Planification de plates-formes multiples

Pourquoi les profils utilisateur représentent-ils un tel défi lorsqu’ils sont utilisés sur des plates-formes multiples ?

Il est chose courante pour les utilisateurs d’accéder à des machines différentes. La difficulté liée à n’importe quel type de profil itinérant réside dans les différences entre les systèmes présents sur ces machines. À titre d’exemple, si je crée un raccourci sur mon bureau vers un fichier local qui n’existe pas sur une autre machine, le raccourci ne fonctionne pas sur cette dernière.

Le même problème se pose lorsque vous passez d’un système d’exploitation de bureau à un système d’exploitation de serveur. Certains paramètres peuvent ne pas s’appliquer sur le serveur (tels que les paramètres d’alimentation ou vidéo). De plus, si les applications ne sont pas installées de la même manière sur chaque machine, d’autres problèmes peuvent survenir lors de l’itinérance.

Certains paramètres personnalisés (tels que Mes documents, Favoris et d’autres fichiers qui fonctionnement indépendamment du système d’exploitation ou de la version de l’application) sont beaucoup plus faciles à gérer que d’autres. Toutefois, même ces paramètres peuvent s’avérer difficiles à gérer lorsqu’un type de document est uniquement pris en charge sur un seul système. À titre d’exemple, Microsoft Project est installé sur un système, mais ce type de fichier n’est pas reconnu sur une autre machine. Cette situation est d’autant plus compliquée si la même application est présente sur deux systèmes, mais que sur l’un deux, des modules complémentaires sont installés et requis par un document.

Comment la manière dont une application est installée peut-elle entraîner des problèmes ?

Même si des plates-formes sont installées à l’identique, il suffit qu’une application soit configurée différemment sur chacune d’entre-elle pour provoquer des erreurs lors du lancement de l’application. À titre d’exemple, une macro ou un module complémentaire peut s’activer dans Excel sur une plate-forme mais pas sur une autre.

Le menu Démarrer contient des liens (fichiers LNK et LNK2). La partie du menu propre à l’utilisateur est stockée dans le profil et peut être modifiée par les utilisateurs. Il n’est pas rare que des liens personnalisés (vers des fichiers exécutables ou des documents) soient ajoutés. En outre, les liens spécifiques à une langue entraînent la création de multiples entrées du menu Démarrer pour la même application. De plus, les liens pointant vers des documents peuvent ne pas être valides sur d’autres ordinateurs. La raison en est que le chemin d’accès au document est relatif à un autre système, ou il s’agit d’un chemin d’accès réseau inaccessible.

Par défaut, le contenu du dossier du menu Démarrer n’est pas enregistré par Profile Management car les liens pointant vers les exécutables sont propres à chaque ordinateur. Toutefois, dans les situations dans lesquelles les systèmes sont très similaires, l’inclusion du menu Démarrer à votre configuration Profile Management améliore l’homogénéité de l’expérience lorsque les utilisateurs passent d’un bureau à l’autre. Vous pouvez également traiter le menu Démarrer avec la redirection de dossiers.

Remarque : des effets secondaires inattendus peuvent dans bien des cas découler de la plus anodine des modifications. Pour une illustration de cet exemple, consultez l’article « Citrix User Profile Manager (UPM) and the Broken Rootdrive » sur le blog de Sepago.

Testez toujours le comportement du menu Démarrer sur toutes les plates-formes.

Barre d’outils Lancement rapide

La barre d’outils Lancement rapide contient des liens et les utilisateurs peuvent la configurer. Par défaut, la barre d’outils Lancement rapide est enregistrée par Profile Management. Cela n’est pas forcément souhaitable dans certains environnements dans lesquels les liens peuvent être spécifiques à l’ordinateur.

Pour exclure la barre d’outils des profils, ajoutez l’entrée suivante à la liste d’exclusion de dossiers : AppData\Roaming\Microsoft\Internet Explorer\Quick Launch.

Quels types de profils dois-je créer ?

Important : eu égard aux différences qui existent entre leur structure, Citrix recommande de créer des profils de version 1 et version 2 distincts pour chaque utilisateur dans les environnements comportant de multiples plates-formes. Les différences entre l’espace de noms des profils Windows Vista et Windows 7 empêchent le partage de profils entre ces plates-formes. Ce problème survient également entre Windows XP et Windows Server 2003. Pour de plus amples informations sur les profils de la version 1 et la version 2, consultez la section À propos des profils.

Ce que nous entendons ici par plates-formes multiples inclut non seulement les multiples systèmes d’exploitation (y compris ceux dotés d’un nombre de bits différent), mais aussi les versions multiples des applications qui sont exécutées sur le même système d’exploitation. Les exemples suivants illustrent les raisons qui motivent ces recommandations :

  • Les systèmes 32 bits peuvent contenir des clés de registre indiquant au système d’exploitation de démarrer des applications se trouvant dans des emplacements spécifiques aux systèmes d’exploitation 32 bits. Si les clés sont utilisées par un profil utilisateur Citrix sur un système 64 bits, l’emplacement peut ne pas exister sur ce système et il est impossible de lancer l’application.
  • Microsoft Office 2003, Office 2007 et Office 2010 stockent certains paramètres Word dans des clés de registre différentes. Même si ces applications sont exécutées sur le même système d’exploitation, vous devez créer des profils distincts pour les trois versions différentes de l’application Word.

Citrix recommande d’utiliser la redirection de dossiers de Microsoft avec les profils utilisateur Citrix pour garantir l’interopérabilité du profil. Ceci est d’autant plus important dans un environnement dans lequel Windows Vista ou Windows 7 doivent co-exister avec Windows XP.

Conseil : en fonction de la stratégie de gestion des données de votre organisation, il est conseillé de supprimer les profils du magasin de l’utilisateur ainsi que les paramètres multi-plateformes des comptes utilisateur qui ont été supprimés de Active Directory.