suivant.

  5. Exécutez la commande suivante pour chacune des interfaces qui ne sont pas dans l’état UP/UP :* enable interface 10/x où x est le nouveau numéro d’interface.

  6. Exécutez la commande suivante pour vérifier que l’état des blocs d’alimentation est normal : stat system -detail

  7. Exécutez la commande suivante pour générer un tar des données de configuration système et des statistiques : show techsupport

    Remarque : La sortie de la commande est disponible dans le <IP_address> <date> fichier /var/tmp/support /collector_ _P_ .tar.gz. Copiez ce fichier sur un autre ordinateur pour référence ultérieure. La sortie de la commande peut être utile si vous souhaitez contacter le support technique Citrix.

  8. Sur l’interface de ligne de commande, passez à l’invite du shell. Type : coque

  9. Exécutez la commande suivante pour vérifier le nombre de cartes Cavium disponibles en fonction de votre appliance : root @ns # grep « cavium » /var/nslog/dmesg.boot

    Exemple

    root@ns# grep &quot;cavium&quot;  /var/nslog/dmesg.boot
    Cavium cavium_probe : found card  0x177d,device=0x11
    cavium0 mem 0xdd600000-0xdd6fffff irq 32 at device 0.0 on pci3
    Cavium cavium_probe : found card  0x177d,device=0x11
    cavium1 mem 0xfaa00000-0xfaafffff irq 64 at device 0.0 on pci136
    
  10. Exécutez la commande suivante pour vérifier la mémoire RAM réservée à la mémoire partagée selon votre appliance : root @ns # grep « memory » /var/nslog/dmesg.boot

    Exemple

    root@ns# grep &quot;memory&quot; /var/nslog/dmesg.boot
    real memory  = 70866960384 (67584 MB)
    avail memory = 66267971584 (63198 MB)
    
  11. Exécutez la commande suivante pour vérifier le nombre de cœurs CPU en fonction de votre appliance : root @ns # grep « cpu » /var/nslog/dmesg.boot

    Exemple

    root@ns# grep &quot;cpu&quot; /var/nslog/dmesg.boot
    cpu0 (BSP): APIC ID:  0
    cpu1 (AP): APIC ID:  2
    cpu2 (AP): APIC ID:  4
    cpu3 (AP): APIC ID:  6
    cpu4 (AP): APIC ID:  8
    cpu5 (AP): APIC ID: 10
    cpu6 (AP): APIC ID: 32
    cpu7 (AP): APIC ID: 34
    cpu8 (AP): APIC ID: 36
    cpu9 (AP): APIC ID: 38
    cpu10 (AP): APIC ID: 40
    cpu11 (AP): APIC ID: 42
    cpu0: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle0: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu0
    cpu1: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle1: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu1
    cpu2: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle2: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu2
    cpu3: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle3: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu3
    cpu4: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle4: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu4
    cpu5: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle5: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu5
    cpu6: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle6: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu6
    cpu7: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle7: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu7
    cpu8: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle8: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu8
    cpu9: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle9: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu9
    cpu10: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle10: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu10
    cpu11: &lt;ACPI CPU&gt; on acpi0
    acpi_throttle11: &lt;ACPI CPU Throttling&gt; on cpu11
    root@ns#
    
  12. Exécutez la commande suivante pour vérifier que le lecteur /var est monté en tant que /dev/ad8s1e : root @ns # df -h

  13. Exécutez la commande suivante pour exécuter le script ns_hw_err.bash, qui vérifie les erreurs matérielles latentes : root @ns # ns_hw_err.bash

    Exemple

    root@ns# ns_hw_err.bash
    NetScaler NS10.1: Build 133.11.nc, Date: Sep 21 2015, 17:59:51
    platform: serial JSW4UCKKM5
    platform: sysid 250101 - NSMPX-14000 12\*CPU+16\*IX+2\*E1K+2\*CVM N3
    HDD MODEL: ar0: 227328MB &lt;Intel MatrixRAID RAID1&gt; status: READY
    Generating the list of newnslog files to be processed...
    Generating the events from newnslog files...
    Checking for HDD errors...
    Checking for HDD SMART errors...
    Checking for Flash errors...
    /var/nslog/dmesg.prev:* DEVELOPER mode - run NetScaler manually!
    ******************************************
    FOUND        1 Flash errors: DEVELOPER mode - run NetScaler manually
    ******************************************
    Checking for SSL errors...
    Checking for BIOS errors...
    Checking for SMB errors...
    Checking for MotherBoard errors...
    Checking for CMOS errors...
            License year: 2015: OK
    License server failed at startup. Check /var/log/license.log
    Vendor daemon failed at startup. Check /var/log/license.log
    Checking for SFP/NIC errors...
    Checking for Firmware errors...
    Checking for License errors...
    Checking for Undetected CPUs...
    Checking for DIMM flaps...
    Checking for LOM errors...
    Checking the Power Supply Errors...
    root@ns#
    
  14. Important : déconnectez physiquement tous les ports, à l’exception du port LOM, y compris le port de gestion, du réseau.

  15. À l’invite du shell, passez à la ligne de commande Citrix ADC. Type : sortie

  16. Exécutez la commande suivante pour arrêter la solution matérielle-logicielle : shutdown -p now

Pour mettre à niveau l’appliance

  1. Mettez hors tension l’appliance Citrix ADC.
  2. Localisez deux disques SSD (SSD) à l’arrière de la solution matérielle-logicielle dans l’emplacement #1 et l’emplacement #2, comme illustré dans la figure suivante :

    image

  3. Vérifiez que les disques SSD de remplacement sont ceux requis pour votre modèle Citrix ADC. La conversion nécessite au moins quatre SSD. L’étiquette Citrix se trouve sur l’un des disques SSD, qui est prérempli avec une nouvelle version du BIOS et une version récente du service de gestion SDX requis. Ce SSD doit être installé dans l’emplacement # 1.
  4. Retirez les SSD en poussant le loquet de sécurité du capot du lecteur vers le bas tout en tirant la poignée du lecteur.
  5. Sur le nouveau lecteur SSD Citrix Certified, ouvrez complètement la poignée du lecteur vers la gauche, puis insérez le nouveau lecteur dans l’emplacement #1 autant que possible.
  6. Pour installer le lecteur, fermez la poignée affleurant le côté arrière de l’appareil afin que le lecteur se verrouille solidement dans la fente.

    Important : L’orientation du SSD est importante. Lorsque vous insérez le lecteur, assurez-vous que l’étiquette du produit Citrix est en haut.

  7. Insérez un deuxième SSD certifié Citrix, qui correspond à la capacité du SSD dans l’emplacement #1, dans l’emplacement # 2. Insérez d’autres SSD certifiés Citrix vierges dans les emplacements #3 et #4.

    Remarque : si la licence de votre appliance est 14040, insérez d’autres SSD certifiés Citrix vierges dans les emplacements #3, #4, #5 et #6. Si la licence de votre appliance est 14060/14080/14100, insérez d’autres disques SSD certifiés Citrix vierges dans les emplacements #3, #4, #5, #6,, et. #7 #8

    Important : Le mixage et la correspondance des anciens et des nouveaux SSD n’est pas pris en charge. Les disques SSD de l’emplacement #1 et de l’emplacement # 2, qui constituent la première paire RAID (stockage local), doivent être de la même taille et du même type. De même, les disques SSD de l’emplacement # 3 et de l’emplacement # 4, qui constituent la deuxième paire RAID (stockage VPX), doivent être de la même taille et du même type. N’utilisez pas d’autres lecteurs qui ne font pas partie du kit de conversion fourni.

  8. Stockez les anciens SSD pour une manipulation ultérieure.
  9. Déconnectez tous les câbles réseau des ports de données et des ports de gestion.
  10. Démarrez l’appliance Citrix ADC. Pour obtenir des instructions, reportez-vous à la section « Mise en marche de l’appliance » dansInstallation du matériel. Le processus de conversion peut s’exécuter pendant environ 30 minutes, au cours duquel vous ne devez pas mettre sous tension l’appliance. L’ensemble du processus de conversion peut ne pas être visible sur la console et semble ne pas répondre. Le processus de conversion met à jour le BIOS, installe l’hyperviseur XenServer et le système d’exploitation Management Service, copie l’image Citrix ADC VPX sur le SSD pour le provisionnement d’instance, et forme la paire Raid1. Remarque : le numéro de série de l’appliance reste le même.

  11. Maintenez le câble de la console connecté pendant le processus de conversion. Autoriser le processus à se terminer, à partir de quoi l’invite de connexion netscaler-sdx s’affiche.
  12. Au cours du processus de conversion, la connexion au port LOM peut être perdue car elle réinitialise l’adresse IP à la valeur par défaut 192.168.1.3. La sortie d’état de conversion est disponible sur le moniteur VGA.
  13. Pour vous assurer que la conversion est réussie, vérifiez que le résultat FVT indique un succès. Exécutez la commande suivante : tail /var/log/fvt/fvt.log

Exemple

[root@netscaler-sdx ~]# tail /var/log/fvt/fvt.log
Wed, 28 Oct 2015 04:40:47 /opt/xensource/packages/files/fvt/workers/check_vf_count --pf_device=&quot;0000:89:00.1&quot;  --vf_count=&quot;40&quot;
Wed, 28 Oct 2015 04:40:47  =&gt; PASS
Wed, 28 Oct 2015 04:40:47 /opt/xensource/packages/files/fvt/workers/check_vf_count --pf_device=&quot;0000:03:00.0&quot;  --vf_count=&quot;8&quot;
Wed, 28 Oct 2015 04:40:47  =&gt; PASS
Wed, 28 Oct 2015 04:40:47 /opt/xensource/packages/files/fvt/workers/check_vf_count --pf_device=&quot;0000:88:00.0&quot;  --vf_count=&quot;8&quot;
Wed, 28 Oct 2015 04:40:47  =&gt; PASS
Wed, 28 Oct 2015 04:40:47 FVT RESULT: SUCCESS!<br />
[root@netscaler-sdx ~]#

Pour reconfigurer la solution matérielle-logicielle convertie

Après le processus de conversion, la solution matérielle-logicielle n’a plus sa configuration de travail précédente. Par conséquent, vous pouvez accéder à l’appliance via un navigateur Web uniquement à l’aide de l’adresse IP par défaut : 192.168.100.1/16. Configurez un ordinateur sur le réseau 192.168.0.0 et connectez-le directement au port de gestion de l’appliance (0/1) à l’aide d’un câble Ethernet croisé, ou accédez à l’appliance SDX via un concentrateur réseau à l’aide d’un câble Ethernet direct. Utilisez les informations d’identification par défaut pour ouvrir une session (Nom d’utilisateur : nsroot et Mot de passe : nsroot), puis procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’onglet Configuration.
  2. Vérifiez que la section Ressources système affiche le nombre exact de cœurs CPU, de cœurs SSL et la mémoire totale de votre appliance SDX.
  3. Sélectionnez le nœud Système et, sous Configurer l’appliance, cliquez sur Configuration réseau pour modifier l’adresse IP du service de gestion.
  4. Dans la boîte de dialogue Configurer la configuration réseau, spécifiez les détails suivants :
    • Interface* : interface par laquelle les clients se connectent au service de gestion. Valeurs possibles : 0/1, 0/2. Par défaut : 0/1.
    • Adresse IP XenServer* : adresse IP de l’hyperviseur XenServer.
    • Adresse IP du service de gestion* : adresse IP du service de gestion.
    • Netmask* : masque de sous-réseau du sous-réseau dans lequel se trouve l’appliance SDX.
    • Gateway* : passerelle par défaut du réseau.
    • Serveur DNS : adresse IP du serveur DNS.

    *Un paramètre obligatoire

  5. Cliquez sur OK. La connexion au service de gestion est perdue au fur et à mesure que les informations réseau ont été modifiées.
  6. Connectez le port de gestion 0/1 de l’appliance SDX à un commutateur pour y accéder via le réseau. Accédez à l’adresse IP utilisée ci-dessus et connectez-vous avec les informations d’identification par défaut.
  7. Appliquez les nouvelles licences. Pour obtenir des instructions, reportez-vous à la sectionPrésentation des licences SDX.
  8. Accédez à Configuration > Système et, dans le groupe Administration système, cliquez sur Redémarrer l’appliance. Cliquez sur Oui pour confirmer. Vous êtes maintenant prêt à provisionner les instances VPX sur l’appliance NetScaler SDX. Pour obtenir des instructions, reportez-vous à la sectionProvisionnement d’instances Citrix ADC.

Convertir une appliance Citrix ADC MPX 14020/14030/14040/14060/14080/14100 en une appliance Citrix ADC SDX 14020/14030/14040/14060/14080/14100