Automatisation des mises à jour de vDisk

Remarque : il est possible d’utiliser la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk uniquement avec les vDisks en mode Standard Image. Il est possible de mettre à jour les vDisks en mode Private Image à l’aide des procédures normales de l’outil de distribution du logiciel. Si vous essayez d’enregistrer un vDisk en mode Private Image pour la gestion de mise à jour vDisk, ou si vous changez un vDisk déjà enregistré, des erreurs surviendront.

Dans la console, la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk Update Management permet de configurer l’automatisation des mises à jour vDisk à l’aide des machines virtuelles. Les mises à jour vDisk automatisées peuvent être planifiées ou réalisées dès qu’un administrateur demande la mise à jour directement à partir de la console. Cette fonctionnalité prend en charge les mises à jour détectées et mises à disposition depuis des serveurs WSUS et SCCM Electronic Software Delivery (ESD).

Lorsque le nœud du site est développé dans l’arborescence de la console, la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk apparaît. Lorsqu’elle est étendue, la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk inclut les composants gérés suivants :

  • Hôtes
  • vDisks
  • Tâches

La configuration d’un site pour la gestion de mise à jour vDisk nécessite d’effectuer les tâches de haut niveau suivantes.

  1. Désignation d’un serveur Provisioning Server au sein du site afin de procéder aux mises à jour. Consultez la section Activation des mises à jour automatiques des vDisk.
  2. Configuration d’un regroupement hôte virtuel pour les mises à jour vDisk automatisées. Consultez la section Utilisation de l’assistant Virtual Host Connection Wizard. Remarque : les types d’hyperviseurs pris en charge comprennent Citrix XenServer, Microsoft SCVMM/Hyper-V et VMWare vSphere/ESX.
  3. Créez et configurez une VM ESD qui sera utilisée pour mettre le vDisk à jour. Consultez la section Création et configuration de VM de mise à jour de ESD.
  4. Configuration de vDisks pour les mises à jour automatisées. Consultez la section Utilisation de l’assistant de configuration du vDisk géré.
  5. Création et gestion des tâches de mise à jour. Consultez la section Utilisation de l’assistant de tâche de mise à jour. Remarque : l’utilisateur qui configure les tâches de gestion de mise à jour vDisk doit posséder les permissions nécessaires à la création, modification et suppression de comptes Active Directory.
  6. Exécutez la tâche de mise à jour en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l’objet de tâche dans la Console, puis sélectionnez l’option de menu Run update now. La machine virtuelle de mise à jour, Update VM, démarre, installe les mises à jour et redémarre comme prévu. Après réussite de la tâche de mise à niveau, la machine virtuelle est automatiquement fermée. L’état de mise à jour peut être vérifié depuis l’arborescence de la console sous vDisk Update Management > vDisks > (nom du vDisk) > Completed Update Status. L’état peut également être vérifié à l’aide de l’observateur d’événements ou dans WSUS.

Une fois le site configuré de manière à utiliser la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk, il est possible de mettre à jour les vDisks gérés à l’aide des méthodes suivantes :

  • Scheduled : le service de mise à jour de l’image met automatiquement à jour un vDisk, et ce de manière planifiée comme défini dans l’assistant de tâche de mise à jour. Pour plus de détails, consultez les sections Utilisation de l’assistant de tâche de mise à jour ou Propriétés des tâches de mise à jour.
  • User Envoked : à partir de l’option de menu Run update now de la console, un administrateur sélectionne un vDisk géré devant être mis à jour. Lorsque cette option est sélectionnée, l’administrateur doit démarrer, puis arrêter manuellement la machine de mise à jour une fois la mise à jour effectuée.

L’image suivante illustre le processus de mise à jour de base à partir des deux méthodes décrites précédemment.

Processus de mise à jour

  1. Le processus de mise à jour du vDisk démarre automatiquement (programmé), ou lorsque un administrateur clique avec le bouton droit sur un vDisk géré, puis sélectionne l’option de menu Run update now.
  2. Provisioning Services crée une nouvelle version (VHDX) et la met en mode de maintenance (lecture/écriture).
  3. La machine virtuelle démarre le vDisk attribué. S’il s’agit d’une :
    • mise à jour « scheduled », la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk procède automatiquement au démarrage ;
    • mise à jour « user envoked », l’administrateur demande la mise à jour.
  4. Toutes les mises à jour sont automatiquement effectuées et capturées dans la nouvelle version du fichier VHDX.
  5. Une fois la mise à jour du vDisk effectuée, la machine virtuelle est automatiquement arrêtée.
  6. Le vDisk passe du mode Maintenance au mode Test ou Production. La disponibilité de la nouvelle version du vDisk dépend du mode d’accès sélectionné lors de l’exécution de l’assistant de tâche de mise à jour, ou du mode actuellement sélectionné dans l’onglet de fin Update Task Properties (Maintenance, Test ou Production). Une fois cette version disponible en production, les machines cibles pourront y accéder la prochaine fois qu’elles démarreront ce vDisk.

Automatisation des mises à jour de vDisk