À propos de cette version

Nouveautés dans la version 1912

La mise à jour cumulative 7 (CU7) est la mise à jour la plus récente de la version LTSR 1912.

Améliorations apportées à Microsoft Teams

L’amélioration suivante de Microsoft Teams est prise en charge pour CU6 et les versions ultérieures :

Lorsque Desktop Viewer est en mode plein écran, l’utilisateur peut sélectionner un écran à partager parmi tous les écrans couverts par Desktop Viewer. En mode fenêtre, l’utilisateur peut partager la fenêtre de Desktop Viewer. En mode transparent, l’utilisateur peut sélectionner un écran à partager parmi tous les écrans. Lorsque Desktop Viewer modifie le mode de fenêtre (agrandir, restaurer ou réduire), le partage d’écran s’arrête.

Les améliorations suivantes de Microsoft Teams sont prises en charge pour CU5 et les versions ultérieures :

  • Améliorations apportées au partage d’écran - Lorsque vous partagez votre écran, seul l’écran Desktop Viewer est capturé au format bitmap natif.

  • Les interlocuteurs peuvent désormais voir le pointeur de la souris du présentateur dans une session de partage d’écran.

  • Amélioration de la lecture vidéo.

  • Amélioration apportées aux performances et à la fiabilité.

  • Le moteur de média WebRTC respecte désormais le serveur proxy configuré sur la machine cliente.

  • Amélioration des configurations de l’annulation de l’écho, du contrôle automatique du gain, de la suppression du bruit : si Microsoft Teams configure ces options, Microsoft Teams redirigé par Citrix respecte les valeurs configurées. Sinon, ces options sont définies sur True par défaut.

  • Vous pouvez désormais configurer une interface réseau préférée pour le trafic multimédia.

    Accédez à \HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Citrix\HDXMediaStream et créez une clé appelée NetworkPreference(REG_DWORD).

    Sélectionnez l’une des valeurs suivantes selon les besoins :

    • 1 : Ethernet
    • 2 : Wi-Fi
    • 3 : Cellulaire
    • 5 : Bouclage
    • 6 : Quelconque

    Par défaut, et si aucune valeur n’est définie, le moteur de média WebRTC choisit la meilleure route disponible.

  • Vous pouvez désormais désactiver le module de périphérique audio 2 (ADM2) afin que l’ancien module de périphérique audio (ADM) soit utilisé pour les microphones à quatre canaux. Cela permet de résoudre les problèmes liés aux microphones dans un appel.

    Pour désactiver ADM2, accédez à \HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Citrix\HDXMediaStream, créez une clé appelée DisableADM2 (REG_DWORD) et définissez la valeur sur 1.

  • DirectWShow est maintenant le moteur de rendu par défaut.

    Pour modifier le moteur de rendu par défaut, procédez comme suit :

    • Lancez l’Éditeur du Registre.
    • Accédez à l’emplacement de clé suivant : HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Citrix\HDXMediaStream.
    • Mettez à jour la valeur suivante : "UseDirectShowRendererAsPrimary"=dword:00000000.

      Autres valeurs possibles :

      • 0: Media Foundation
      • 1: DirectShow (par défaut)
    • Relancez l’application Citrix Workspace.

Remarque :

  • Les améliorations sont prises en charge uniquement sur les points de terminaison du système d’exploitation Desktop Microsoft Windows 10.
  • Les améliorations ne sont pas prises en charge sur les points de terminaison des systèmes d’exploitation Microsoft Windows 7 et 8.
  • La prise en charge de l’amélioration est déterminée lors de l’installation du package de l’application Citrix Workspace. Nous vous recommandons de désinstaller l’application Citrix Workspace lorsque vous mettez à niveau le système d’exploitation Microsoft Windows de la version 7 vers la version 10.

Protection des applications

Clause d’exclusion de responsabilité

Les stratégies de protection des applications fonctionnent en filtrant l’accès aux fonctions requises du système d’exploitation sous-jacent (appels d’API spécifiques nécessaires pour capturer des écrans ou des frappes de clavier). Cela signifie que les stratégies de protection des applications peuvent fournir une protection même contre les outils de piratage personnalisés et spécifiques. Cependant, à mesure que les systèmes d’exploitation évoluent, de nouveaux programmes d’enregistrement de frappe et de capture d’écran peuvent émerger. Bien que nous continuions à les identifier et à les traiter, nous ne pouvons pas garantir une protection complète dans des configurations et des déploiements spécifiques.

La protection des applications est une fonctionnalité complémentaire qui offre une sécurité renforcée lors de l’utilisation de Citrix Virtual Apps and Desktops. Elle limite le risque d’être infecté par des programmes malveillants d’enregistrement de frappe et de capture d’écran. La protection des applications empêche l’exfiltration d’informations confidentielles telles que les informations d’identification de l’utilisateur et les informations sensibles affichées à l’écran. Cette fonctionnalité empêche les utilisateurs et les attaquants de prendre des captures d’écran et d’utiliser des enregistreurs de frappe pour récupérer et exploiter des informations sensibles.

Remarque :

Citrix recommande d’utiliser uniquement l’application Citrix Workspace native pour lancer une session protégée.

La protection des applications est configurée entre StoreFront et le Controller à l’aide du Controller. Pour plus d’informations sur la configuration de la protection des applications sur le Controller, consultez la section Protection des applications dans la documentation Citrix Virtual Apps and Desktops. Cette configuration est ensuite appliquée à l’application Citrix Workspace en incluant le composant de protection des applications à l’aide de l’une des méthodes suivantes :

  • Interface utilisateur graphique
  • Interface de ligne de commande

Vous pouvez inclure le composant de protection des applications à la fois lors de l’installation de l’application Citrix Workspace ou de l’installation à la demande.

Remarque :

  • Cette fonctionnalité est prise en charge uniquement sur les systèmes d’exploitation Microsoft Windows Desktop tels que Windows 10, Windows 8.1 et Windows 7.
  • Cette fonctionnalité n’est pas prise en charge par le protocole de bureau distant (RDP ou Remote Desktop Protocol).

Pour plus d’informations sur la configuration de la protection des applications dans l’application Citrix Workspace, consultez la section Protection des applications.

Amélioration de la protection des applications

Précédemment, lorsque vous essayiez de prendre une capture d’écran d’une fenêtre protégée, l’écran entier, y compris les applications non protégées en arrière-plan, était occulté.

Maintenant, lorsque vous prenez une copie d’écran à l’aide d’un outil de capture d’écran, seule la fenêtre protégée est occultée ou masquée. Vous pouvez prendre une copie d’écran de la zone située en dehors de la fenêtre protégée, sauf en mode non-Aero où l’écran entier est occulté.

Toutefois, si vous utilisez la touche Impr écran pour capturer une copie d’écran, vous devez quitter l’application Citrix Workspace.

En outre, cette version résout certains problèmes pour améliorer la fonctionnalité de protection des applications.

Amélioration apportée au programme d’installation

Dans les versions antérieures, si un administrateur tentait d’installer l’application Citrix Workspace sur un système sur lequel une instance de l’application était installée par l’utilisateur, l’installation était bloquée.

Avec cette version, les administrateurs peuvent désormais remplacer l’instance de l’application Citrix Workspace installée par l’utilisateur et poursuivre l’installation.

Amélioration des mises à jour Citrix Workspace

Dans les versions antérieures, si l’application Citrix Workspace était installée par un administrateur, un non-administrateur ne pouvait pas la mettre à jour.

Avec cette version, un non-administrateur peut mettre à jour l’application Citrix Workspace sur une instance installée par un administrateur. Pour ce faire, cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’icône de l’application Citrix Workspace dans la zone de notification et sélectionnez Rechercher les mises à jour.

Remarque :

L’option Rechercher les mises à jour est désormais disponible sur les instances de l’application Citrix Workspace installées par l’utilisateur et celles installées par l’administrateur.

Prise en charge du proxy sortant

Smart Control permet aux administrateurs de définir des stratégies avancées pour configurer et appliquer les attributs d’environnement utilisateur pour les applications et les bureaux virtuels à l’aide de Citrix Gateway. Par exemple, vous pouvez interdire aux utilisateurs de mapper des lecteurs sur leurs bureaux distants. Cela peut être réalisé à l’aide de la fonctionnalité Smart Control de Citrix Gateway.

Toutefois, le scénario change lorsque l’application Citrix Workspace et Citrix Gateway appartiennent à des comptes d’entreprise distincts. Dans de tels scénarios, le domaine client ne peut pas appliquer la fonctionnalité Smart Control car la passerelle n’existe pas sur le domaine client. Au lieu de cela, vous pouvez utiliser le proxy ICA sortant. Le proxy ICA sortant vous permet d’utiliser la fonctionnalité Smart Control même lorsque l’application Citrix Workspace et Citrix Gateway sont déployées dans différentes organisations.

L’application Citrix Workspace prend en charge les lancements de session à l’aide du proxy LAN Citrix ADC. Un seul proxy statique peut être configuré ou le serveur proxy peut être sélectionné lors de l’exécution à l’aide du plug-in de proxy sortant.

Vous pouvez configurer les proxys sortants à l’aide des méthodes suivantes :

  • Proxy statique : le serveur proxy est configuré en fournissant un nom d’hôte proxy et un numéro de port.
  • Proxy dynamique : un serveur proxy unique peut être sélectionné parmi un ou plusieurs serveurs proxy à l’aide de la DLL du plug-in de proxy.

Vous pouvez configurer le proxy sortant à l’aide du modèle d’administration de l’objet de stratégie de groupe et de l’Éditeur du Registre.

Pour plus d’informations sur le proxy sortant, consultez la section Prise en charge du proxy ICA sortant dans la documentation Citrix Gateway.

Pour plus d’informations sur la configuration du proxy sortant dans l’application Citrix Workspace, consultez la section Proxy sortant.

Fichiers binaires du navigateur Citrix intégré

Cette version n’installe plus le navigateur Citrix intégré. Dans les cas où vous effectuez une mise à niveau vers la version 1912, le navigateur Citrix intégré est supprimé.

En l’absence du navigateur Citrix intégré, les fonctionnalités suivantes changent :

  • La redirection du contenu du navigateur ne fonctionne pas.
  • Les applications SaaS et Web ne sont pas lancées à l’aide du navigateur Citrix intégré. Au lieu de cela, elles sont lancées dans Citrix Secure Browser Service.

Amélioration apportée au partage de bureau avec Microsoft Teams

Lorsque vous partagez votre espace de travail à l’aide de Microsoft Teams, l’application Citrix Workspace affiche une bordure rouge qui entoure la zone du moniteur en cours de partage. Vous pouvez partager uniquement la fenêtre Desktop Viewer ou n’importe quelle fenêtre locale superposée au-dessus de celle-ci. Lorsque vous réduisez la fenêtre Desktop Viewer, le partage d’écran est suspendu.

Estimation des performances au niveau du codage du point de terminaison sur Microsoft Teams

Lorsque le processus HdxTeams.exe (le moteur multimédia WebRTC intégré dans l’application Citrix Workspace qui gère la redirection Microsoft Teams) est lancé, la meilleure résolution de codage que le processeur du point de terminaison peut gérer sans surcharge est estimée. Les valeurs possibles sont 240p, 360p, 720p et 1080p.

Le processus d’estimation des performances (également appelé webrtcapi.EndpointPerformance) s’exécute lorsque HdxTeams.exe est démarré. Le code macroblock détermine la meilleure résolution possible avec le point de terminaison particulier. La résolution la plus élevée possible est ensuite incluse lors de la négociation du codec entre les homologues, ou entre l’homologue et le serveur de conférence.

Pour plus d’informations sur la configuration du codage du point de terminaison, consultez la section Estimation des performances au niveau du codage du point de terminaison sur Microsoft Teams.

Pour de plus amples informations, consultez Optimisation Microsoft Teams dans la documentation de Citrix Virtual Apps and Desktops.

Améliorations apportées à Citrix Analytics Service

Avec cette version, l’application Citrix Workspace transmet en toute sécurité l’adresse IP publique du dernier saut réseau à Citrix Analytics Service. Ces données sont collectées à chaque lancement de session. Cela aide Citrix Analytics Service à analyser si les problèmes de performances sont liés à des zones géographiques spécifiques. Par défaut, les journaux d’adresses IP sont envoyés à Citrix Analytics Service. Toutefois, vous pouvez désactiver cette option sur l’application Citrix Workspace à l’aide de l’éditeur du Registre.

Pour désactiver la transmission du journal d’adresses IP, accédez au chemin d’accès du Registre suivant et définissez la clé SendPublicIPAddress sur Désactivé.

  • Sur les machines Windows 64 bits, accédez à : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Wow6432Node\Citrix\Dazzle.
  • Sur les machines Windows 32 bits, accédez à : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE \Citrix\Dazzle.

Remarque :

  • Bien que l’application Citrix Workspace transmette toutes les adresses IP sur lesquelles elle est lancée, la transmission d’adresses IP se produit dans le meilleur des cas. Certaines adresses peuvent ne pas être exactes.
  • Dans les environnements clients fermés, où les points de terminaison fonctionnent dans un intranet, assurez-vous que l’URL https://locus.analytics.cloud.com/api/locateip est placée sur liste blanche sur le point de terminaison.

Pour plus d’informations sur la façon dont Performance Analytics utilise ces informations, consultez Recherche en libre-service des performances.

À propos de cette version