Workspace Environment Management

Services d’infrastructure

Il existe un service d’infrastructure Windows : Norskale Infrastructure Service (NT SERVICE \ Norskale Infrastructure Service). Il gère les services d’infrastructure de Workspace Environment Management (WEM). Compte : LocalSystem ou compte d’utilisateur spécifié appartenant au groupe d’utilisateurs administrateur sur le serveur d’infrastructure sur lequel le service d’infrastructure s’exécute.

Installer les services d’infrastructure

Important :

  • Les services d’infrastructure ne peuvent pas être installés sur un contrôleur de domaine. Les problèmes d’authentification Kerberos empêchent les services d’infrastructure de fonctionner dans ce scénario.
  • N’installez pas les services d’infrastructure sur un serveur sur lequel le Delivery Controller est installé.

Avis de collecte des données d’utilisation :

  • Par défaut, le service d’infrastructure collecte des analyses anonymes sur l’utilisation de WEM chaque nuit et les envoie immédiatement au serveur Google Analytics via HTTPS. La collecte de données d’analyse est conforme à la Politique de confidentialité Citrix.
  • La collecte de données est activée par défaut lorsque vous installez ou mettez à niveau les services d’infrastructure. Pour vous désabonner, dans l’onglet Paramètres avancés de la boîte de dialogue Configuration du service d’infrastructure WEM, sélectionnez l’option Ne pas aider à améliorer la Workspace Environment Management à l’aide de Google Analytics .

Pour installer les services d’infrastructure, exécutez Citrix Workspace Environment Management Infrastructure Services.exe sur votre serveur d’infrastructure. L’option de configuration « Complète » installe le module SDK PowerShell par défaut. Vous pouvez utiliser l’option de configuration « Personnalisée » pour empêcher l’installation du SDK ou pour modifier le dossier d’installation. Par défaut, les services d’infrastructure s’installent dans le dossier suivant : C:\Program Files (x86)\Norskale\Norskale Infrastructure Services. Par défaut, le module SDK PowerShell s’installe dans le dossier suivant : C:\Program Files (x86)\Norskale\Norskale Infrastructure Services\SDK. Pour obtenir la documentation du kit SDK, reportez-vous à documentation des développeurs Citrix.

Vous pouvez personnaliser votre installation à l’aide des arguments suivants :

AgentPort : La configuration des services d’infrastructure exécute un script qui ouvre les ports du pare-feu localement pour garantir que le trafic réseau de l’agent n’est pas bloqué. L’argument AgentPort vous permet de configurer quel port s’ouvre. Le port par défaut est 8286. Tout port valide est une valeur acceptée.

AgentSyncPort : La configuration des services d’infrastructure exécute un script qui ouvre les ports du pare-feu localement pour garantir que le trafic réseau de l’agent n’est pas bloqué. L’argument AgentSyncPort vous permet de configurer quel port s’ouvre. Le port par défaut est 8285. Tout port valide est une valeur acceptée.

AdminPort : La configuration des services d’infrastructure exécute un script qui ouvre les ports du pare-feu localement pour garantir que le trafic réseau de l’agent n’est pas bloqué. L’argument AdminPort vous permet de configurer quel port s’ouvre. Le port par défaut est 8284. Tout port valide est une valeur acceptée.

La syntaxe de ces arguments d’installation est la suivante :

"path:\\to\\Citrix Workspace Environment Management Infrastructure Services Setup.exe" /v"argument1=\\"value1\\" argument2=\\"value2\\""

Vous pouvez choisir une installation silencieuse ou une mise à niveau des services d’infrastructure. La syntaxe est la suivante :

  • .\setup.exe /s /v`“/qn CLOUD=0`”
    • setup.exe. Permet de le remplacer par le nom de fichier du programme d’installation.
    • /s. Indique le mode silencieux.
    • /v. Passe les arguments à msiexec.
    • /qn. Indique qu’aucune interface utilisateur n’apparaît pendant l’installation.
    • CLOUD=0. Indique les déploiements sur site.
  • Par exemple :
    • .\Citrix Workspace Environment Management Infrastructure Services.exe /s /v`“/qn CLOUD=0`”

Créer un nom principal de service

Important :

  • Ne créez pas plusieurs noms principaux de service (SPN) pour des domaines distincts résidant dans la même forêt. Tous les services d’infrastructure d’un environnement doivent être exécutés à l’aide du même compte de service.
  • Lorsque vous utilisez l’ équilibrage de charge, toutes les instances des services d’infrastructure doivent être installées et configurées à l’aide du même nom de compte de service.
  • L’authentification Windows est une méthode d’authentification spécifique pour les instances SQL qui utilisent AD. L’autre option consiste à utiliser un compte SQL à la place.

Une fois le programme d’installation terminé, créez un SPN pour le service d’infrastructure. Dans WEM, la connexion et la communication entre l’agent, le service d’infrastructure et le contrôleur de domaine sont authentifiées par Kerberos. Les SPN sont utilisés par l’authentification Kerberos pour associer une instance de service à un compte d’ouverture de session de service. La relation doit être configurée entre le compte d’ouverture de session de l’instance de service d’infrastructure et le compte enregistré auprès du SPN. Par conséquent, pour respecter les exigences d’authentification Kerberos, configurez le SPN WEM pour l’associer à un compte AD connu à l’aide de la commande adaptée à votre environnement :

  • Si vous n’utilisez pas l’authentification Windows ou l’équilibrage de charge, utilisez la commande suivante :
    • setspn -C -S Norskale/BrokerService [nom d’hôte]

    où [nom d’hôte] est le nom du serveur d’infrastructure.

  • Si vous utilisez l’authentification Windows ou l’équilibrage de charge (nécessitant une authentification Windows), utilisez la commande suivante :
    • setspn -U -S Norskale/BrokerService [accountname]

    où [accountname] est le nom du compte de service utilisé pour l’authentification Windows.

  • Si vous utilisez une solution GMSA, utilisez la commande suivante :
    • setspn -C -S Norskale/BrokerService [gMSA]$

    où [gMSA] est le nom du compte GMSA.

Les SPN sont sensibles à la casse.

Compte de service géré de groupe

Vous pouvez implémenter une solution de compte de service géré de groupe (GMSA) pour WEM. Avec une solution GMSA, les services peuvent être configurés pour le nouveau principal GMSA et la gestion des mots de passe est gérée par Windows. Pour de plus amples informations, consultez la section https://docs.microsoft.com/en-us/windows-server/security/group-managed-service-accounts/group-managed-service-accounts-overview. Lorsqu’un GMSA est utilisé comme principal de service, le système d’exploitation Windows gère le mot de passe du compte au lieu de s’en remettre aux administrateurs pour le gérer. Cela évite de modifier les paramètres d’usurpation d’identité de compte Windows que vous avez configurés pour le service d’infrastructure si vous modifiez le mot de passe du compte ultérieurement. Pour implémenter une solution GMSA pour WEM, procédez comme suit :

  1. Sur votre contrôleur de domaine, créez une GMSA. Pour plus d’informations sur la création d’une GMSA, reportez-vous à la section https://docs.microsoft.com/en-us/windows-server/security/group-managed-service-accounts/getting-started-with-group-managed-service-accounts.

  2. Liez le SPN Citrix WEM au compte. Pour plus d’informations sur le SPN WEM, reportez-vous à la section Créer un nom principal de service.

  3. Configurez les paramètres SQL Server pour permettre au compte d’accéder à la base de données.
    1. Sur votre SQL Server principal, accédez à Sécurité > Connexions, cliquez avec le bouton droit sur Connexions, puis sélectionnez Nouvelle connexion.
    2. Dans la fenêtre Connexion - Nouveau, cliquez sur Rechercher.
    3. Dans la fenêtre Sélectionner un utilisateur ou un groupe, configurez les paramètres comme suit et cliquez sur OK pour quitter la fenêtre.
      • Types d’objets. Sélectionnez uniquement les comptes de service.
      • Les emplacements. Sélectionnez Comptes de services gérés.
      • Nom de l’objet. Saisissez le nom du compte que vous avez créé à l’étape 1.
    4. Sur la page User Mapping, sélectionnez la base de données à laquelle vous souhaitez appliquer GMSA, puis sélectionnez db-owner comme membre du rôle de la base de données.
    5. Sur la page Statut, vérifiez que les options Grant et Activé sont sélectionnées.
    6. Cliquez sur OK pour quitter la fenêtre Connexion - Nouveau .
  4. Utilisez le compte de service que vous avez ajouté pour démarrer le service Norskale Infrastructure.
    1. Sur votre serveur d’infrastructure, ouvrez le gestionnaire des services Windows, cliquez avec le bouton droit sur Norskale Infrastructure Service, puis sélectionnez Propriétés.
    2. Sur la page Connexion, sélectionnez Ce compte, cliquez sur Parcouriret configurez les paramètres comme décrit à la troisième sous-étape de l’étape 3.
    3. Cliquez sur OK pour quitter la fenêtre Propriétés du service Norskale Infrastructure .
    4. Dans le gestionnaire des services Windows, redémarrez le service Norskale Infrastructure.

Configurer l’équilibrage de charge

Conseil :

L’article Équilibrage de charge avec Citrix ADC explique comment configurer une appliance Citrix ADC pour équilibrer la charge des demandes entrantes de la console d’administration WEM et de l’agent WEM.

Pour configurer WEM avec un service d’équilibrage de charge :

  1. Créez un compte de service d’infrastructure Windows pour que le service d’infrastructure WEM se connecte à la base de données WEM.

  2. Lorsque vous créez la base de données WEM, sélectionnez l’option Utiliser l’authentification Windows pour la connexion à la base de données du service d’infrastructure et spécifiez le nom du compte de service d’infrastructure. Pour plus d’informations, consultez Création d’une base de données Workspace Environment Management.

  3. Configurez chaque service d’infrastructure pour qu’il se connecte à la base de données SQL en utilisant l’authentification Windows au lieu de l’authentification SQL : sélectionnez l’option Activer l’usurpation d’identité de compte Windows et fournissez les informations d’identification du compte de service d’infrastructure Pour plus d’informations, consultez Configurer le service d’infrastructure.

  4. Configurez les SPN des services d’infrastructure WEM pour utiliser le nom du compte de service d’infrastructure. Pour plus d’informations, consultez Créer un nom principal de service.

    Important :

    Décidez si vous souhaitez utiliser un compte de service ou un compte de machine avant de déployer un environnement WEM. Une fois qu’un environnement WEM est déjà déployé, vous ne pouvez pas revenir en arrière. Par exemple, si vous souhaitez équilibrer la charge des demandes entrantes après avoir déjà utilisé le compte de machine, vous devez utiliser le compte de machine au lieu du compte de service.

  5. Créez une adresse IP virtuelle (VIP) qui couvre le nombre de serveurs d’infrastructure que vous souhaitez placer derrière un VIP. Tous les serveurs d’infrastructure couverts par un VIP sont éligibles lorsque les agents se connectent au VIP.

  6. Lorsque vous configurez l’objet de stratégie de groupe de configuration de l’hôte de l’agent, définissez le paramètre du serveur d’infrastructure sur VIP au lieu de l’adresse de n’importe quel serveur d’infrastructure individuel. Pour plus d’informations, consultez Installer et configurer l’agent.

  7. La persistance de session est requise pour la connexion entre les consoles d’administration et le service d’infrastructure. (La persistance de session entre l’agent et le service d’infrastructure n’est pas requise.) Nous vous recommandons de connecter directement chaque console d’administration à un serveur de services d’infrastructure plutôt que d’utiliser le VIP.

Création d’une base de données Workspace Environment Management

Conseil :

Vous pouvez également créer la base de données à l’aide du module SDK WEM PowerShell. Pour obtenir la documentation du kit SDK, reportez-vous à documentation des développeurs Citrix.

Remarque :

  • Si vous utilisez l’authentification Windows pour votre SQL Server, exécutez l’utilitaire de création de base de données sous une identité dotée des autorisations d’administrateur système.
  • Citrix recommande de configurer le fichier principal (fichier .mdf) de la base de données WEM avec une taille par défaut de 50 Mo.

Utilisez l’ utilitaire de gestion de base de données WEM pour créer la base de données. Il est installé pendant le processus d’installation des services d’infrastructure, et il démarre immédiatement après.

  1. Si l’utilitaire de gestion de base de données n’est pas déjà ouvert, dans le menu Démarrer, sélectionnez Citrix>Workspace Environment Management>WEM Database Management Utility.

    Utilitaire de gestion de base de données de WEM

  2. Cliquez sur Créer une base de données, puis cliquez sur Suivant.

    Informations sur la base de données WEM

  3. Saisissez les informations de base de données suivantes, puis cliquez sur Suivant :

    • Nom du serveur et de l’instance. Adresse du serveur SQL Server sur lequel la base de données sera hébergée. Cette adresse doit être accessible exactement comme elle a été saisie depuis le serveur d’infrastructure. Saisissez le nom du serveur et de l’instance comme nom de machine, nom de domaine complet ou adresse IP. Spécifiez une adresse d’instance complète en tant qu’ adresse serveur, port \ nom d’instance. Si le port n’est pas spécifié, le numéro de port SQL par défaut (1433) est utilisé.

    • Nom de base de données. Nom de la base de données SQL à créer.

    Remarque :

    Les caractères spéciaux tels que les traits d’union (-) et les tirets (/) ne sont pas autorisés dans le nom de la base de données.

    • Fichier de données : chemin d’accès à l’emplacement du fichier .mdf sur SQL Server.

    • Fichier journal : chemin d’accès à l’emplacement du fichier .ldf sur SQL Server.

    Remarque :

    L’utilitaire de gestion de base de données ne peut pas interroger votre SQL Server pour connaître l’emplacement par défaut des données et des fichiers journaux. Ils ont par défaut les valeurs par défaut d’une installation par défaut de MS SQL Server. Assurez-vous que les valeurs de ces deux champs sont correctes pour votre installation de MS SQL Server ou que le processus de création de base de données échouera.

    Informations d'identification du serveur de base de données WEM

  4. Fournissez les informations d’identification du serveur de base de données que l’assistant peut utiliser pour créer la base de données, puis cliquez sur Suivant. Ces informations d’identification sont indépendantes des informations d’identification que le service d’infrastructure utilise pour se connecter à la base de données après sa création. Ils ne sont pas stockés.

    L’option Utiliser la connexion intégrée est sélectionnée par défaut. Il permet à l’assistant d’utiliser le compte Windows de l’identité sous laquelle il s’exécute pour se connecter à SQL et créer la base de données. Si ce compte Windows ne dispose pas des autorisations suffisantes pour créer la base de données, vous pouvez exécuter l’utilitaire de gestion de base de données en tant que compte Windows doté de privilèges suffisants ou désactiver cette option et fournir un compte SQL avec des privilèges suffisants à la place.

    Sécurité des bases de données WEM

  5. Entrez les détails des administrateurs VUEM et de la sécurité de la base de données, puis cliquez sur Suivant. Les informations d’identification que vous fournissez ici sont utilisées par le service d’infrastructure pour se connecter à la base de données après sa création. Ils sont stockés dans la base de données.

    • Groupe d’administrateurs initial. Ce groupe d’utilisateurs est préconfiguré en tant qu’administrateurs Full Access pour Administration Console. Seuls les utilisateurs configurés en tant qu’administrateurs Workspace Environment Management sont autorisés à utiliser la console d’administration. Spécifiez un groupe d’utilisateurs valide, sinon vous ne pourrez pas utiliser vous-même la console d’administration.

    • Utilisez l’authentification Windows pour la connexion à la base de données du service d’infrastructure Lorsque cette option est désactivée (valeur par défaut), la base de données s’attend à ce que le service d’infrastructure s’y connecte à l’aide du compte utilisateur SQL VueMuser . Le compte utilisateur VueMuser SQL est créé par le processus d’installation. Cela nécessite que l’authentification en mode mixte soit activée pour l’instance SQL.

    Lorsque cette option est sélectionnée, la base de données s’attend à ce que le service d’infrastructure s’y connecte à l’aide d’un compte Windows. Dans ce cas, le compte Windows que vous sélectionnez ne doit pas déjà avoir de connexion sur l’instance SQL. En d’autres termes, vous ne pouvez pas utiliser le même compte Windows pour exécuter le service d’infrastructure que vous avez utilisé pour créer la base de données.

    • Définissez le mot de passe du compte utilisateur SQL VueMuser. Par défaut, le compte SQL VueMuser est créé avec un mot de passe à 8 caractères qui utilise des lettres majuscules et minuscules, des chiffres et une ponctuation. Sélectionnez cette option si vous souhaitez entrer votre propre mot de passe de compte SQL VueMuser (par exemple, si votre stratégie SQL nécessite un mot de passe plus complexe).

    Important :

    -  Vous devez définir le mot de passe du compte utilisateur SQL VueMuser si vous avez l'intention de déployer la base de données Workspace Environment Management dans un groupe de disponibilité Always On SQL Server.
    
  6. Dans le volet récapitulatif, passez en revue les paramètres que vous avez sélectionnés et, lorsque vous êtes satisfait, cliquez sur Créer une base de données.

  7. Lorsque vous êtes averti que la création de la base de données s’est terminée correctement, cliquez sur Terminer pour quitter l’assistant.

    Si une erreur survient lors de la création de la base de données, vérifiez le fichier journal « Citrix WEM Database Management Utility Debug Log.log » dans le répertoire d’installation des services d’infrastructure.

Configurer le service d’infrastructure

Conseil :

Vous pouvez également configurer le service d’infrastructure à l’aide du module Workspace Environment Management SDK PowerShell. Pour obtenir la documentation du kit SDK, reportez-vous à documentation des développeurs Citrix.

Avant l’exécution du service d’infrastructure, vous devez le configurer à l’aide de l’utilitaire WEM Infrastructure Service Configuration, comme décrit ici.

  1. Dans le menu Démarrer, sélectionnez Citrix>Workspace Environment Management > Utilitaire de configuration du service WEM Infrastructure.

    Configuration de base de données de configuration du service

  2. Dans l’onglet Paramètres de base de données, saisissez les informations suivantes :

    • Serveur de base de données et instance. Adresse de l’instance SQL Server sur laquelle la base de données Workspace Environment Management est hébergée. Il doit être accessible exactement comme il a été saisi depuis le serveur d’infrastructure. Spécifiez une adresse d’instance complète comme « adresse du serveur, port \ nom d’instance ». Si le port n’est pas spécifié, le numéro de port SQL par défaut (1433) est utilisé.

    • serveur et instance de basculement de basede données. Si vous utilisez la mise en miroir de bases de données, spécifiez ici l’adresse du serveur de basculement.

    • Nom de base de données. Nom de la base de données Workspace Environment Management sur l’instance SQL.

    Configuration réseau de configuration du service d'infrastructure

  3. Dans l’onglet Paramètres réseau, tapez les ports utilisés par le service d’infrastructure :

    • Port d’administration. Ce port est utilisé par la console d’administration pour se connecter au service d’infrastructure.

    • Port de service de l’agent. Ce port est utilisé par les hôtes de votre agent pour se connecter au service d’infrastructure.

    • Port de synchronisation du cache. Ce port est utilisé par le service de l’agent pour synchroniser son cache avec le service d’infrastructure.

    • Port de surveillance WEM. [Non utilisé actuellement.]

    Paramètre avancé de configuration du service d'infrastructure

  4. Dans l’onglet Paramètres avancés, saisissez les paramètres d’usurpation d’identité et d’actualisation automatique.

    • Activez l’usurpation d’identité de compte Windows Par défaut, cette option est désactivée et le service d’infrastructure utilise l’authentification en mode mixte pour se connecter à la base de données (à l’aide du compte SQL VueMuser créé lors de la création de la base de données). Si vous avez plutôt sélectionné un compte de service d’infrastructure Windows lors de la création de la base de données, vous devez sélectionner cette option et spécifier le même compte Windows que le service d’infrastructure doit se faire passer pour le service d’infrastructure pendant la connexion. Le compte que vous sélectionnez doit être un administrateur local sur le serveur d’infrastructure.

    • Définissez le mot de passe du compte utilisateur SQL VueMuser. Permet d’informer le service d’infrastructure d’un mot de passe personnalisé configuré pour l’utilisateur VueMuser SQL lors de la création de la base de données. N’activez cette option que si vous avez fourni votre propre mot de passe lors de la création de la base de données.

    • Délai d’actualisation du cache du service d’infrastructure. Temps (en minutes) avant que le service d’infrastructure actualise son cache. Le cache est utilisé si le service d’infrastructure ne peut pas se connecter à SQL.

    • Délai de surveillance d’état SQL du service d’infrastructure. Temps (en secondes) entre chaque service d’infrastructure pour tenter d’interroger le serveur SQL.

    • Délai d’expiration de connexion SQL du service d’infrastructure. Heure (en secondes) pendant laquelle le service d’infrastructure attend lorsqu’il tente d’établir une connexion avec le serveur SQL avant de mettre fin à la tentative et de générer une erreur.

    • Activez le mode débogage. Si cette option est activée, le service d’infrastructure est défini sur le mode de journalisation verbeuse.

    • Utilisez le cache même si vous êtes en ligne. Si cette option est activée, le service d’infrastructure lit toujours les paramètres du site à partir de son cache.

    • Activez le réglage des performances. Permet d’optimiser les performances dans des scénarios où le nombre d’agents connectés dépasse un certain seuil (200 par défaut). Par conséquent, il faut plus de temps pour que l’agent ou la console d’administration se connecte au service d’infrastructure.

      • Nombre minimum de threads de travail. Spécifie le nombre minimal de threads de travail que le pool de threads crée à la demande. Définissez le nombre de threads de travail dans la plage de 30 à 3000. Déterminez la valeur en fonction du nombre d’agents connectés. Par défaut, le nombre minimum de threads de travail est de 200.
      • Nombre minimum de threads d’E/S asynchrones. Spécifie le nombre minimal de threads d’E/S asynchrones que le pool de threads crée à la demande. Définissez le nombre de threads d’E/S asynchrone compris entre 30 et 3000. Déterminez la valeur en fonction du nombre d’agents connectés. Par défaut, le nombre minimum de threads d’E/S asynchrones est de 200.

    Important :

    Cette fonctionnalité est particulièrement utile lorsque l’agent ou la console d’administration se déconnecte par intermittence du service d’infrastructure.

    Remarque :

    Les valeurs que vous définissez dans les champs Activer le réglage des performances sont utilisées lorsque de nouvelles demandes sont effectuées et avant de passer à un algorithme de gestion de la création et de la destruction des threads. Pour plus d’informations, veuillez consulter https://docs.microsoft.com/en-us/dotnet/api/system.threading.threadpool.setminthreads?view=netframework-4.8 et https://support.microsoft.com/en-sg/help/2538826/wcf-service-may-scale-up-slowly-under-load.

    • Aidez à améliorer la Workspace Environment Management avec Google Analytics Si cette option est sélectionnée, le service d’infrastructure envoie des analyses anonymes au serveur Google Analytics.

    • N’aidez pas à améliorer la Workspace Environment Management avec Google Analytics. Si cette option est sélectionnée, le service d’infrastructure n’envoie pas d’analyses anonymes au serveur Google Analytics.

    Maintenance de la base de données de configuration

  5. Vous pouvez utiliser l’onglet Maintenance de base de données pour configurer la maintenance de la base de données.

    • Activez la maintenance planifiée des bases Si cette option est activée, ce paramètre supprime les anciens enregistrements statistiques de la base de données à intervalles réguliers.

    • Période de conservation des statistiques. Détermine la durée de conservation des statistiques des utilisateurs et des agents. La valeur par défaut est de 365 jours.

    • Période de rétention du contrôle système. Détermine la durée de conservation des statistiques d’optimisation du système. La valeur par défaut est de 90 jours.

    • Période de conservation des enregistrements de l’agent. Détermine la durée pendant laquelle les journaux d’enregistrement des agents sont conservés dans la base de données. La valeur par défaut est de 1 jour.

    • Délai d’exécution. Détermine l’heure à laquelle l’action de maintenance de la base de données est exécutée. La valeur par défaut est 02:00.

    Licences de configuration des services d'infrastructure

  6. Vous pouvez éventuellement utiliser l’onglet Licences pour spécifier un serveur de licences Citrix lors de la configuration du service d’infrastructure. Si ce n’est pas le cas, lorsqu’une console d’administration se connecte pour la première fois à une nouvelle base de données Workspace Environment Management, vous devez entrer les informations d’identification Citrix License Server dans l’onglet À propos du ruban de la console d’administration. Les informations du serveur de licences Citrix sont stockées au même emplacement dans la base de données dans les deux cas.

    • Remplacer le serveur de licences global. Activez cette option pour saisir le nom du serveur de licences Citrix utilisé par Workspace Environment Management. Les informations que vous saisissez ici remplaceront toutes les informations du serveur de licences Citrix déjà présentes dans la base de données Workspace Environment Management.

Une fois que les services d’infrastructure sont configurés à votre satisfaction, cliquez sur Enregistrer la configuration pour enregistrer ces paramètres, puis quittez l’utilitaire de configuration des services d’infrastructure.