Mise à jour des vDisks

Il est parfois nécessaire de mettre à jour un vDisk existant afin que l’image contienne le logiciel et les correctifs les plus récents. Chaque fois que le vDisk est mis à jour, une nouvelle version de ce vDisk est créée (fichier VHDX). Cette nouvelle version permet de capturer les modifications sans mettre à jour l’image vDisk de base.

Pour mettre à jour un vDisk, vous devez :

  • créer une version du vDisk, manuellement ou automatiquement ;
  • démarrer la nouvelle version créée à partir d’une machine (de maintenance ou de mise à jour), apporter des modifications au vDisk et les enregistrer, puis éteindre la machine ;
  • promouvoir la nouvelle version au mode Production.

L’image suivante illustre la promotion générale d’une mise à jour de vDisk :

Image de la mise à jour vDisk

La disponibilité de la version mise à jour dépend de la promotion en cours de cette version, par exemple, le mode Maintenance, le mode Test ou le mode Production. La disponibilité dépend également du type de machine qui tente d’y accéder, par exemple une machine de maintenance, une machine de mise à jour, une machine test ou une machine de production.

Si vous mettez à jour une machine qui utilise une image Personal vDisk, utilisez cette procédure pour vous assurer que votre environnement de production est compatible :

Remarque : la mise à jour des images de machines qui utilisent un Personal vDisk doit être effectuée sur une machine virtuelle à laquelle aucun Personal vDisk n’est attaché. Autrement, les mises à jour sont enregistrées sur l’image Personal vDisk plutôt que sur l’image de la machine virtuelle.

  1. Créez une version de maintenance du vDisk.
  2. Effectuez toutes les mises à jour nécessaires à la version de maintenance.
  3. Élevez la version de maintenance au statut de test.
  4. Démarrez la machine PvD test et vérifiez que les mises à jour ont été installées.
  5. Élevez la version test au statut de version de production.

Scénarios de mise à jour

Les scénarios de mise à jour vDisk suivants sont pris en charge :

  • Manual Update - Vous pouvez mettre à jour un vDisk manuellement en créant une version de ce vDisk, puis en utilisant une machine de maintenance pour capturer des mises à jour vers cette version. Dans la boîte de dialogue vDisk Versions, lancez une mise à jour manuelle en cliquant sur New. La colonne Access de la boîte de dialogue vDisk Versioning indique que la version nouvellement créée est en cours de maintenance. Lorsque cette version est en cours de maintenance, seule une machine de maintenance peut la mettre à jour. Il est possible d’attribuer plusieurs machines de maintenance à un vDisk. Toutefois, une seule machine à la fois peut démarrer et accéder à cette version du vDisk. Durant cette période, la machine de maintenance a un accès exclusif en lecture/écriture.
  • Automated Update. La création de mises à jour automatisées permet de gagner du temps et des ressources physiques. Les mises à jour sont initiées sur demande ou à partir d’un programme, et configurées à l’aide de la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk. Lors d’une mise à jour automatique, la colonne Access de la boîte de dialogue vDisk Versioning indique que la version nouvellement créée est en cours de maintenance. Lorsque cette version est en mode de maintenance, elle est mise à jour par la machine à laquelle elle est attribuée (il n’existe qu’une seule machine de mise à jour par vDisk).

    Remarque :

    Il est possible d’utiliser la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk uniquement avec les vDisks en mode Standard Image. Il est possible de mettre à jour les vDisks en mode Private Image à l’aide des procédures normales de l’outil de distribution du logiciel. Si vous essayez d’enregistrer un vDisk en mode Private Image pour la gestion de mise à jour ou si vous changez un vDisk déjà enregistré, des erreurs surviendront.

  • Merge. Le fusionnement de fichiers VHDX du disque de différence permet de libérer de l’espace disque et d’augmenter les performances, en fonction de l’option de fusionnement sélectionnée. Une mise à jour de fusionnement est initiée manuellement en sélectionnant le bouton Merge de la boîte de dialogue vDisk Versions, ou automatiquement lorsque le nombre maximum de versions vDisk est atteint.

Chaîne VHDX de disques de différence

La gestion des versions simplifie la mise à jour et les tâches de gestion des vDisks, permettant une approche plus solide et plus flexible à la gestion des vDisks.

Un vDisk se compose d’un fichier image de base VHDX, de tout fichier sidecar associé et, le cas échéant, d’une chaîne de disques de différence VHDX référencés. Les disques de différence sont créés pour capturer les modifications apportées à l’image du disque de base, sans modifier le disque de base original. Chaque disque de différence associé à un disque de base représente une version différente.

L’image suivante illustre la convention de dénomination utilisée et la relation entre un disque de base et toutes les versions qui référencent ce disque de base.

Chaîne VHDX

Remarque :

Les versions des vDisks sont créées et gérées à l’aide de la boîte de dialogue vDisk Versions et en réalisant des tâches courantes de gestion des versions des vDisks.

Chaque fois qu’un vDisk passe en mode Maintenance, une nouvelle version du disque de différence VHD est créée. Le nom du fichier est incrémenté numériquement. Le tableau ci-dessous illustre ces séquences de chaînes :

  Nom du fichier VHDX Nom du fichier de propriétés Nom de fichier de verrous
Image de base win7dev.vhdx win7dev.pvp win7dev.lok
Version 1 win7dev.1.vhdx win7dev.1.pvp win7dev.1.lok
Version 2 win7dev.2.vhdx win7dev.2.pvp win7dev.2.lok
Version N win7dev.N.vhdx win7dev.N.pvp win7dev.N.lok

Mise à jour manuelle d’une image vDisk

Utilisez la boîte de dialogue vDisk Versions pour créer une version de l’image vDisk de base.

Remarque :

Pour automatiser un processus de mise à jour, configurez la gestion de mise à jour vDisk. Consultez la section Automatisation des mises à jour vDisk.

Cette procédure requiert :

  • l’attribution d’une machine de maintenance au vDisk en cours de mise à jour ;
  • qu’aucune version de ce vDisk ne soit en cours de maintenance.

Remarque :

la mise à jour des images de machines qui utilisent un Personal vDisk doit être effectuée sur une machine virtuelle à laquelle aucun Personal vDisk n’est attaché. Autrement, les mises à jour sont enregistrées sur l’image Personal vDisk plutôt que sur l’image de la machine virtuelle.

Création d’une version

  1. Dans la console, cliquez avec le bouton droit de la souris sur un vDisk afin d’en créer une version au sein d’une collection de machines ou d’un regroupement de vDisks, puis sélectionnez Versions dans le menu contextuel. La boîte de dialogue vDisk Versions s’affiche.

    Remarque :

    Vérifiez que le vDisk ne se trouve pas en mode Private Image.

  2. Cliquez sur New. La nouvelle version s’affiche dans la boîte de dialogue avec Access en mode Maintenance et la méthode Update Type définie sur Manual.
  3. Démarrez le vDisk à partir d’une machine de maintenance, installez ou supprimez des applications, ajoutez des correctifs et effectuez toute autre mise à jour nécessaire, puis arrêtez la machine de maintenance. Si vous le souhaitez, vous pouvez vérifier que les modifications ont correctement été effectuées.

    Remarque :

    Lorsque vous démarrez une machine test ou de maintenance, utilisez le menu de démarrage pour sélectionner à partir de quel vDisk, ou version de ce vDisk, démarrer. Ce processus ne fonctionne pas si la machine est une machine test PvD.

  4. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le vDisk. Sélectionnez l’option de menu Promote dans le menu contextuel. Pour plus d’informations sur la promotion des versions, consultez la section Promotion des versions mises à jour.
  5. Choisissez de promouvoir cette version de maintenance en test ou directement en production. Si Production est sélectionnée, configurez la disponibilité de cette version en production de manière à ce qu’elle soit immédiate ou programmée.
  6. Cliquez sur OK pour promouvoir cette version et mettre fin à la maintenance.

Fusionnement de disques de différence VHDX

Le fusionnement de fichiers VHDX du disque de différence permet de libérer de l’espace disque et d’augmenter les performances, en fonction de la méthode de fusionnement sélectionnée.

Une fois qu’un disque virtuel atteint cinq versions, Citrix vous recommande de fusionner les versions vers une nouvelle image de base ou vers un disque de différence consolidé.

Les méthodes de fusionnement comprennent les éléments suivants :

  • Fusionnement vers une nouvelle image de base
  • Fusionnement vers un disque de différence consolidé

Remarque :

Un disque virtuel fusionné n’apparaît que lorsqu’une version de maintenance n’est pas définie ou lorsqu’il est en mode Private Image. Un disque virtuel fusionné commence à partir du haut de la chaîne jusqu’à l’image du disque de base. Il est impossible de spécifier un disque de démarrage pour le disque virtuel fusionné.

Fusionnement vers une nouvelle image de base

Un fusionnement complet vers une nouvelle image de base combine une chaîne de disques de différence et des disques d’image de base dans un seul nouveau disque de base. Ce nouveau vDisk est la prochaine version de la chaîne disposant de l’extension de fichier VHDX. Cette méthode permet l’accès du disque le plus rapide à l’image de base. Citrix recommande cette procédure lorsque la performance est plus importante que l’espace disque (un nouveau disque de base est créé à chaque fusionnement).

Conseil :

Après avoir effectué une opération de fusionnement de base sur un vDisk utilisant le format de fichier VHDX, le fichier VHDX de base fusionné peut être plus petit que le fichier VHDX de base d’origine. Ce problème se produit lorsque des fichiers sont supprimés dans une version vDisk particulière. Ces fichiers ne sont plus disponibles dans le VHDX de base fusionné. Pour plus d’informations, consultez le centre de connaissances Citrix.

Fusionnement vers un disque de différence consolidé

Un fusionnement partiel combine une chaîne de disques de différence VHDX jusqu’au disque de base (sans inclure ce dernier) dans un nouveau disque de différence. Le nouveau disque de différence a la même image de disque de base parent et dispose de l’extension avhdx. Cette méthode consomme moins d’espace disque que le fusionnement complet et le processus de fusionnement est plus rapide qu’un fusionnement complet.

Configurez une consolidation automatique de disques de différence dans l’onglet Version du disque virtuel de la boîte de dialogue Farm Properties. Sur cet onglet, sélectionnez un nombre maximum de disques virtuels. Lorsque ce nombre est atteint, un fusionnement est automatiquement réalisé. La disponibilité du disque virtuel dépend du mode sélectionné via l’onglet (Production, Maintenance ou Test).

Remarque :

Citrix recommande un fusionnement de disques de différence consolidé lorsque l’espace de stockage est limité ou lorsque la bande passante entre les emplacements distants est limitée. Ces scénarios rendent la copie d’images volumineuses irréalisable.

Fusionnement de disques de différence

  1. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur un disque virtuel dans la console, puis sélectionnez l’option de menu Versions. La boîte de dialogue Versions du disque virtuel s’affiche.
  2. Cliquez sur le bouton Merge. La boîte de dialogue Merge s’affiche.
  3. Sélectionnez pour réaliser un fusionnement Merged Updates ou Merged Base.
    • Pour fusionner tous les disques de différence en un seul disque de différence (non pas vers l’image de disque de base), sélectionnez l’option Merged Updates.
    • Pour fusionner tous les disques de différence en un disque de base, sélectionnez l’option Merged Base.
  4. Une fois le fusionnement terminé, sélectionnez le mode d’accès (Production, Maintenance ou Test) pour cette version. Si un mode d’accès n’est pas sélectionné, le mode du disque virtuel est défini par défaut sur la plage automatique spécifiée dans l’onglet Version du disque virtuel de la boîte de dialogue Farm Properties.
  5. Cliquez sur OK pour démarrer le processus de fusionnement.

Le temps écoulé pour terminer le processus de fusionnement varie selon la méthode sélectionnée et le nombre de disques de différence à fusionner. Une fois le fusionnement terminé, la nouvelle version s’affiche dans la boîte de dialogue Versions du disque virtuel. La colonne Type affiche Merge Base si vous avez sélectionné un fusionnement complet ou Merge si vous avez sélectionné un fusionnement partiel.

Promotion des versions mises à jour

Une version mise à jour du vDisk n’est pas disponible pour les machines de production tant que cette version ne passe pas en mode Production. Les étapes de promotion de mise à jour sont les suivantes :

  • Maintenance
  • Tester
  • Production

À chaque création d’une version, le paramètre d’accès est automatiquement configuré sur Maintenance, de manière à permettre aux machines de maintenance d’effectuer des mises à jour (lecture/écriture). Une fois la mise à jour terminée, cette version peut passer du mode Maintenance au mode Test (en lecture seule). Cela permet de tester la nouvelle version avec des machines test ou de passer directement au mode Production pour une utilisation par toutes les machines cibles.

Une fois une mise à jour effectuée à l’aide de la méthode manuelle, il est possible de promouvoir la nouvelle version au mode Test ou Production à partir du bouton Promote de la boîte de dialogue vDisk Versions. Si le mode Production est sélectionné, il est possible de configurer une date et une heure de publication ou de conserver la valeur par défaut (Immediate).

Une fois une mise à jour effectuée à l’aide de la méthode de mise à jour automatisée, la nouvelle version est promue selon le paramètre Post Update. Une fois la mise à jour automatique effectuée, il est possible de réaliser une promotion à l’aide du bouton Promote de la boîte de dialogue vDisk Versions.

Si des problèmes existent dans la nouvelle version, passez du mode Test au mode Maintenance (s’il n’existe aucune session active). Vous pouvez également passer du mode Production au mode Test ou Maintenance. Arrêtez toute machine démarrée avant de passer à une autre version.

Afin que les machines de production puissent accéder à la nouvelle version une fois en mode Production, il est nécessaire de respecter ce qui suit.

  • Le paramètre Access doit être configuré sur Default ou Override.
  • Si la mise à jour a été programmée de manière à être publiée, il est nécessaire d’atteindre la date et l’heure.
  • La version mise à jour doit être disponible pour tous les serveurs du site.
  • L’option Boot production devices from version est configurée sur Newest released dans la boîte de dialogue vDisk Versions.

Remarque :

Si Access apparaît vide, cette version est considérée comme étant disponible en production. Toutefois, il ne s’agit pas de la version actuellement sélectionnée comme la version à partir de laquelle les machines doivent démarrer.

Mise à jour de vDisks sur des machines cibles

Ce document décrit comment modifier un vDisk sur plusieurs machines cibles sans avoir à les reconfigurer manuellement. Il fournit des informations générales sur le processus, puis décrit en détail la procédure à suivre.

Configuration des propriétés Class et Type du vDisk

Afin qu’une mise à jour automatique soit possible, la propriété Class de la machine cible doit correspondre au vDisk. Pour qu’un vDisk plus récent remplace un vDisk plus ancien dans une machine cible, la classe et le type de vDisk des deux vDisks doivent correspondre. Plusieurs instances vDisk dupliquées peuvent exister au sein de votre implémentation. Les vDisks peuvent être attribués à une ou plusieurs machines cibles, par exemple, dans le cas des comportements de démarrage du serveur Provisioning Server le moins occupé (Least Busy) et le premier disponible (First Available). Qualifiez l’ancien vDisk qui est remplacé par le nouveau vDisk.

Conseil :

Vous ne devez jamais attribuer plus d’un vDisk du même serveur Provisioning Server avec la même propriété Type à la même machine cible. Ce processus s’applique aux environnements utilisant la fonctionnalité de mise à jour Automatic Disk Image Update.

Planification des mises à jour des vDisk

Utilisez l’option Apply vDisk updates pour planifier des mises à jour. Ces mises à jour doivent être appliquées lorsqu’elles sont détectées par le serveur. Vous pouvez également sélectionner l’option Schedule the next vDisk update sous l’onglet Auto Update du vDisk. Si vous sélectionnez Schedule the next vDisk update, vous devez spécifier la date actuelle ou une date ultérieure, sinon le vDisk ne sera pas mis à jour.

Mise à jour programmée des vDisks

Vous pouvez définir un minuteur afin de mettre à jour les vDisks. Le vDisk est attribué à toutes les machines avec une classe correspondante à un moment spécifié, par exemple lorsque les machines sont moins actives.

Pour définir un minuteur, créez un minuteur Windows sur l’un des serveurs de chaque site. Ce processus appelle la commande PowerShell Mcli-Run ApplyAutoUpdate ou Mcli Run ApplyAutoUpdatee. La commande analyse le site et met à jour tous les vDisks autorisés. Le minuteur peut s’exécuter tous les jours. Ces mises à jour sont effectuées automatiquement chaque fois que vous ajoutez de nouvelles versions de vDisk.

Ajout automatique d’un vDisk de remplacement

Pour ajouter un vDisk de remplacement à un site, placez-le dans le répertoire du magasin du vDisk qu’il remplace. Lorsque le processus de mise à jour est terminé, une recherche est effectuée sur chaque magasin du site afin de trouver les vDisks qui ne sont pas définis dans le site. Un vDisk est automatiquement ajouté à un site et attribué à une machine cible avec une classe correspondante :

  • si un vDisk qui possède les mêmes propriétés Class et Type qu’un vDisk existant dans le répertoire du magasin est trouvé ;
  • si un vDisk possède des numéros de version majeure, mineure et de build supérieurs au vDisk existant.

Le vDisk de remplacement doit inclure toutes les versions depuis et incluant la dernière base fusionnée, ou si aucune base fusionnée n’existe, la base. Tous les fichiers VHDX, AVHDX, et les fichiers PVP des versions incluses doivent être placés dans le répertoire du magasin.

Si le vDisk de remplacement dispose de plusieurs versions, le fichier de manifeste (XML) doit être inclus au vDisk. Pour créer le fichier de manifeste, exportez le vDisk. Pour réduire le nombre de fichiers délivrés, supprimez les versions obsolètes dans la boîte de dialogue vDisk Versions avant de procéder à l’exportation du vDisk.

Mise à jour automatique d’un vDisk

  1. Pour le vDisk d’origine, sélectionnez l’onglet Auto Update, puis définissez les propriétés vDisk suivantes :

    a. Activez les mises à jour automatiques.

    b. Sélectionnez si vous souhaitez appliquer la mise à jour immédiatement ou à une date programmée lorsque la recherche de mises à jour est effectuée ou que la commande ApplyAutoUpdate est exécutée.

    c. Entrez les propriétés Class et Type pour le vDisk.

    d. Entrez un numéro de version majeure, mineure et un numéro de build pour le vDisk.

    Remarque :

    Le champ Serial Number est défini sur un GUID (Globally Unique Identifier) aléatoire lorsque le vDisk est créé. Il est renseigné à titre indicatif uniquement et vous pouvez le modifier. Il n’est pas utilisé pour le traitement de la mise à jour automatique.

  2. Pour les machines cibles utilisant le vDisk mis à jour, sélectionnez l’onglet General. Dans Target Devices Properties, définissez la propriété Class sur la même valeur du vDisk d’origine.

  3. Assurez-vous que le vDisk de remplacement se trouve dans le même magasin que le vDisk d’origine.

  4. Pour le disque de remplacement, sélectionnez l’onglet Auto Update, puis définissez les propriétés vDisk suivantes :

    a. N’activez les mises à jour automatiques que si ce vDisk est amené à être remplacé par un autre vDisk.

    b. Si les mises à jour automatiques sont activées, déterminez si la mise à jour est appliquée immédiatement. Vous pouvez également programmer la recherche de mises à jour en exécutant ApplyAutoUpdate.

    c. Entrez les mêmes propriétés Class et Type que vous avez entrées pour le vDisk d’origine.

    d. Entrez un numéro de version majeure, mineure et un numéro de build pour le vDisk supérieur au vDisk d’origine.

  5. Si la mise à jour de vDisk est requise pour d’autres sites dans une batterie, fournissez-leur le vDisk de remplacement. Suivez les informations décrites à l’étape 4. Ce vDisk mis à jour doit se trouver dans le même magasin que le vDisk d’origine de l’autre site dans la batterie. Consultez la section « Ajout automatique d’un vDisk de remplacement » plus haut dans cet article.

  6. Configurez la recherche de mises à jour. Les vDisks mis à jour contiennent un numéro de version majeure, mineure et un numéro de build supérieur qui sont appliqués de l’une des manières suivantes :

    • Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le regroupement de vDisks, sélectionnez l’option de menu Check for Automatic Updates, cliquez sur OK dans la boîte de dialogue de confirmation.

      Ou

    • Définissez un minuteur comme indiqué précédemment dans cet article.

Automatisation des mises à jour de vDisk

Il est possible d’utiliser la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk uniquement avec les vDisks en mode Standard Image. Les vDisks en mode Private Image sont mis à jour à l’aide des procédures normales de l’outil de distribution du logiciel. Si vous essayez d’enregistrer un vDisk en mode Private Image pour la gestion de mise à jour vDisk ou si vous changez un vDisk déjà enregistré, des erreurs surviendront. Dans la console, la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk Update Management permet de configurer l’automatisation des mises à jour vDisk à l’aide des machines virtuelles. Les mises à jour vDisk automatisées sont planifiées ou réalisées dès qu’un administrateur demande la mise à jour directement à partir de la console. Cette fonctionnalité prend en charge les mises à jour détectées et mises à disposition depuis des serveurs WSUS et SCCM Electronic Software Delivery (ESD).

Lorsque le nœud du site est développé dans l’arborescence de la console, la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk apparaît. Lorsqu’elle est étendue, la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk inclut les composants gérés suivants :

  • Hôtes
  • vDisks
  • Tâches

La configuration d’un site pour la gestion de mise à jour vDisk nécessite la réalisation des tâches suivantes :

  1. Désignation d’un serveur Provisioning Server au sein du site afin de procéder aux mises à jour. Veuillez consulter la section Activation des mises à jour vDisk automatisées.
  2. Configuration d’un regroupement hôte virtuel pour les mises à jour vDisk automatisées. Veuillez consulter la section Utilisation de l’assistant de connexion de l’hôte virtuel. Remarque : les types d’hyperviseurs pris en charge comprennent : Citrix XenServer, Microsoft SCVMM/Hyper-V et VMWare vSphere/ESX.
  3. Création et configuration d’une VM ESD utilisée pour mettre à jour le vDisk. Référez-vous à Création et configuration de la mise à jour des VM avec ESD.
  4. Configuration de vDisks pour les mises à jour automatisées. Veuillez consulter la section Utilisation de l’assistant de configuration du vDisk géré.
  5. Création et gestion des tâches de mise à jour. Veuillez consulter la section Utilisation de l’assistant de tâche de mise à jour. Remarque : l’utilisateur qui configure les tâches vDisk Update Management doit posséder les permissions nécessaires à la création, modification et suppression de comptes Active Directory.
  6. Exécutez la tâche de mise à jour en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l’objet de tâche dans la Console, puis sélectionnez l’option de menu Run update now. La machine virtuelle de mise à jour démarre, installe les mises à jour et redémarre comme prévu. Une fois la tâche de mise à jour effectuée, la machine virtuelle est automatiquement fermée. L’état de mise à jour peut être vérifié depuis l’arborescence de la console sous vDisk Update Management>vDisks>(nom du vDisk)> Completed Update Status. L’état peut également être vérifié à l’aide de l’observateur d’événements ou dans WSUS.

Une fois le site configuré de manière à utiliser la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk, il est possible de mettre à jour les vDisks gérés à l’aide des méthodes suivantes :

  • Scheduled : le service de mise à jour de l’image met automatiquement à jour un vDisk, et ce de manière planifiée comme défini dans l’assistant de tâche de mise à jour.
  • User Invoked : dans la console, sélectionnez un vDisk géré via l’option de menu Run update now. Cette option nécessite le démarrage manuel, puis l’arrêt de la machine de mise à jour une fois la mise à jour terminée.

Tenez compte des éléments suivants lors de l’automatisation des mises à jour de vDisk :

  • Le processus de mise à jour du vDisk démarre automatiquement (programmé), ou lorsque un administrateur clique avec le bouton droit sur un vDisk géré, puis sélectionne l’option de menu Run update now.
  • Citrix Provisioning crée une version (VHDX) et la met en mode de maintenance (lecture/écriture).
  • La machine virtuelle démarre le vDisk attribué. Si l’option Scheduled update est configurée, la fonctionnalité de gestion de mise à jour vDisk procède automatiquement au démarrage. Si l’option User invoked update est sélectionnée, l’administrateur demande la mise à jour.
  • Toutes les mises à jour sont automatiquement effectuées et capturées dans la nouvelle version du fichier VHDX.
  • Une fois la mise à jour du vDisk effectuée, la machine virtuelle est automatiquement arrêtée.
  • Le vDisk passe du mode Maintenance au mode Test ou Production. La disponibilité de la nouvelle version du vDisk dépend du mode d’accès sélectionné lors de l’exécution de l’assistant Update Task Wizard ou du mode sélectionné dans l’onglet de fin Update Task Properties (Maintenance, Test ou Production). Une fois cette version disponible en production, les machines cibles pourront y accéder la prochaine fois qu’elles démarreront ce vDisk.

Activation des mises à jour automatiques des vDisk

Pour activer des mises à jour automatiques des vDisk, procédez comme suit :

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le Site dans la console, puis sélectionnez l’option de menu Properties. La boîte de dialogue Site Properties s’affiche.
  2. Sur la page de l’onglet vDisk Update, cochez la case située en regard de Enable automatic vDisk updates on this site.
  3. Sélectionnez le serveur devant exécuter les mises à jour vDisk pour ce site, puis cliquez sur OK.

Les vDisks gérés peuvent être automatiquement mis à jour sur ce site. Les connexions d’hôte virtuelles peuvent ensuite être configurées pour permettre à des mises à jour automatiques d’être effectuées. Consultez la section Configuration des connexions d’hôte virtuel pour les mises à jour vDisk automatisées.

Configuration des connexions d’hôte virtuel pour les mises à jour vDisk automatisées

Lorsque vous utilisez vDisk Update Management, un serveur d’hyperviseur désigné est sélectionné depuis un regroupement virtuel qui est ensuite utilisé pour communiquer avec Citrix Provisioning. Créez l’hyperviseur désigné en exécutant l’assistant Virtual Host Connection Wizard. Si vous exécutez un serveur vCenter sur des ports différents, les modifications suivantes apportées au registre doivent être effectuées afin de vous y connecter depuis Citrix Provisioning :

  • Créez une clé de Registre appelée PlatformEsx sous HKLM\Software\Citrix\ProvisioningServices.
  • Créez une valeur de chaîne dans la clé PlatformEsx appelée ServerConnectionString et définissez la sur http://{0}:PORT#/sdk (si vous utilisez le port 300, ServerConnectionString = http://{0}:300/sdk)

Pour configurer des connexions d’hôtes virtuels :

  1. Sous le nœud vDisk Update Management, dans l’arborescence de la console, cliquez avec le bouton droit de la souris sur Hosts, puis sélectionnez l’option Add host. L’assistant Virtual Host Connection Wizard s’affiche.
  2. Cliquez sur Next pour commencer. La page Hypervisor s’affiche.
  3. Sélectionnez le bouton radio situé en regard du type d’hyperviseur utilisé par ce regroupement, puis cliquez sur Next : Les options incluent Citrix XenServer Microsoft, SCVMM/Hyper-V ou vSphere/ESX. La page Name/Description s’ouvre.
  4. Entrez le nom, et une description (facultative) pour Virtual Host Connection, puis cliquez sur Next.
  5. Entrez le nom d’hôte ou l’adresse IP du serveur à contacter. Si un hyperviseur ESX a été sélectionné, vous avez la possibilité de spécifier le datacenter à utiliser lors de la connexion à l’hôte. Remarque : il peut s’écouler plusieurs minutes avant que vous ne puissiez entrer de nouveau un nom d’hôte/adresse IP, si ce nom d’hôte/adresse IP a déjà été entré(e) puis supprimé(e).
  6. Cliquez sur Next. La page Credentials s’affiche.
  7. Entrez les informations d’identification appropriées requises pour vous connecter à cet hôte, puis cliquez sur Next : Username - le nom du compte possédant des permissions appropriées afin d’accéder au serveur du regroupement d’hôte virtuel. Password - mot de passe utilisé par ce nom de compte. Le mot de passe doit comporter un maximum de 32 caractères. La page Confirmation s’affiche.
  8. Vérifiez que tous les paramètres sont corrects, puis cliquez sur Finish. Les propriétés Virtual Host Pool peuvent être visualisées ou modifiées sur la boîte de dialogue Virtual Host Connection Properties.

Onglet General

Champ Description
Type Le type de connexion d’hôte virtuel qui était sélectionné lorsque l’assistant Virtual Host Connection Wizard était exécuté. Ce champ ne peut être modifié.
Name Le nom à utiliser lors du référencement de cette connexion d’hôte virtuel par Citrix Provisioning.
Description Une brève description de cette connexion d’hôte virtuel.
Hôte Le nom d’hôte ou l’adresse IP du serveur de connexion d’hôte virtuel utilisé par Citrix Provisioning. Pour utiliser un port différent pour la connexion au serveur ESX, dans le champ d’adresse du serveur, entrez la chaîne de connexion entière et incluez le numéro de port adéquat. Le format de la chaîne de connexion est le suivant : http://server_name:port/sdk. Remarque : si vous exécutez un serveur vCenter sur des ports différents, les modifications suivantes apportées au registre doivent être effectuées afin de vous y connecter depuis Citrix Provisioning : créez une clé HKLM\Software\Citrix\ProvisioningServices\PlatformEsx. Vous pouvez également créer une chaîne dans la clé PlatformEsx appelée ServerConnectionString et la définir sur http://{0}:PORT#/sdk (si vous utilisez le port 300, ServerConnectionString = http://{0}:300/sdk)
Datacenter Facultatif. Si un hyperviseur ESX a été sélectionné, vous avez la possibilité de spécifier le datacenter à utiliser lors de la connexion à l’hôte.

Onglet Credentials

Champ Description
Update limit Le nom d’utilisateur de compte requis pour vous connecter au serveur d’hôte virtuel.
Password Le mot de passe de compte associé au nom d’utilisateur. Le mot de passe doit comporter un maximum de 32 caractères.
Bouton Verify Connection Cliquez sur ce bouton pour vérifier que le nom d’utilisateur et le mot de passe saisis sont valides et permettent les communications vers le serveur de regroupement d’hôte virtuel.

Onglet Advanced

Champ Description
Update limit Contrôle le nombre de machines virtuelles pouvant traiter des mises à jour simultanément. Toute mise à jour supplémentaire est mise en file d’attente et démarrent lorsque les machines virtuelles terminent leur traitement.
Update timeout La durée maximale autorisée pour réaliser la mise à jour d’une image. Si la mise à jour ne s’est pas terminée avant la période d’expiration de délai, elle est annulée.
Shutdown timeout La durée maximale à attendre avant la fermeture de la machine virtuelle. Si la machine virtuelle ne s’est pas fermée avant la fin de la période d’expiration de délai, la machine virtuelle force une fermeture par le serveur.
Port Définit le numéro de port IP. Ce champ n’est pas disponible avec VMWare vSphere/ESX.