Configuration système requise

Citrix Hypervisor nécessite au moins deux ordinateurs x86 physiques distincts : l’un doit être le serveur Citrix Hypervisor et l’autre pour exécuter l’application XenCenter ou l’interface de ligne de commande (CLI) Citrix Hypervisor. L’ordinateur serveur Citrix Hypervisor est entièrement dédié à l’exécution de Citrix Hypervisor et à l’hébergement de machines virtuelles, et n’est pas utilisé pour d’autres applications.

Avertissement :

L’installation de logiciels tiers directement dans le domaine de contrôle de Citrix Hypervisor n’est pas prise en charge. L’exception concerne les logiciels fournis en tant que pack supplémentaire et explicitement approuvés par Citrix.

Pour exécuter XenCenter, utilisez n’importe quel système Windows à usage général qui répond à la configuration matérielle requise. Ce système Windows peut être utilisé pour exécuter d’autres applications.

Lorsque vous installez XenCenter sur ce système, l’interface de ligne de commande Citrix Hypervisor est également installée. Une interface de ligne de commande distante Citrix Hypervisor autonome peut être installée sur n’importe quelle distribution Linux basée sur RPM. Pour de plus amples informations, consultez la section Interface de ligne de commande.

Configuration système requise pour le serveur Citrix Hypervisor

Bien que Citrix Hypervisor soit généralement déployé sur du matériel de classe serveur, Citrix Hypervisor est également compatible avec de nombreux modèles de stations de travail et d’ordinateurs portables. Pour plus d’informations, consultez la section Liste de compatibilité matérielle (HCL).

La section suivante décrit les spécifications matérielles recommandées pour Citrix Hypervisor.

Le serveur Citrix Hypervisor doit être une machine de classe serveur x86 64 bits dédiée à l’hébergement de machines virtuelles. Citrix Hypervisor crée une partition Linux optimisée et renforcée avec un noyau Xen. Ce noyau contrôle l’interaction entre les périphériques virtualisés vus par les machines virtuelles et le matériel physique.

Citrix Hypervisor peut utiliser :

  • Jusqu’à 5 To de RAM

  • Jusqu’à 16 cartes réseau physiques

  • Jusqu’à 288 processeurs logiques par hôte.

    Remarque :

    Le nombre maximal de processeurs logiques pris en charge diffère selon le CPU. Pour plus d’informations, consultez la section Liste de compatibilité matérielle (HCL).

La configuration système requise pour le serveur Citrix Hypervisor est :

UC

Un ou plusieurs processeurs x86 64 bits, 1,5 GHz minimum, 2 GHz ou plus CPU multicore recommandé.

Pour prendre en charge les machines virtuelles exécutant Windows ou des versions plus récentes de Linux, vous avez besoin d’un système Intel VT ou AMD-V 64 bits x86 avec un ou plusieurs processeurs.

Remarque :

Pour exécuter des machines virtuelles Windows ou des versions plus récentes de Linux, activez la prise en charge matérielle pour la virtualisation sur le serveur Citrix Hypervisor. La prise en charge de la virtualisation est une option dans le BIOS. Il est possible que la prise en charge de la virtualisation de votre BIOS soit désactivée. Pour plus d’informations, consultez la documentation de votre BIOS.

Pour prendre en charge les machines virtuelles exécutant Linux paravirtualisé pris en charge, vous avez besoin d’un système 64 bits x86 standard avec un ou plusieurs processeurs.

RAM

2 Go minimum, 4 Go ou plus recommandés

Espace disque

  • Stockage local (PATA, SATA, SCSI) avec 46 Go d’espace disque minimum, 70 Go d’espace disque recommandé
  • SAN via un adaptateur HBA (et non via un logiciel) lors de l’installation avec un démarrage multipath à partir du SAN.

Pour obtenir une liste détaillée des solutions de stockage compatibles, reportez-vous à la sectionListe de compatibilité matérielle (HCL).

Réseau

Carte réseau 100 Mbit/s ou plus rapide. Une ou plusieurs cartes d’interface réseau Gb ou 10 Go sont recommandées pour des transferts de données P2V plus rapides et des transferts de données d’exportation/importation et une migration en direct de VM.

Nous vous recommandons d’utiliser plusieurs cartes réseau pour la redondance. La configuration des cartes réseau diffère selon le type de stockage. Pour plus d’informations, consultez la documentation du fournisseur.

Citrix Hypervisor nécessite un réseau IPv4 pour la gestion et le trafic de stockage.

Remarques :

  • Assurez-vous que le paramètre d’heure dans le BIOS de votre serveur est défini sur l’heure actuelle en UTC.

  • Dans certains cas, l’accès à la console série est nécessaire à des fins de débogage. Lors de la configuration de Citrix Hypervisor, nous vous recommandons de configurer l’accès à la console série. Pour les hôtes qui ne disposent pas de port série physique ou pour lesquels l’infrastructure physique appropriée n’est pas disponible, examinez si vous pouvez configurer un périphérique de gestion intégré. Par exemple, Dell DRAC ou HP iLO. Pour plus d’informations sur la configuration de l’accès à la console série, reportez-vous à la sectionCTX228930 - Comment faire pour configurer l’accès à la console série sur XenServer et versions ultérieures.

Configuration système requise pour XenCenter

XenCenter a la configuration système suivante :

  • Système d’exploitation :
    • Windows 10
    • Windows 8.1
    • Windows 7 SP1
    • Windows Server 2012 R2
    • Windows Server 2012
    • Windows Server 2008 R2 SP1
    • Windows Server 2008 SP2 (voir Remarque)
    • Windows Server 2016
  • .NET Framework : Version 4.6
  • Vitesse du processeur : 750 MHz minimum, 1 GHz ou plus recommandé
  • RAM : 1 Go minimum, 2 Go ou plus recommandés
  • Espace disque : 100 Mo minimum
  • Réseau : carte réseau 100 Mbit/s ou plus rapide
  • Résolution d’écran : 1024x768 pixels, minimum

XenCenter est compatible avec toutes les versions prises en charge de Citrix Hypervisor.

Remarque :

Lorsque XenCenter est installé sur Windows Server 2008 SP2, assurez-vous que l’une des mises à jour Windows suivantes est installée sur le système Windows Server 2008 SP2 : KB4056564 ou KB4019276. Pour de plus amples informations, consultez la section http://support.microsoft.com/kb/4019276.

Systèmes d’exploitation invités pris en charge

Pour obtenir la liste des systèmes d’exploitation VM pris en charge, reportez-vous à la sectionPrise en charge du système d’exploitation invité.

Exigences des pools

Un pool de ressources est un agrégat homogène ou hétérogène d’un ou de plusieurs serveurs, jusqu’à un maximum de 64. Avant de créer un pool ou de joindre un serveur à un pool existant, assurez-vous que tous les serveurs du pool répondent aux exigences suivantes.

Configuration matérielle requise

Tous les serveurs d’un pool de ressources Citrix Hypervisor doivent avoir des CPU largement compatibles, c’est-à-dire :

  • Le fournisseur du processeur (Intel, AMD) doit être le même sur tous les processeurs de tous les serveurs.

  • Pour exécuter des machines virtuelles HVM, la virtualisation doit être activée pour tous les processeurs.

Autres exigences

Outre les prérequis matériels identifiés précédemment, il existe d’autres conditions préalables à la configuration d’un serveur qui rejoint un pool :

  • Il doit avoir une adresse IP cohérente (une adresse IP statique sur le serveur ou un bail DHCP statique). Cette exigence s’applique également aux serveurs fournissant un stockage NFS ou iSCSI partagé.

  • Son horloge système doit être synchronisée avec le maître de pool (par exemple, via NTP).

  • Il ne peut pas être membre d’un pool de ressources existant.

  • Il ne peut pas avoir de machines virtuelles en cours d’exécution ou suspendues ou d’opérations actives en cours sur ses machines virtuelles, telles que l’arrêt ou l’exportation. Arrêtez toutes les machines virtuelles du serveur avant de l’ajouter à un pool.

  • Il ne peut pas avoir de stockage partagé déjà configuré.

  • Il ne peut pas avoir d’interface de gestion liée. Reconfigurez l’interface de gestion et déplacez-la vers une carte réseau physique avant d’ajouter le serveur au pool. Une fois que le serveur a rejoint le pool, vous pouvez reconfigurer l’interface de gestion.

  • Il doit exécuter la même version de Citrix Hypervisor, au même niveau de correctif, que les serveurs déjà dans le pool.

  • Il doit être configuré avec les mêmes packs supplémentaires que les serveurs déjà présents dans le pool. Des packs supplémentaires sont utilisés pour installer des logiciels complémentaires dans le domaine de contrôle Citrix Hypervisor, dom0. Pour éviter une expérience utilisateur incohérente dans un pool, tous les serveurs du pool doivent avoir les mêmes packs supplémentaires à la même révision installés.

  • Il doit avoir la même licence Citrix Hypervisor que les serveurs déjà présents dans le pool. Vous pouvez modifier la licence de tous les membres du pool après avoir rejoint le pool. Le serveur avec la licence la plus basse détermine les fonctionnalités disponibles pour tous les membres du pool.

Les serveurs Citrix Hypervisor des pools de ressources peuvent contenir différents nombres d’interfaces réseau physiques et disposer de référentiels de stockage locaux de taille variable. Dans la pratique, il est souvent difficile d’obtenir plusieurs serveurs avec exactement les mêmes processeurs, et des variations mineures sont donc autorisées. Si vous souhaitez que votre environnement dispose d’hôtes avec différents processeurs dans le même pool de ressources, vous pouvez forcer la jonction d’un pool ensemble à l’aide de l’interface de ligne de commande. Pour plus d’informations sur le forçage de l’opération de jointure, reportez-vous à la section Hôtes et pools de ressources.

Remarque :

Les serveurs fournissant un stockage NFS ou iSCSI partagé pour le pool doivent avoir une adresse IP statique ou être adressables DNS.

Pools homogènes

Un pool de ressources homogène est un ensemble de serveurs avec des processeurs identiques. Les processeurs sur un serveur qui rejoint un pool de ressources homogène doivent avoir le même fournisseur, le même modèle et les mêmes fonctionnalités que les processeurs des serveurs déjà présents dans le pool.

Pools hétérogènes

La création de pools hétérogènes est rendue possible grâce aux technologies des processeurs Intel (FlexMigration) et AMD (Extended Migration) qui fournissent le masquage ou le nivellement du processeur. Ces fonctionnalités permettent de configurer un processeur pour qu’il apparaisse comme fournissant une marque, un modèle ou un jeu de fonctions différent de celui qu’il ne fait réellement. Ces fonctionnalités vous permettent de créer des pools d’hôtes avec différents processeurs, tout en prenant en charge les migrations en direct en toute sécurité.

Pour plus d’informations sur la création de pools hétérogènes, reportez-vous à la section Hôtes et pools de ressources.