Configurer l’accélération MAPI

L’accélération de Microsoft Outlook améliore les performances du trafic entre les clients Microsoft Outlook et les serveurs Microsoft Exchange, augmentant ainsi le débit grâce à diverses optimisations, notamment la prérécupération et la compression des données.

Cette fonctionnalité est également appelée « accélération MAPI », après le protocole MAPI utilisé entre Outlook et Exchange Server.

Dans les réseaux où le flux de données Outlook est non chiffré (valeur par défaut avant Outlook 2007), cette fonctionnalité ne nécessite aucune configuration.

Dans les réseaux où les données Outlook sont chiffrées (valeur par défaut avec Outlook 2007 et versions ultérieures), l’accélération peut être obtenue de deux façons : en désactivant le chiffrement dans les clients Outlook ou en faisant en sorte que les appliances rejoignent le domaine Windows.

Versions et modes d’échange Outlook pris en charge

Les appliances Citrix SD-WAN WANOP fournissent une accélération MAPI pour Microsoft Outlook 2003-2016 et Exchange Server 2003-2010, dans les circonstances suivantes :

  • Toute combinaison de clients et de serveurs pris en charge (à l’aide du protocole MAPI) est prise en charge.

  • Si l’appliance côté serveur a rejoint un domaine Windows, les connexions avec le chiffrement MAPI sont accélérées. Sinon, ils ne le sont pas, et le chiffrement doit être désactivé dans les clients Outlook.

    Remarque

    Dans Exchange Server 2013, le protocole MAPI a changé en protocole RPC sur HTTP, ce protocole est pris en charge. Avec Exchange Server SP1, le protocole RPC sur HTTP a changé en protocole MAPI sur protocole HTTP, ce protocole n’est actuellement pas pris en charge.

Conditions préalables

Si votre réseau utilise des données Outlook chiffrées, qui est le paramètre par défaut dans Outlook 2007 et versions ultérieures, vous devez implémenter l’une des conditions préalables suivantes pour vous assurer que les connexions MAPI sont accélérées :

Configuration

L’accélération Outlook est une fonctionnalité de configuration zéro activée par défaut. (Si ce n’est pas le cas, il peut être désactivé en désactivant l’accélération sur la classe de service MAPI sur la page Configuration : Stratégie de classe de service.) L’accélération Outlook a lieu automatiquement si les conditions suivantes sont remplies :

  • Une appliance se trouve à l’extrémité Exchange Server du réseau étendu.

  • Soit il y a une appliance à la fin Outlook du réseau étendu, soit le système exécutant Outlook exécute également le plug-in Citrix SD-WAN WANOP.

  • Tout le trafic Outlook/Exchange passe par les appliances (ou l’appliance et le plug-in).

  • Exchange Server ou Outlook est redémarré (l’accélération ne commence pas tant que les connexions MAPI existantes ne sont pas fermées).

  • Soit le chiffrement est désactivé sur Outlook, soit l’appliance côté serveur appartient au domaine Windows et dispose d’une relation homologue sécurisée avec l’appliance côté client (ou le plug-in Citrix SD-WAN WANOP). Dans le cas où l’appliance a rejoint le domaine Windows, l’authentification sur le domaine doit être conservée au paramètre par défaut (négocier), pour que l’accélération fonctionne.

Désactiver le chiffrement sur Outlook 2007 ou Outlook 2010

Sauf si l’appliance côté serveur a rejoint le domaine Windows et a une relation homologue sécurisée avec l’appliance côté client (ou le plug-in Citrix SD-WAN WANOP), le chiffrement entre Outlook et Exchange Server doit être désactivé pour que l’accélération ait lieu.

Le chiffrement a été désactivé par défaut avant Outlook 2007. À partir d’Outlook 2007, le chiffrement est activé par défaut.

Note de performance

MAPI utilise un format de données différent des autres protocoles. Cette différence empêche une compression inter-protocole efficace. Autrement dit, un fichier qui a d’abord été transféré via FTP puis en tant que pièce jointe ne reçoit pas d’avantage de compression sur le second transfert. Si les mêmes données sont envoyées deux fois au format MAPI, le second transfert reçoit une compression complète.