Considérations sur la capacité à monter en charge

L’installation et l’exécution de l’enregistrement de session nécessitent quelques ressources supplémentaires au-delà des éléments de base nécessaires à l’exécution de Citrix Virtual Apps and Desktops. Toutefois, si vous prévoyez d’utiliser l’enregistrement de session pour enregistrer un grand nombre de sessions ou si les sessions que vous prévoyez d’enregistrer peuvent générer des fichiers volumineux (par exemple, des applications au graphisme intensif), tenez compte des performances de votre système dans la planification de votre déploiement d’enregistrement de session.

Pour de plus amples informations sur la création d’un système d’enregistrement de session hautement évolutif, consultez l’article CTX200869.

Recommandations matérielles

Considérez le volume de données que vous enverrez à chaque serveur d’enregistrement de session et la rapidité des délais de traitement et de stockage de ces données par les serveurs. Le taux auquel votre système peut stocker les données entrantes doit être supérieur au taux d’entrée des données.

Pour estimer votre taux d’entrée des données, multipliez le nombre de sessions enregistrées par la taille moyenne de chaque session enregistrée, puis divisez par la durée d’enregistrement des sessions. Par exemple, vous pouvez enregistrer 5 000 sessions Microsoft Outlook de 20 Mo chacune sur une durée de 8 heures par jour ouvrable. Dans ce cas, le taux d’entrée des données sera d’environ 3,5 Mbits/s. (soit 5 000 sessions X 20 Mo divisés par 8 heures, divisés par 3 600 secondes/heure.).

Vous pouvez améliorer les performances globales en optimisant celles d’un seul serveur d’enregistrement de session ou en installant plusieurs serveurs d’enregistrement de session sur des machines différentes.

Disque et matériel de stockage

Le disque et le matériel de stockage sont les facteurs les plus importants à considérer dans la planification d’un déploiement d’enregistrement de session. Les performances d’écriture de votre solution de stockage est d’une importance particulière. Plus vite les données peuvent être écrites sur disques, plus élevées sont les performances du système dans son ensemble.

Les solutions de stockage convenant à une utilisation avec l’enregistrement de session comprennent une série de disques locaux contrôlés en tant que contrôleurs RAID par un contrôleur de disque local ou par un réseau dédié au stockage (SAN) connecté.

Remarque : n’utilisez pas l’enregistrement de session avec un serveur NAS. Des problèmes de performances et de sécurité peuvent survenir lorsque des données d’enregistrement sont écrites sur un lecteur réseau.

Pour une configuration de lecteur local, un contrôleur de disque avec mémoire cache intégré améliore les performances. Un contrôleur de disque de mise en cache doit posséder un dispositif de batterie de secours afin d’assurer le maintien de l’intégrité des données en cas de coupure de courant.

Capacité du réseau

Une liaison réseau de 100 Mbps convient aux connexions à un serveur d’enregistrement de session. Une connexion Ethernet en Go peut améliorer les performances, mais ne se traduira pas par des performances de dix fois supérieures à une liaison 100 Mbps.

Veillez à ce que les commutateurs réseau utilisés par l’enregistrement de session ne soient pas partagés avec des applications tierces qui pourraient lui disputer la bande passante réseau disponible. Dans le meilleur des cas, les commutateurs réseau sont dédiés au serveur d’enregistrement de session.

Capacité de traitement de l’ordinateur

Tenez compte des spécifications suivantes pour l’ordinateur sur lequel un serveur d’enregistrement de session est installé :

  • UC double ou UC dual-core recommandée.
  • 4 Go de RAM sont recommandés

Le dépassement de ces spécifications ne produit pas de gains significatifs en performance.

Déployer plusieurs serveurs d’enregistrement de session

Si un seul serveur d’enregistrement de session ne correspond pas à vos besoins en matière de performances, vous pouvez installer des serveurs d’enregistrement de session supplémentaires sur des ordinateurs différents de manière à ce que les serveurs d’enregistrement de session fonctionnent en tant que pool d’équilibrage de charge. Dans ce type de déploiement, les serveurs d’enregistrement de session partagent le stockage et la base de données. Pour répartir la charge, dirigez les agents d’enregistrement de session vers l’équilibreur de charge responsable de la répartition de la charge de travail.

Capacité à monter en charge de la base de données

La base de données d’enregistrement de session nécessite Microsoft SQL Server 2017, Microsoft SQL Server 2016, Microsoft SQL Server 2014, Microsoft SQL Server 2012 ou Microsoft SQL Server 2008 R2. Le volume de données envoyées à la base de données est minime car celle-ci ne stocke que les métadonnées sur les sessions enregistrées. Pour leur part, les fichiers des sessions enregistrées sont inscrits sur un autre disque. Généralement, chaque session enregistrée ne nécessite qu’environ 1 Ko d’espace dans la base de données, à moins que l’API d’événements de l’enregistrement de session soit utilisé pour insérer des événements avec possibilité de recherche dans la session.

Les éditions Express de Microsoft SQL Server 2017, Microsoft SQL Server 2016, Microsoft SQL Server 2014, Microsoft SQL Server 2012 et Microsoft SQL Server 2008 R2 imposent une limite de taille de base de données de 10 Go. À 1 Ko par session d’enregistrement, la base de données peut cataloguer environ quatre millions de sessions. D’autres éditions de Microsoft SQL Server n’ont pas de restrictions de taille de base de données et ne sont limitées que par la quantité d’espace disque disponible. À mesure que le nombre de sessions augmente dans la base de données, les performances de la base de données et la vitesse des recherches ne diminuent que faiblement.

Si vous ne faites pas de personnalisations par le biais de l’API d’événements de l’enregistrement de session, chaque session enregistrée génère quatre transactions sur la base de données : deux au démarrage de l’enregistrement, une lorsque l’utilisateur se connecte aux sessions actuellement enregistrées et une à l’arrêt de l’enregistrement. Si vous utilisez l’API d’événements de l’enregistrement de session pour personnaliser des sessions, chaque événement avec possibilité de recherche enregistré génère une transaction. Puisque même le déploiement de base de données le plus élémentaire est en mesure de traiter des centaines de transactions par seconde, la charge de traitement sur la base de données n’est pas considérée comme étant excessivement sollicitée. L’impact est assez minime pour que la base de données d’enregistrement de session puisse s’exécuter sur le même serveur SQL que d’autres bases de données, notamment la base de données du magasin central de Citrix Virtual Apps and Desktops.

Si votre déploiement d’enregistrement de session nécessite de cataloguer plusieurs millions de sessions enregistrées dans la base de données, suivez les consignes de Microsoft pour la montée en charge de SQL Server.