Workspace Environment Management

Actions

Conseil :

  • Vous pouvez utiliser des jetons dynamiques pour étendre les actions WEM afin de les rendre plus puissantes.
  • Pour coller des données copiées depuis WEM Tool Hub dans la console Web, assurez-vous que le navigateur autorise la copie de données. Exemple : pour Microsoft Edge, assurez-vous que l’option Autorisations du site > Presse-papiers > Demander quand un site souhaite voir du texte et des images copiés dans le presse-papiers est activée.

Workspace Environment Management (WEM) rationalise le processus de configuration de l’espace de travail en vous proposant des actions faciles à utiliser. Vous pouvez utiliser des affectations pour mettre des actions à la disposition des utilisateurs. WEM vous fournit également des filtres pour contextualiser vos affectations.

Paramètres de stratégie de groupe

Important :

  • Workspace Environment Management (WEM) prend actuellement en charge l’ajout et la modification uniquement des paramètres de stratégie de groupe associés aux ruches de registre HKEY_LOCAL_MACHINE et HKEY_CURRENT_USER.

Plutôt que de compter sur un administrateur Active Directory pour utiliser la console de gestion des stratégies de groupe pour gérer les objets de stratégie de groupe (GPO), vous pouvez déployer des objets de stratégie de groupe via WEM.

Avant de commencer, ajoutez ou importez vos paramètres de stratégie de groupe. Vous déployez ensuite vos paramètres en les attribuant à vos utilisateurs sous la forme d’objets de stratégie de groupe. Vous pouvez gérer les attributions de chaque objet de stratégie de groupe en spécifiant les cibles auxquelles vous souhaitez l’affecter.

Lorsque la fonctionnalité est activée :

  • Vous pouvez configurer vos paramètres.
  • L’agent WEM peut traiter les paramètres de stratégie de groupe.

Lorsque la fonctionnalité est désactivée :

  • Vous ne pouvez pas configurer les paramètres de stratégie de groupe
  • L’agent WEM ne traite pas les paramètres de stratégie de groupe même s’ils sont déjà attribués à des utilisateurs ou à des groupes d’utilisateurs.

Remarque :

Pour que les agents WEM puissent traiter et appliquer correctement les paramètres de stratégie de groupe, vérifiez que le service d’ouverture de session utilisateur Citrix WEM est activé sur eux.

Paramètres basés sur le registre

Utilisez cet onglet pour configurer les paramètres de Windows en configurant les opérations de registre.

Dans Actions > Paramètres de stratégie de groupe > Basé sur le registre, sous un ensemble de configuration, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Importez les paramètres de stratégie de groupe basés sur le registre dans WEM.
  • Créez un objet de stratégie de groupe.
  • Actualisez la liste des objets de stratégie de groupe
  • Modifier un objet de stratégie de groupe.
  • Gérer les affectations d’un objet de stratégie de groupe
  • Clonez un GPO.
  • Supprimer un objet de stratégie de groupe.

Avertissement :

La modification, l’ajout et la suppression incorrects de paramètres basés sur le registre peuvent empêcher l’entrée en vigueur des paramètres dans l’environnement utilisateur.

Paramètres de stratégie de groupe d’importation

Vous pouvez importer des objets de stratégie de groupe à partir d’un fichier zip contenant vos sauvegardes GPO ou des fichiers de registre exportés.

Lorsque vous importez des paramètres à partir de fichiers de registre, vous pouvez convertir les valeurs de registre que vous exportez à l’aide de l’éditeur de registre Windows en GPO pour les gérer et les attribuer Avant de commencer, tenez compte des points suivants :

  • Lorsque vous importez des paramètres à partir d’un fichier zip, le fichier peut contenir un ou plusieurs fichiers de registre.

  • Chaque fichier .reg sera converti en objet de stratégie de groupe. Vous pouvez traiter chaque objet de stratégie de groupe converti comme un ensemble de paramètres de registre.

  • Le nom de chaque objet de stratégie de groupe converti est généré en fonction du nom du fichier .reg correspondant. Exemple : Si le nom du fichier .reg est test1.reg, le nom de l’objet de stratégie de groupe converti est test1.

  • La fonctionnalité prend en charge la conversion des opérations de suppression associées aux clés de registre et aux valeurs que vous définissez dans les fichiers .reg. Pour plus d’informations sur la suppression de clés et de valeurs de registre à l’aide d’un fichier .reg, consultez https://support.microsoft.com/en-us/topic/how-to-add-modify-or-delete-registry-subkeys-and-values-by-using-a-reg-file-9c7f37cf-a5e9-e1cd-c4fa-2a26218a1a23.

  • Les descriptions des objets de stratégie de groupe convertis sont vides.

Pour importer vos paramètres de stratégie de groupe, procédez comme suit :

  1. Dans la barre d’actions, cliquez sur Importer.

  2. Sélectionnez le type de fichier.

    • Fichier de sauvegarde GPO. Sélectionnez cette option si vous souhaitez importer des paramètres à partir de fichiers de sauvegarde GPO. Pour plus d’informations sur la sauvegarde des paramètres de stratégie de groupe, consultez la section Sauvegarder les paramètres de stratégie de groupe.

    • Fichier de registre exporté. Sélectionnez cette option si vous souhaitez importer les paramètres des fichiers de registre que vous exportez à l’aide de l’Éditeur du Registre Windows.

  3. Cliquez sur Parcourir pour accéder à votre fichier zip.

    Remarque :

    Vous ne pouvez télécharger que des fichiers dont la taille ne dépasse pas 10 Mo.

  4. Choisissez si vous souhaitez remplacer les objets de stratégie de groupe existants portant le même nom.

  5. Cliquez sur Importer pour démarrer le processus d’importation.

Une fois l’importation terminée, les objets de stratégie de groupe importés apparaissent dans l’onglet Basé sur le Registre .

Créer un objet de stratégie de groupe

Pour créer un objet de stratégie de groupe, procédez comme suit :

  1. Dans la barre d’actions, cliquez sur Créer un objet de stratégie de groupe.

  2. Spécifiez un nom pour l’objet de stratégie de groupe.

  3. Vous pouvez également spécifier des informations supplémentaires pour vous aider à identifier l’objet de stratégie de groupe.

  4. Cliquez sur Ajouter pour ajouter des opérations de registre. Les paramètres suivants sont disponibles :

    • Action. Permet de spécifier le type d’action de la clé de registre.

      • Définissez la valeur. Permet de définir une valeur pour la clé de registre.
      • Supprimer la valeur. Permet de supprimer une valeur pour la clé de registre.
      • Créez une clé. Permet de créer la clé comme spécifié par la combinaison de la clé racine et du sous-chemin.
      • Touche Supprimer. Permet de supprimer une clé sous la clé de registre.
      • Supprimez toutes les valeurs. Vous permet de supprimer toutes les valeurs sous la clé de registre.
    • Clé Racine. Valeurs prises en charge : HKEY_LOCAL_MACHINE et HKEY_CURRENT_USER.

    • Sous-chemin. Chemin complet de la clé de registre sans la clé racine. Par exemple, si HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows est le chemin complet de la clé de registre, Software\Microsoft\Windows est le sous-chemin.

    • Nom. Permet de spécifier un nom pour la valeur du registre. L’élément surligné dans le diagramme suivant est dans son ensemble une valeur de registre.

      Valeur du registre dans l'éditeur de registre

    • Type. Permet de spécifier le type de données de la valeur.

      • REG_SZ. Ce type est une chaîne standard utilisée pour représenter des valeurs de texte lisibles par l’homme.
      • REG_EXPAND_SZ. Ce type est une chaîne de données extensible qui contient une variable à remplacer lorsqu’elle est appelée par une application. Par exemple, pour la valeur suivante, la chaîne « %SystemRoot% » sera remplacée par l’emplacement réel du dossier dans un système d’exploitation.
      • REG_BINARY. Des données binaires sous toutes leurs formes. »
      • REG_DWORD. Un numéro 32 bits. Ce type est couramment utilisé pour les valeurs booléennes. Par exemple, « 0 » signifie désactivé et « 1 » signifie activé.
      • REG_DWORD_LITTLE_ENDIAN. Un numéro 32 bits au format Little Endian.
      • REG_QWORD. Un numéro 64 bits.
      • REG_QWORD_LITTLE_ENDIAN. Un numéro 64 bits au format Little Endian.
      • REG_MULTI_SZ. Ce type est une chaîne multiple utilisée pour représenter des valeurs contenant des listes ou des valeurs multiples. Chaque entrée est séparée par un caractère nul.
    • données. Permet de saisir des données correspondant à la valeur du registre. Pour différents types de données, vous devrez peut-être saisir différentes données dans différents formats.

  5. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Modifier un objet de stratégie de groupe

Pour modifier un objet de stratégie de groupe, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’objet de stratégie de groupe, puis cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  2. Modifier le nom et la description

  3. Procédez comme suit si nécessaire :

    • Cliquez sur Ajouter pour ajouter une opération de registre.

    • Sélectionnez une opération de registre, puis modifiez-la.

    • Supprimez une opération de registre, puis supprimez-la.

    • Déplacer une opération de registre vers le bas ou le haut. Vous pouvez également sélectionner une opération de registre, cliquer sur l’icône à six points, puis la faire glisser jusqu’à la position souhaitée.

  4. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Remarque :

Si un objet de stratégie de groupe est déjà attribué aux utilisateurs, sa modification aura un impact sur ces utilisateurs.

Gérer les affectations pour un objet de stratégie de

Vous pouvez attribuer un objet de stratégie de groupe à différents groupes AD. Un groupe peut contenir des utilisateurs et des machines. Les paramètres au niveau de la machine prennent effet si la machine associée appartient au groupe. Les paramètres de niveau utilisateur prennent effet si l’utilisateur actuel appartient au groupe.

Conseil :

Pour que les paramètres au niveau de la machine prennent effet immédiatement, redémarrez le service hôte Citrix WEM Agent. Pour que les paramètres de niveau utilisateur prennent effet immédiatement, les utilisateurs doivent se déconnecter puis se reconnecter.

Pour gérer l’attribution d’un objet de stratégie de groupe, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’objet de stratégie de groupe, puis cliquez sur Gérer les affectations dans la barre d’actions.

  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs, groupes et unités d’organisation) auxquelles attribuer le GPO.

    Remarque :

    Lorsque vous attribuez des GPO à des machines, assurez-vous que les machines se trouvent dans des unités d’organisation ou dans des groupes de sécurité appropriés.

  3. Utilisez des filtres pour contextualiser l’affectation, puis définissez la priorité de l’objet de stratégie de groupe pour chaque cible.

    Conseil :

    Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres. Les paramètres de stratégie de groupe comprennent les paramètres utilisateur et machine. Certaines conditions de filtre s’appliquent uniquement aux paramètres utilisateur. Si vous appliquez ces conditions aux paramètres de la machine, l’agent WEM les ignore lors de l’évaluation du filtre avant d’attribuer les paramètres. Pour obtenir la liste complète des conditions qui ne s’appliquent pas aux paramètres de la machine, consultez la section Conditions non applicables aux paramètres de la machine.

  4. Cliquez sur l’icône représentant des points de suspension sur chaque vignette et procédez comme suit si nécessaire :

    • Copier la configuration. Permet de copier la configuration de l’affectation.

    • Collez la configuration. Permet de coller la configuration que vous avez copiée à partir d’une autre configuration.

    • Appliquez cette configuration à toutes les cibles. Permet d’appliquer la configuration de l’affectation à toutes les cibles.

  5. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Cloner un objet de groupe

Pour cloner un objet de stratégie de groupe, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’objet de stratégie de groupe, puis cliquez sur Cloner dans la barre d’actions.

  2. Modifiez le nom et la description.

  3. Sélectionnez le jeu de configuration dans lequel vous souhaitez cloner l’objet de stratégie de groupe.

  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer un objet de stratégie de groupe

Pour supprimer un objet de stratégie de groupe, sélectionnez-le, puis cliquez sur Supprimer dans la barre d’actions.

Remarque :

Si un objet de stratégie de groupe est déjà attribué aux utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Paramètres basés sur des modèles

Utilisez cet onglet pour configurer les paramètres de Windows à l’aide de modèles d’administration de stratégie de groupe. Vous pouvez configurer des objets de stratégie de groupe au niveau de la machine et de l’utilisateur.

Dans Actions > Paramètres de stratégie de groupe > Basé sur un modèle sous un jeu de configuration, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Créez un objet de stratégie de groupe avec un modèle.
  • Gérez les modèles.
  • Importez des modèles.
  • Actualisez la liste des objets de stratégie de groupe
  • Modifier un objet de stratégie de groupe.
  • Gérer les affectations d’un objet de stratégie de groupe
  • Clonez un GPO.
  • Supprimer un objet de stratégie de groupe.

Créer un objet de stratégie de groupe avec un modèle

Pour créer un objet de stratégie de groupe avec un modèle, procédez comme suit :

  1. Dans la barre d’actions, cliquez sur Créer un objet de stratégie de groupe.

  2. Dans Informations de base :

    • Spécifiez un nom pour l’objet de stratégie de groupe.
    • Vous pouvez également spécifier des informations supplémentaires pour vous aider à identifier l’objet de stratégie de groupe.
  3. Dans Configuration de l’ordinateur, configurez les stratégies que vous souhaitez appliquer aux machines (quelle que soit la personne qui y ouvre une session).

  4. Dans Configuration utilisateur, configurez les stratégies que vous souhaitez appliquer aux utilisateurs (quelle que soit la machine sur laquelle ils se connectent).

  5. Dans Résumé, passez en revue les modifications que vous avez apportées.

  6. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Dans Configuration de l’ordinateur et Configuration utilisateur, sélectionnez un paramètre pour le configurer. Vous pouvez afficher les stratégies sous forme d’arborescence et de liste. Dans la vue de liste, les stratégies sont triées par ordre alphabétique et vous pouvez rechercher les stratégies souhaitées.

Pour configurer un paramètre, vous devez d’abord l’activer. Un paramètre peut comporter plusieurs éléments pouvant être configurés. Selon le type d’entrée requis, le paramètre peut être une case à cocher, une zone de saisie (texte ou nombre en entrée), une sélection, une liste ou une combinaison.

Pour plus d’informations sur les paramètres, téléchargez une feuille de référence GPO à partir de Microsoft.

Gérer les modèles

Pour gérer les modèles, procédez comme suit :

  1. Dans la barre d’actions, cliquez sur Gérer le modèle.

  2. Dans l’assistant Gérer les modèles  :

  • Sélectionnez Configuration de l’ordinateur pour configurer les stratégies que vous souhaitez appliquer aux machines (quelle que soit la personne qui y ouvre une session).
  • Sélectionnez Configuration utilisateur pour configurer les stratégies que vous souhaitez appliquer aux utilisateurs (quelle que soit la machine sur laquelle ils se connectent).
  1. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Dans Configuration de l’ordinateur et Configuration utilisateur, sélectionnez un paramètre pour le configurer. Vous pouvez afficher les stratégies sous forme d’arborescence et de liste. Dans la vue de liste, les stratégies sont triées par ordre alphabétique et vous pouvez rechercher les stratégies souhaitées.

Pour configurer un paramètre, vous devez d’abord l’activer. Un paramètre peut comporter plusieurs éléments pouvant être configurés. Selon le type d’entrée requis, le paramètre peut être une case à cocher, une zone de saisie (texte ou nombre en entrée), une sélection, une liste ou une combinaison.

Pour plus d’informations sur les paramètres, téléchargez une feuille de référence GPO à partir de Microsoft.

Importer des modèles

Important :

Lorsque vous importez des fichiers ADMX dans WEM pour les utiliser comme modèles, assurez-vous que tous les fichiers .adml du fichier zip sont dans la même langue.

Vous pouvez importer des fichiers ADMX dans WEM pour les utiliser comme modèles. Vous créez ensuite des objets de stratégie de groupe avec ces modèles. Pour importer des modèles, procédez comme suit :

  1. Dans la barre d’actions, cliquez sur Gérer le modèle.

  2. Dans l’assistant Gérer les modèles, cliquez sur Importer.

  3. Accédez au fichier zip qui contient vos fichiers ADMX et décidez de la marche à suivre si le fichier contient un modèle portant le même nom qu’un modèle existant :

    • Ne pas importer. Annule l’importation.
    • Ignorez le modèle et importez le reste.
    • Remplacez le modèle existant. Le remplacement peut modifier les paramètres associés provenant des modèles existants. Les objets de stratégie de groupe existants créés avec les modèles ne sont pas affectés. Toutefois, lorsque vous modifiez ces objets de stratégie de groupe, les paramètres associés sont perdus.
  4. Cliquez sur Démarrer l’importation pour démarrer le processus d’importation.

  5. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour revenir à l’assistant Gérer les modèles .

  6. Gérez les modèles ici ou cliquez sur Terminé pour quitter.

Pour plus d’informations sur la façon de gérer vos fichiers modèles importés, consultez la section Fichiers. Lorsque vous les gérez là-bas, tenez compte des points suivants :

  • La suppression des fichiers de modèles d’administration d’objets de stratégie de groupe supprimera les paramètres associés de votre modèle actuel. Les objets de stratégie de groupe existants créés avec les modèles ne sont pas affectés. Toutefois, lorsque vous modifiez ces objets de stratégie de groupe, les paramètres associés sont perdus.

Modifier un objet de stratégie de groupe

Pour modifier un objet de stratégie de groupe, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’objet de stratégie de groupe, puis cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  2. Dans Informations de base, modifiez le nom et la description.

  3. Dans Configuration de l’ordinateur, modifiez les stratégies de la machine.

  4. Dans Configuration utilisateur, modifiez les stratégies utilisateur.

  5. Dans Résumé, passez en revue les modifications que vous avez apportées.

  6. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Remarque :

Si un objet de stratégie de groupe est déjà attribué aux utilisateurs, sa modification aura un impact sur ces utilisateurs.

Gérer les affectations pour un objet de stratégie de

Vous pouvez gérer les attributions pour les objets de stratégie de groupe créés à l’aide de modèles, tout comme vous le faites pour les objets de stratégie de groupe basés Pour plus d’informations, consultez Gérer les affectations d’un objet de stratégie de groupe.

Cloner un objet de groupe

Pour cloner un objet de stratégie de groupe, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’objet de stratégie de groupe, puis cliquez sur Cloner dans la barre d’actions.

  2. Décidez si vous souhaitez cloner l’objet de stratégie de groupe en tant qu’objet de stratégie de groupe basé sur le registre ou basé sur un modèle.

    Remarque :

    Lorsqu’il est cloné en tant que base de registre, l’objet de stratégie de groupe est converti en valeurs de registre et apparaît dans l’onglet Basé sur le registre . Vous pouvez traiter chaque objet de stratégie de groupe converti comme un ensemble de paramètres de registre.

  3. Modifiez le nom et la description.

  4. Sélectionnez le jeu de configuration dans lequel vous souhaitez cloner l’objet de stratégie de groupe.

  5. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer un objet de stratégie de groupe

Pour supprimer un objet de stratégie de groupe, sélectionnez-le, puis cliquez sur Supprimer dans la barre d’actions.

Remarque :

Si un objet de stratégie de groupe est déjà attribué aux utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Applications

Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter des applications à attribuer à vos utilisateurs. Une fois assignés, les raccourcis de ces applications sont créés sur le bureau, le menu Démarrer ou la barre des tâches, selon votre configuration.

Conseil :

Vous pouvez utiliser la console de gestion de la configuration complète de Citrix DaaS pour modifier les paramètres de l’application, puis ajouter un chemin de fichier exécutable pointant vers VUEMAppCmd.exe. VUEMAppCmd.exe garantit que l’agent Workspace Environment Management termine le traitement d’un environnement avant le démarrage des applications publiées par Citrix DaaS et Citrix Virtual Apps and Desktops. Pour plus d’informations, voir Modification des paramètres de l’application à l’aide de l’interface de gestion de la configuration complète.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajoutez une application.
  • Actualisez la liste des applications.
  • Modifiez une application pour gérer ses propriétés.
  • Gérez les devoirs d’une application.
  • Clonez une application.
  • Supprimez une application.
  • Passez à la vue du menu Démarrer.
  • Spécifiez la manière dont l’agent traite les demandes.

Voici un flux de travail général pour ajouter et attribuer une application :

  1. Dans la console Web, accédez à l’ensemble de configuration approprié, accédez à Actions > Applications, puis cliquez sur Ajouter une application. Consultez la section Ajouter une application.

  2. Sélectionnez l’application que vous avez ajoutée et cliquez sur Gérer les affectations dans la barre d’actions. Consultez la section Gérer les devoirs d’une application.

L’affectation met un certain temps à prendre effet, en fonction de la valeur que vous avez spécifiée pour le délai d’actualisation des paramètres SQL dans les paramètres avancés. Pour que l’affectation prenne effet immédiatement, procédez comme suit :

  1. Accédez à la console Web > Surveillance > Administration > Agents > Statistiques et sélectionnez l’agent.

  2. Cliquez sur Plus dans la barre d’actions et sélectionnez Agent > Actualiser les paramètres de l’hôte de l’agent.

Important :

Ajouter une application

Pour ajouter une application, procédez comme suit :

  1. Dans Applications, cliquez sur Ajouter une application.

  2. Sur la page Informations de base, configurez les paramètres suivants :

    • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier l’application.
    • Description. Spécifiez des informations supplémentaires sur l’application.
    • État. Activez ou désactivez l’application ou mettez-la en mode maintenance. En mode maintenance, l’application ne peut pas être utilisée. Son icône de raccourci contient un panneau d’avertissement indiquant qu’il n’est pas disponible.
    • Type de demande. Spécifiez le type d’application que le raccourci ouvre. L’interface utilisateur diffère en fonction de votre sélection.
      • Application installée. Créez un raccourci qui ouvre une application installée sur la machine de l’utilisateur. Si cette option est sélectionnée, vous invite à effectuer les opérations suivantes :
        • Chemin d’accès à l’application. Entrez le chemin complet de l’application résidant sur la machine de l’utilisateur.
        • Dossier de travail. Entrez le chemin complet d’un dossier sur l’ordinateur de l’utilisateur en tant que dossier de travail pour l’application. Ce champ est automatiquement renseigné une fois que vous avez saisi le chemin complet dans le champ Chemin d’accès à l’application .
        • Paramètres. Si nécessaire, saisissez les paramètres de lancement de l’application.
    • Fichier ou dossier. Vous permet de créer un raccourci qui ouvre le fichier ou le dossier cible sur l’ordinateur de l’utilisateur lorsqu’il clique sur l’icône du raccourci. Si cette option est sélectionnée, vous invite à effectuer les opérations suivantes :
      • Chemin. Tapez le chemin d’accès complet au fichier ou au dossier cible.
    • URL. Vous permet d’ajouter l’URL d’une application. Si cette option est sélectionnée, vous invite à effectuer les opérations suivantes :
      • URL de l’application. Tapez l’URL d’une application.
    • Ressource Citrix Workspace. Vous permet d’ajouter une application depuis Citrix Workspace. Si cette option est sélectionnée, vous invite à effectuer les opérations suivantes :
      • URL du magasin. Entrez l’URL d’un magasin StoreFront ou Workspace contenant la ressource que vous souhaitez démarrer à partir du raccourci de l’application.

      Remarque :

      Vous ne pouvez pas ouvrir d’applications SaaS ou certaines applications du type de ressource Citrix Workspace (Storefront) sur la machine agent.

      • Ressource. Utilisez WEM Tool Hub > Application Assistant pour accéder à la ressource Workspace cible. Copiez les informations sur la ressource et collez-les ici en cliquant sur Coller les informations sur la ressource. Cliquez sur Ouvrir l’assistant d’application pour ouvrir le WEM Tool Hub (s’il est installé). Pour télécharger le WEM Tool Hub, accédez à Citrix Cloud > Service WEM > Utilitaires. Pour plus d’informations, consultez WEM Tool Hub.
  3. Sur la page Options, configurez les paramètres suivants :

    • Icône de l’application. Cliquez sur Modifier pour sélectionner une autre icône ou ajouter une nouvelle icône.
      • Pour ajouter une nouvelle icône, accédez à un fichier .ico ou collez les données de l’icône copiées depuis WEM Tool Hub > Application Assistant. WEM permet d’enregistrer jusqu’à 100 icônes. Pour plus d’informations, consultez WEM Tool Hub.
    • Définissez l’emplacement de l’icône sur le bureau de l’utilisateur. Spécifiez l’emplacement cible du raccourci de l’application sur le bureau de l’utilisateur. Les valeurs sont exprimées en pixels. S’il est déplacé, le raccourci revient à l’emplacement spécifié lors de la prochaine connexion.
    • Nom d’affichage. Spécifiez le nom du raccourci. Le nom apparaît dans l’environnement utilisateur.
    • Démarrez l’intégration du menu. Cliquez sur Modifier pour indiquer où créer le raccourci d’application sur le côté gauche du menu Démarrer. Par défaut, un nouveau raccourci est créé dans Programmes. Dans la fenêtre d’intégration du menu Démarrer, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

      • Créez un dossier personnalisé pour le raccourci.
      • Spécifiez l’emplacement du raccourci de l’application dans le dossier du menu Démarrer.
      • Renommez un dossier personnalisé.

      Note:

      To delete custom folders, go to Start menu view in Applications. See Switch to the Start menu view.

    • Style de fenêtre. Spécifiez si l’application s’ouvre dans une fenêtre réduite (réduite dans la barre des tâches), normale (affichage normal de l’écran) ou agrandie (affichage plein écran) sur la machine de l’utilisateur.
    • Raccourci. Pour définir une touche de raccourci, cliquez sur le champ de saisie et appuyez sur la combinaison de touches. Vous pouvez également saisir la combinaison au format suivant (par exemple) : Ctrl + Alt + S
    • Activez la restauration automatique. Si cette option est activée, l’agent recrée automatiquement le raccourci (s’il est déplacé ou supprimé) lors de l’actualisation.
    • Masquer l’application dans le menu de l’agent. Spécifiez si vous souhaitez afficher ou masquer l’application dans le menu de l’agent accessible depuis la machine de l’utilisateur.
    • Créez un raccourci dans le dossier Favoris de l’utilisateur. Spécifiez s’il faut créer un raccourci d’application dans le dossier Favoris de l’utilisateur.
  4. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Modifier une application

Pour modifier une application, procédez comme suit :

  1. Dans Applications, sélectionnez l’application. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement l’application.

  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  3. Sur les pages Informations de base et Options, apportez les modifications nécessaires.

  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gérer les tâches d’une application

Pour gérer les devoirs d’une application, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’application, puis sélectionnez Gérer les affectations dans la barre d’actions.

  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer l’application.

  • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.

  • Configurez une cible pour spécifier le filtre à utiliser et l’emplacement où créer le raccourci de l’application :

    • Créer un raccourci sur le bureau
    • Ajouter au menu Démarrer
    • Épingler au menu Démarrer
    • Ajouter au lancement rapide
    • Ajouter au démarrage de Windows
    • Épingler à la barre des tâches
  1. Utilisez des filtres pour contextualiser le devoir.

    • Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.
  2. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner une application

Remarque :

Les assignations ne sont pas clonées.

Pour cloner une application, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’application, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’actions.

  2. Modifiez le nom et la description.

  3. Sélectionnez le jeu de configuration dans lequel vous souhaitez cloner l’application.

  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer une application

Pour supprimer une application, sélectionnez-la, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’actions.

Remarque :

Si une application est déjà attribuée à des utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Basculer vers la vue du menu Démarrer

Pour passer à la vue du menu Démarrer, cliquez sur la vue du menu Démarrer. La vue indique où se trouve chaque application dans le dossier du menu Démarrer. Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Créez un dossier personnalisé.
  • Déplacez une application vers le dossier de votre choix.
  • Renommez un dossier personnalisé.
  • Supprimez un dossier personnalisé. Lorsque vous supprimez un dossier personnalisé, les applications qu’il contient sont également supprimées.

Spécifier la manière dont l’agent traite les demandes

Traitement :

  • Traitez les applications lors de l’ouverture de session et de l’actualisation
  • Traiter les applications lors de la reconnexion
  • Supprimer les applications des postes de travail lorsqu’elles ne sont pas attribuées
  • Imposer le traitement des demandes
  • Imposer le traitement des filtres pour les applications

StoreFront :

  • Ajoutez une URL StoreFront et entrez une description si nécessaire. Vous avez besoin de l’URL lorsque vous ajoutez une application de type « Ressource Citrix Workspace ». Consultez la section Ajouter une application.

Tâches externes

Conseil :

Les tâches externes fonctionnent au niveau de la session utilisateur. Pour exécuter des tâches au niveau de la machine, utilisez plutôt des tâches scriptées .

Cette fonctionnalité vous permet de créer des tâches externes à attribuer à vos utilisateurs. Les tâches externes fonctionnent au niveau de la session utilisateur et peuvent être des scripts ou des applications. Assurez-vous que les machines de l’agent cible disposent des programmes nécessaires pour les exécuter. Les scripts couramment utilisés incluent : les scripts .vbs et .cmd .

Vous pouvez spécifier à quel moment exécuter une tâche externe afin de pouvoir gérer vos environnements utilisateur de manière précise et efficace.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Créez une tâche externe.
  • Actualisez la liste des tâches externes.
  • Modifiez une tâche externe.
  • Gérez les affectations pour une tâche externe.
  • Clonez une tâche externe.
  • Supprimez une tâche externe.

Conseil :

Vous pouvez rapidement activer ou désactiver une tâche externe en utilisant le bouton situé dans la colonne État . Pour activer une tâche, configurez au moins un déclencheur pour celle-ci.

Création d’une tâche externe

Pour créer une tâche, procédez comme suit :

  1. Dans Tâches externes, cliquez sur Créer une tâche externe.

  2. Dans l’onglet Tâche, configurez les paramètres suivants.

    • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier la tâche.

    • Description. Spécifiez des informations supplémentaires sur la tâche.

    • Activez cette tâche. Contrôle si la tâche est activée ou désactivée. Lorsque cette option est désactivée, l’agent ne traite pas la tâche même si elle est attribuée aux utilisateurs.

    • Détails de la tâche

      • Chemin. Entrez le chemin d’accès à la tâche ou naviguez jusqu’à la tâche. Le chemin est résolu dans l’environnement utilisateur. Assurez-vous que :

        • Le chemin que vous avez spécifié ici est cohérent avec la machine de l’agent cible.
        • La machine de l’agent cible possède le programme correspondant pour exécuter la tâche.
      • Arguments. Spécifiez les paramètres ou les arguments de lancement. Vous pouvez saisir une chaîne. La chaîne contient des arguments à transmettre au script ou à l’application cible. Pour des exemples d’utilisation des champs Path et Arguments, consultez la section Exemples de tâches externes.

    • Paramètres des tâches

      • Exécuter en mode caché. Si cette option est sélectionnée, la tâche s’exécute en arrière-plan et n’est pas visible par les utilisateurs.
      • Courez une fois. Si cette option est sélectionnée, WEM exécute la tâche une seule fois, quelles que soient les options que vous sélectionnez dans Triggers et que les agents redémarrent ou non.
      • Ordre d’exécution. Utilisez cette option lorsque plusieurs tâches sont assignées à des utilisateurs et que certaines tâches dépendent d’autres tâches pour s’exécuter correctement. Les tâches dont la valeur d’ordre d’exécution est 0 (zéro) sont exécutées en premier, puis celles dont la valeur est 1, puis celles dont la valeur est 2, etc.
      • Attendez que la tâche soit terminée. Spécifiez la durée pendant laquelle l’agent attend la fin de la tâche. Par défaut, la valeur du délai d’attente est de 30 secondes.
  3. Dans l’onglet Déclencheurs, sélectionnez les déclencheurs que vous souhaitez associer à la tâche.

    Remarque :

    Les déclencheurs ne peuvent pas tous être associés à des tâches externes. Voir Considérations.

    • Créez un nouveau déclencheur. Consultez la section Créer un déclencheur.

    • Afficher uniquement les déclencheurs qui s’appliquent à cette tâche. Filtrez les déclencheurs qui ne s’appliquent pas à la tâche.

  4. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Considérations

Les tâches externes fonctionnent au niveau de la session. Vous pouvez uniquement associer les déclencheurs suivants à des tâches externes. Pour plus d’informations, consultez la matrice de prise en charge des déclencheurs.

  • Déclencheurs intégrés :

    • Actualisation de l’agent
    • Reconnectez
    • Ouverture de session
    • Fermeture de session
    • Disconnect
    • Verrouiller
    • Déverrouiller
    • Programmé
  • Déclencheurs du processus utilisateur :

    • Le processus a commencé
    • Le processus est terminé

Lorsque vous utilisez le déclencheur intégré Reconnect, tenez compte des points suivants :

  • Si l’agent WEM est installé sur un appareil Windows physique, cette option n’est pas applicable.

Lorsque vous utilisez les déclencheurs Disconnect, Lock et Unlock, prenez en compte les points suivants :

  • La mise en œuvre de la déconnexion, du verrouillage et du déverrouillage est basée sur les événements Windows. Dans certains environnements, ces options peuvent ne pas fonctionner comme prévu. Par exemple, sur les postes de travail exécutés sur des VDA mono-session Windows 10 ou Windows 11, l’option de déconnexion ne fonctionne pas. Utilisez plutôt l’option de verrouillage. (Dans ce scénario, l’action que nous recevons est « verrouiller. »)

  • Nous vous recommandons d’utiliser ces déclencheurs avec l’agent d’interface utilisateur. Deux raisons :

    • Lorsque vous les utilisez avec l’agent CMD, celui-ci démarre dans l’environnement utilisateur chaque fois que l’événement correspondant se produit, afin de vérifier si la tâche externe est exécutée.
    • L’agent CMD peut ne pas fonctionner de manière optimale dans les scénarios de tâches simultanées.

Avec les déclencheurs de processus utilisateur, vous pouvez définir des tâches externes pour fournir des ressources uniquement lorsque certains processus sont en cours d’exécution et révoquer ces ressources à la fin des processus. L’utilisation de processus en tant que déclencheurs de tâches externes vous permet de gérer vos environnements utilisateur plus précisément que le traitement de tâches externes lors de l’ouverture ou de la fermeture de session. Avant d’utiliser des déclencheurs de processus utilisateur, vérifiez que les conditions préalables suivantes sont remplies :

  • L’agent WEM se lance et s’exécute en mode UI.
  • Les processus spécifiés s’exécutent dans la même session utilisateur que l’utilisateur connecté.
  • Pour maintenir les tâches externes configurées à jour, veillez à sélectionner Activer l’actualisation automatique sous l’onglet Paramètres avancés > Configuration > Options avancées .

Modifier une tâche externe

Pour modifier une tâche, effectuez les opérations suivantes :

  1. Dans Tâches externes, sélectionnez la tâche. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement la tâche.

  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  3. Dans les onglets Tâche et Déclencheurs, apportez les modifications nécessaires.

  4. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Gestion des affectations pour une tâche externe

Pour gérer les attributions relatives à une tâche externe, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez la tâche, puis sélectionnez Gérer les affectations dans la barre d’actions.

  2. Sélectionnez les cibles d’affectation (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer la tâche.

  3. Utilisez des filtres pour contextualiser le devoir.

    • Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.
  4. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner une tâche externe

Remarque :

Les associations et attributions de déclencheurs ne sont pas clonées.

Pour cloner une tâche, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez la tâche, puis cliquez sur Cloner dans la barre d’actions.

  2. Modifiez le nom et la description.

  3. Sélectionnez l’ensemble de configuration dans lequel vous souhaitez cloner la tâche.

  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer une tâche externe

Pour supprimer une tâche, sélectionnez-la, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’actions.

Remarque :

Si une tâche externe est déjà attribuée à des utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Imprimantes

Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter des imprimantes en tant qu’actions assignables. Lorsqu’elles sont attribuées, ces imprimantes peuvent être utilisées sur le bureau de l’utilisateur.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajoutez une imprimante.
  • Ajoutez des imprimantes à partir d’un serveur d’impression.
  • Actualisez la liste des imprimantes.
  • Modifiez une imprimante.
  • Gérez les attributions d’une imprimante.
  • Clonez une imprimante.
  • Supprimez une imprimante.
  • Spécifiez la manière dont l’agent traite les imprimantes.

Le flux de travail général pour ajouter et attribuer une imprimante est le suivant :

  1. Dans la console Web, accédez au jeu de configuration approprié, accédez à Actions > Imprimantes, puis cliquez sur Ajouter une imprimante. Consultez la section Ajouter une imprimante.

  2. Sélectionnez l’imprimante que vous avez ajoutée et cliquez sur Gérer les attributions dans la barre d’actions. Reportez-vous à la section Gérer les attributions d’une imprimante.

L’affectation met un certain temps à prendre effet. Pour un effet immédiat, voir Faire en sorte que les affectations prennent effet immédiatement.

Ajouter une imprimante

Pour ajouter une imprimante, procédez comme suit :

  1. Dans Imprimantes, cliquez sur Ajouter une imprimante.
  2. Spécifiez le type d’action. L’interface varie en fonction du type d’action sélectionné.

    • Imprimante réseau cartographique.
      • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier l’imprimante.
      • Description (facultatif). Spécifiez des informations supplémentaires sur l’imprimante.
      • Activez cette imprimante. Activez ou désactivez l’imprimante. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.
      • Chemin de l’imprimante. Spécifiez le chemin d’accès à l’imprimante tel qu’il est résolu dans l’environnement utilisateur.
      • Connectez-vous à l’aide d’informations d’identification spécifiques. Par défaut, l’agent utilise le compte Windows sous lequel il s’exécute pour se connecter à l’imprimante. Sélectionnez cette option si les utilisateurs doivent spécifier des informations d’identification différentes pour la connexion.
      • Nom d’affichage. Spécifiez le nom de l’imprimante. Le nom apparaît dans l’environnement utilisateur.
      • Activez la restauration automatique. Si cette option est activée, l’agent recrée automatiquement l’imprimante (si elle a été supprimée) lors de l’actualisation.
    • Utilisez le fichier de mappage de l’imprimante.
      • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier l’imprimante.
      • Description (facultatif). Spécifiez des informations supplémentaires sur l’imprimante.
      • Activez cette imprimante. Activez ou désactivez l’imprimante. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.
      • Chemin du fichier. Vous pouvez configurer des imprimantes pour vos utilisateurs à l’aide d’un fichier de liste d’imprimantes XML. Placez le fichier sur la machine agent que vous utilisez comme image. Lorsque l’agent est actualisé, il analyse le fichier XML pour que les imprimantes puissent l’ajouter à la file d’actions. Voir Configuration de la liste d’imprimantes XML.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Ajouter des imprimantes à partir d’un serveur d’impression

Pour ajouter des imprimantes à partir d’un serveur d’impression réseau, recherchez les imprimantes souhaitées dans WEM Tool Hub > Printer Assistant, copiez leurs informations, puis collez-les. Voir WEM Tool Hub.

Modifier une imprimante

Pour modifier une imprimante, procédez comme suit :

  1. Dans Imprimantes, sélectionnez l’imprimante. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement l’imprimante.
  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.
  3. Apportez les modifications nécessaires.
  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gestion des attributions pour une imprimante

Pour gérer les attributions d’une imprimante, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’imprimante, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’actions.
  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer l’imprimante.

    • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.
    • Configurez une cible pour spécifier le filtre à utiliser et si vous souhaitez le définir comme imprimante par défaut. Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner une imprimante

Remarque :

Les assignations ne sont pas clonées.

Pour cloner une imprimante, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’imprimante, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’actions.
  2. Modifiez le nom et la description.
  3. Sélectionnez le jeu de configuration sur lequel vous souhaitez cloner l’imprimante.
  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer une imprimante

Pour supprimer une imprimante, sélectionnez-la, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’actions.

Remarque :

Si une imprimante est déjà attribuée à des utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Spécifiez la manière dont l’agent traite les imprimantes

Options de traitement :

  • Traiter les imprimantes lors de l’ouverture de session et de l’actualisation
  • Traiter les imprimantes lors de la reconnexion
  • Supprimer les imprimantes des ordinateurs de bureau lorsqu’elles ne sont pas attribuées
  • Appliquer le traitement des imprimantes
  • Appliquer le traitement des filtres pour les imprimantes
  • Traiter les imprimantes de manière asynchrone (si cette option est activée, l’agent traite les imprimantes de manière asynchrone, sans attendre la fin du traitement des autres actions)

Disques réseau

Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter des lecteurs réseau en tant qu’actions assignables. Une fois attribués, ces lecteurs réseau peuvent être utilisés sur le bureau de l’utilisateur.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajoutez un lecteur réseau.
  • Actualisez la liste des lecteurs réseau.
  • Modifiez un lecteur réseau.
  • Gérez les attributions d’un lecteur réseau.
  • Clonez un lecteur réseau.
  • Supprimez un lecteur réseau.
  • Spécifiez la manière dont l’agent traite les lecteurs réseau.

Le flux de travail général pour ajouter et attribuer un lecteur réseau est le suivant :

  1. Dans la console Web, accédez à l’ensemble de configuration approprié, accédez à Actions > Lecteur réseau, puis cliquez sur Ajouter un lecteur réseau. Reportez-vous à la section Ajouter un lecteur réseau.

  2. Sélectionnez le lecteur réseau que vous avez ajouté et cliquez sur Gérer les attributions dans la barre d’actions. Reportez-vous à la section Gérer les attributions d’un lecteur réseau.

L’affectation met un certain temps à prendre effet. Pour un effet immédiat, voir Faire en sorte que les affectations prennent effet immédiatement.

Ajouter un lecteur réseau

Pour ajouter un lecteur réseau, procédez comme suit :

  1. Dans Lecteurs réseau, cliquez sur Ajouter un lecteur réseau.

  2. Configurez les paramètres suivants :

    • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier le lecteur réseau.
    • Description (facultatif). Spécifiez des informations supplémentaires sur le lecteur réseau.
    • Activez ce lecteur réseau. Activez ou désactivez le lecteur réseau. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.
    • Trajectoire cible. Spécifiez le chemin d’accès au lecteur réseau tel qu’il est résolu dans l’environnement utilisateur.
    • Connectez-vous à l’aide d’informations d’identification spécifiques. Par défaut, l’agent utilise le compte Windows sous lequel il s’exécute pour se connecter au lecteur réseau. Sélectionnez cette option si les utilisateurs doivent spécifier des informations d’identification différentes pour la connexion.
    • Nom d’affichage. Spécifiez le nom du lecteur réseau. Le nom apparaît dans l’environnement utilisateur.
    • Activez la restauration automatique. Si cette option est activée, l’agent recrée automatiquement le lecteur réseau (s’il a été supprimé) lors de l’actualisation.
    • Définir comme home drive. Si cette option est activée, le lecteur réseau est défini comme lecteur personnel.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Modifier un lecteur réseau

Pour modifier un lecteur réseau, procédez comme suit :

  1. Dans Lecteurs réseau, sélectionnez le lecteur réseau. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement le lecteur réseau.

  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  3. Apportez les modifications nécessaires.

  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gestion des attributions pour un lecteur réseau

Pour gérer les attributions d’un lecteur réseau, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le lecteur réseau, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’actions.

  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer le lecteur réseau.

    • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.
    • Configurez une cible pour spécifier le filtre et la lettre de lecteur à utiliser. Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner un lecteur réseau

Remarque :

Les assignations ne sont pas clonées.

Pour cloner un lecteur réseau, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le lecteur réseau, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’actions.

  2. Modifiez le nom et la description.

  3. Sélectionnez le jeu de configuration sur lequel vous souhaitez cloner le lecteur réseau.

  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer un lecteur réseau

Pour supprimer un lecteur réseau, sélectionnez-le, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’action.

Remarque :

Si un lecteur réseau est déjà attribué à des utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Spécifiez la manière dont l’agent traite les lecteurs réseau

Options de traitement :

  • Traiter les lecteurs réseau lors de l’ouverture de session et de l’actualisation
  • Traiter les lecteurs réseau lors de la reconnexion
  • Supprimer les lecteurs réseau des ordinateurs de bureau lorsqu’ils ne sont pas attribués
  • Appliquer le traitement des lecteurs réseau
  • Appliquer le traitement des filtres pour les lecteurs réseau
  • Traitez les lecteurs réseau de manière asynchrone. Si cette option est activée, l’agent traite les lecteurs réseau de manière asynchrone, sans attendre la fin du traitement des autres actions.

Lettre du lecteur :

  • Lettres de conduite à ne pas utiliser pour l’affectation. Toute lettre de lecteur sélectionnée est exclue de la sélection de la lettre de lecteur lors de l’attribution d’une ressource de lecteur.
  • Autorisez la réutilisation des lettres du lecteur lors de l’attribution. Si cette option est activée, une lettre de lecteur utilisée dans une attribution peut toujours être utilisée par d’autres lecteurs affectés à la même cible.

Disques virtuels

Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter des lecteurs virtuels en tant qu’actions assignables. Une fois attribués, ces lecteurs virtuels peuvent être utilisés sur le bureau de l’utilisateur.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajoutez un lecteur virtuel.
  • Actualisez la liste des lecteurs virtuels.
  • Modifiez un lecteur virtuel.
  • Gérez les attributions d’un lecteur virtuel.
  • Clonez un lecteur virtuel.
  • Supprimez un lecteur virtuel.
  • Spécifiez la manière dont l’agent traite les lecteurs virtuels.

Le processus général d’ajout et d’attribution d’un lecteur virtuel est le suivant :

  1. Dans la console Web, accédez à l’ensemble de configuration approprié, accédez à Actions > Lecteur virtuel, puis cliquez sur Ajouter un lecteur virtuel. Reportez-vous à la section Ajouter un lecteur virtuel.

  2. Sélectionnez le lecteur virtuel que vous avez ajouté et cliquez sur Gérer les attributions dans la barre d’actions. Reportez-vous à la section Gérer les attributions d’un lecteur virtuel.

L’affectation met un certain temps à prendre effet. Pour un effet immédiat, voir Faire en sorte que les affectations prennent effet immédiatement.

Ajouter un lecteur virtuel

Pour ajouter un lecteur virtuel, procédez comme suit :

  1. Dans Disques virtuels, cliquez sur Ajouter un lecteur virtuel.

  2. Configurez les paramètres suivants :

    • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier le lecteur virtuel.
    • Description (facultatif). Spécifiez des informations supplémentaires sur le lecteur virtuel.
    • Activez ce lecteur virtuel. Activez ou désactivez le lecteur virtuel. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.
    • Trajectoire cible. Spécifiez le chemin d’accès au lecteur virtuel au fur et à mesure qu’il est résolu dans l’environnement utilisateur.
    • Définir comme home drive. Si cette option est activée, le lecteur réseau est défini comme lecteur personnel.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Modifier un lecteur virtuel

Pour modifier un lecteur virtuel, procédez comme suit :

  1. Dans Disques virtuels, sélectionnez le lecteur virtuel. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement le lecteur virtuel.

  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  3. Apportez les modifications nécessaires.

  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gestion des attributions pour un lecteur virtuel

Pour gérer les attributions d’un lecteur virtuel, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le lecteur virtuel, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’actions.

  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer le lecteur virtuel.

    • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.
    • Configurez une cible pour spécifier le filtre et la lettre de lecteur à utiliser. Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.

      Important :

      Les options Suivant disponible et Aucune lettre attribuée s’appliquent uniquement aux lecteurs réseau.

  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner un disque virtuel

Remarque :

Les assignations ne sont pas clonées.

Pour cloner un lecteur virtuel, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le lecteur virtuel, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’actions.

  2. Modifiez le nom et la description.

  3. Sélectionnez le jeu de configuration sur lequel vous souhaitez cloner le lecteur virtuel.

  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer un lecteur virtuel

Pour supprimer un lecteur virtuel, sélectionnez-le, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’action.

Remarque :

Si un lecteur virtuel est déjà attribué à des utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Spécifiez la manière dont l’agent traite les lecteurs virtuels

Options de traitement :

  • Traiter les lecteurs virtuels lors de l’ouverture de session et de l’actualisation
  • Traiter les lecteurs virtuels lors de la reconnexion
  • Supprimer les lecteurs virtuels des postes de travail lorsqu’ils ne sont pas attribués
  • Appliquer le traitement des filtres pour les lecteurs virtuels
  • Appliquer le traitement des filtres pour les lecteurs virtuels

Lettre du lecteur :

  • Lettres de conduite à ne pas utiliser pour l’affectation. Toute lettre de lecteur sélectionnée est exclue de la sélection de la lettre de lecteur lors de l’attribution d’une ressource de lecteur.
  • Autorisez la réutilisation des lettres du lecteur lors de l’attribution. Si cette option est activée, une lettre de lecteur utilisée dans une attribution peut toujours être utilisée par d’autres lecteurs affectés à la même cible.

Entrées de registre

Cette fonctionnalité vous permet de créer, de définir, de supprimer des valeurs de registre et de les attribuer pour créer ou modifier des registres. Vous pouvez ajouter des balises aux entrées de registre et attribuer plusieurs entrées de registre en même temps.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajouter une entrée de registre
  • Actualiser la liste des entrées du registre
  • Modifier une ou plusieurs entrées de registre
  • Gérer les attributions pour une ou plusieurs entrées de registre
  • Cloner une entrée de registre
  • Importer des entrées de registre par fichier reg
  • Supprimer une entrée de registre
  • Supprimer les balises

Voici un flux de travail général pour ajouter et attribuer une entrée de registre :

  1. Dans la console Web, accédez au jeu de configuration approprié. Accédez à Actions > Entrées de registre, puis cliquez sur Ajouter une entrée de registre. Pour plus de détails, voir Ajouter une entrée de registre.

  2. Sélectionnez l’entrée de registre que vous avez ajoutée et cliquez sur Gérer les attributions dans la barre d’actions. Pour plus de détails, voir Gérer les attributions pour une entrée de registre ou plusieurs entrées de registre.

L’affectation met un certain temps à prendre effet. Pour un effet immédiat, voir Faire en sorte que les affectations prennent effet immédiatement.

Ajouter une entrée de registre

Pour ajouter une entrée de registre, procédez comme suit :

  1. Dans les entrées de registre, cliquez sur Ajouter une entrée de registre.

  2. Configurez les paramètres suivants :

    • Type d’action. Décrit le type d’action de la ressource.
    • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier l’entrée de registre.
    • Description (facultatif). Spécifiez des informations supplémentaires sur l’entrée de registre.
    • Étiquettes. Vous pouvez créer de nouvelles balises ou sélectionner des balises existantes pour l’entrée de registre, puis vous pouvez regrouper et gérer les entrées de registre avec les balises.
    • Activez cette action. Activez ou désactivez l’entrée de registre. Lorsqu’il est désactivé, il n’est pas traité par l’agent, même s’il est attribué à un utilisateur ou à une machine.
    • Chemin du registre. Spécifiez un chemin de registre pour l’entrée de registre.
    • Nom de la valeur. Le nom de votre valeur de registre telle qu’elle apparaît dans le registre (par exemple, NontSecurity).
    • Type. Type d’entrée de registre susceptible d’être créée.
    • données. La valeur de l’entrée de registre une fois créée (par exemple, 0 ou C:\Program Files)
    • Courez une fois. Si cette option est sélectionnée, WEM n’exécute l’action qu’une seule fois.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Modifier une entrée de registre ou des entrées de registre

Pour modifier une ou plusieurs entrées de registre, procédez comme suit :

  1. Dans les entrées de registre, sélectionnez l’entrée ou les entrées de registre. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche ou balisez la liste pour trouver rapidement l’entrée de registre.

  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  3. Apportez les modifications nécessaires.

  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gérer les attributions pour une entrée de registre ou plusieurs entrées de registre

Pour gérer les attributions relatives à une entrée de registre ou à plusieurs entrées de registre, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’entrée de registre ou les entrées de registre, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’actions. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche ou la liste de balises pour trouver rapidement l’entrée ou les entrées de registre.

Remarque :

Pour gérer les attributions de plusieurs entrées de registre, consultez la liste des entrées de registre, puis cliquez sur Suivant.

  1. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs et groupes) pour attribuer l’entrée de registre.

    • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.
    • Configurez une cible pour spécifier le filtre à utiliser. Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.
  2. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner une entrée de registre

Remarque :

Les assignations ne sont pas clonées.

Pour cloner une entrée de registre, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’entrée de registre, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’actions.

  2. Modifiez le nom et la description.

  3. Sélectionnez le jeu de configuration dans lequel vous souhaitez cloner l’entrée de registre.

  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Importer des entrées de registre par fichier reg

Vous pouvez convertir votre fichier de registre en entrées de registre pour une affectation. Cette fonctionnalité présente les limitations suivantes :

  • Il prend uniquement en charge les valeurs de registre inférieures à HKEY_CURRENT_USER Avec la fonction d’entrées de registre, vous ne pouvez affecter que les paramètres de registre sous HKEY_CURRENT_USER.

  • Il ne prend pas en charge les valeurs de registre du REG_BINARY et REG_MULTI_SZ types.

Pour éviter les limitations, nous vous recommandons d’importer vos fichiers de registre dans WEM en utilisant les paramètres d’importation de stratégie de groupe dans Paramètres de stratégie de groupe. Pour plus d’informations, voir Importer les paramètres de stratégie de groupe.

Pour importer des entrées de registre, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez Importer dans la barre d’actions.

  2. Parcourez le fichier local reg.

  3. Cliquez sur Importer pour charger les entrées de registre sur la page.

  4. Sélectionnez les options pour les entrées de registre chargées.

  5. Sélectionnez la règle de remplacement pour les entrées de registre chargées.

  6. Cliquez sur Importer pour démarrer le processus d’importation.

Supprimer une entrée de registre

Pour supprimer une entrée de registre, sélectionnez-la, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’actions.

Supprimer les balises

Pour supprimer les balises des entrées de registre, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez les entrées de registre, puis sélectionnez Supprimer les balises dans la barre d’action.

  2. Cliquez sur Supprimer pour lancer le processus de suppression.

Variables d’environnement

Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter des variables d’environnement sous forme d’actions assignables. Lorsqu’elles sont attribuées, ces variables d’environnement sont créées ou définies dans l’environnement utilisateur.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajoutez une variable d’environnement.
  • Actualisez la liste des variables d’environnement.
  • Modifiez une variable d’environnement.
  • Gérez les affectations pour une variable d’environnement.
  • Clonez une variable d’environnement.
  • Supprimez une variable d’environnement.
  • Spécifiez la manière dont l’agent traite les variables d’environnement.

Un flux de travail général pour ajouter et attribuer une variable d’environnement est le suivant :

  1. Dans la console Web, accédez à l’ensemble de configuration approprié, accédez à Actions > Variable d’environnement, puis cliquez sur Ajouter une variable d’environnement. Consultez la section Ajouter une variable d’environnement.
  2. Sélectionnez la variable d’environnement que vous avez ajoutée et cliquez sur Gérer les attributions dans la barre d’actions. Reportez-vous à la section Gestion des attributions pour une variable d’environnement.

L’affectation met un certain temps à prendre effet. Pour un effet immédiat, voir Faire en sorte que les affectations prennent effet immédiatement.

Ajouter une variable d’environnement

Pour ajouter une variable d’environnement, procédez comme suit :

  1. Dans Variables d’environnement, cliquez sur Ajouter une variable d’environnement.
  2. Configurez les paramètres suivants :

    • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier la variable d’environnement.
    • Description (facultatif). Spécifiez des informations supplémentaires sur la variable d’environnement.
    • Activez cette variable d’environnement. Activez ou désactivez la variable d’environnement. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.
    • Nom de la variable. Nom fonctionnel de la variable d’environnement.
    • Valeur variable. La valeur de la variable d’environnement.
    • Ordre d’exécution. Utilisez cette option pour déterminer l’ordre dans lequel l’agent traite les variables. L’agent traite d’abord les variables dont la valeur d’ordre d’exécution est 0 (zéro), puis celles dont la valeur est 1, puis celles dont la valeur est 2, etc. En cas de conflit, les variables traitées en dernier remplacent celles traitées précédemment.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Modifier une variable d’environnement

Pour modifier une variable d’environnement, procédez comme suit :

  1. Dans Variables d’environnement, sélectionnez la variable d’environnement. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement la variable d’environnement.
  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.
  3. Apportez les modifications nécessaires.
  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gestion des affectations pour une variable d’environnement

Pour gérer les attributions d’une variable d’environnement, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez la variable d’environnement, puis sélectionnez Gérer les affectations dans la barre d’actions.
  2. Sélectionnez les cibles d’affectation (utilisateurs et groupes) auxquelles affecter la variable d’environnement.
    • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.
    • Configurez une cible pour spécifier le filtre à utiliser. Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner une variable d’environnement

Remarque :

  • Les assignations ne sont pas clonées.

Pour cloner une variable d’environnement, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez la variable d’environnement, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’actions.
  2. Modifiez le nom et la description.
  3. Sélectionnez l’ensemble de configuration dans lequel vous souhaitez cloner la variable d’environnement.
  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer une variable d’environnement

Pour supprimer une variable d’environnement, sélectionnez-la, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’actions.

Remarque :

  • Si une variable d’environnement est déjà attribuée à des utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Spécifier la manière dont l’agent traite les variables d’environnement

Options de traitement :

  • Variables d’environnement de traitement lors de l’ouverture de session et de l’actualisation
  • Variables d’environnement du processus lors de la reconnexion
  • Supprimer les variables d’environnement des postes de travail lorsqu’elles ne sont pas attribuées
  • Appliquer le traitement des filtres pour les variables d’environnement
  • Appliquer le traitement des filtres pour les variables d’environnement

Informations supplémentaires

Faire en sorte que les affectations prennent effet immédiatement

En général, une affectation prend effet après la période que vous avez spécifiée pour le délai d’actualisation des paramètres SQL dans les paramètres avancés. Pour que l’affectation prenne effet immédiatement, procédez comme suit :

  1. Accédez à la console Web > Surveillance > Administration > Agents > Statistiques et sélectionnez l’agent.
  2. Cliquez sur Plus dans la barre d’actions et sélectionnez Agent > Actualiser les paramètres de l’hôte de l’agent.

Important :

Sauvegarder les paramètres de stratégie de groupe

Pour sauvegarder vos paramètres de stratégie de groupe, procédez comme suit sur votre contrôleur de domaine :

  1. Ouvrez la Console de gestion des stratégies de groupe.
  2. Dans la fenêtre Gestion des stratégies de groupe, cliquez avec le bouton droit sur l’objet de stratégie de groupe que vous souhaitez sauvegarder, puis sélectionnez Sauvegarder.
  3. Dans la fenêtre Objet de stratégie de groupe de sauvegarde, spécifiez l’emplacement où vous souhaitez enregistrer la sauvegarde. Vous pouvez également fournir une description à la sauvegarde.
  4. Cliquez sur Sauvegarder pour démarrer la sauvegarde, puis cliquez sur OK.
  5. Accédez au dossier de sauvegarde, puis compressez-le dans un fichier zip.

Remarque :

WEM prend en charge l’importation de fichiers zip contenant plusieurs dossiers de sauvegarde GPO.

Configurer FSLogix Profile Container à l’aide de l’objet de stratégie WEM

Pour obtenir un exemple de configuration des paramètres pour Windows à l’aide de modèles d’administration de stratégie de groupe, voir Configurer FSLogix Profile Container à l’aide de l’objet de stratégie de groupe WEM.

Lanceur d’applications

Le lanceur d’applications regroupe toutes les applications que vous avez attribuées à vos utilisateurs via la console d’administration. À l’aide de cet outil, les utilisateurs peuvent lancer toutes les applications attribuées en un seul endroit.

Conseil :

Nous vous recommandons de publier cet outil en tant qu’application virtuelle Citrix.

Cette fonctionnalité offre les avantages suivants :

  • Les applications attribuées peuvent être lancées plus rapidement.
  • Les utilisateurs peuvent lancer toutes les applications qui leur sont attribuées en un seul endroit.
  • Les utilisateurs peuvent accéder rapidement à leurs sites Web mis en signet. Avec Profile Management, les signets du navigateur peuvent être parcourus en itinérance.

Vos utilisateurs peuvent ouvrir directement l’outil de lancement d’applications (AppLauncherUtil.exe) dans leur environnement. L’outil est disponible dans le dossier d’installation de l’agent : %ProgramFiles%\Citrix\Workspace Environment Management Agent\ AppLauncherUtil.exe. Après avoir ouvert l’outil, les utilisateurs voient ce qui suit, reflétant les applications qui leur sont attribuées :

Lanceur d'applications

  • Toutes les applications. Affiche toutes les applications attribuées. Options de tri disponibles : Plus récent, A-Zet Z-A.

  • Favoris. Affiche les applications marquées comme favorites.

  • Outils de gestion. Affiche les deux outils suivants :

    • Taskmgr. Ouvre le Gestionnaire des tâches.
    • VueMuiAgent. Lance l’agent d’interface utilisateur WEM.
  • Signets du navigateur. Affiche les sites Web enregistrés dans les signets du navigateur. En cliquant sur un signet, les utilisateurs peuvent rapidement ouvrir le navigateur et accéder au site Web cible. Les signets peuvent être regroupés par navigateur. Cette fonctionnalité prend uniquement en charge Google Chrome et Microsoft Edge. Options de tri disponibles : Plus récent, A-Zet Z-A.

  • Icône Ellipsis. Il existe une option de déconnexion qui permet aux utilisateurs de se déconnecter de leurs sessions.

Assurez-vous que les applications attribuées sont présentes sur la machine de l’agent. Si aucune application attribuée n’est installée sur la machine de l’agent, l’application s’affiche mais n’est pas disponible pour le lancement.

L'application attribuée n'est pas présente sur la machine de l'agent

Pour un exemple d’utilisation de cette fonctionnalité, voir Regrouper les applications attribuées en un seul endroit.

Exemples de tâches externes

Pour un script (par exemple, un script PowerShell) :

  • Si ni le chemin d’accès au dossier ni le nom du script ne contiennent d’espaces vides :
    • Dans le champ Chemin d’accès, saisissez ce qui suit : C:\Windows\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe.
    • Dans le champ Arguments, saisissez ce qui suit : C:\<folder path>\<script name>.ps1.

    Vous pouvez également saisir le chemin d’accès au fichier de script directement dans le champ Chemin d’accès. Par exemple : C:\<folder path>\<script name>.ps1. Dans le champ Arguments, spécifiez des arguments si nécessaire. Toutefois, le fait que le fichier script s’exécute ou s’ouvre avec un autre programme dépend des associations de types de fichiers configurées dans l’environnement utilisateur. Pour plus d’informations sur les associations de types de fichiers, voir Associations de fichiers.

  • Si le chemin d’accès au dossier ou le nom du script contient des espaces vides :
    • Dans le champ Chemin d’accès, saisissez ce qui suit : C:\Windows\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe.
    • Dans le champ Arguments, saisissez ce qui suit : -file C:\<folder path>\<script name>.ps1.

Pour une application (par exemple, iexplore.exe) :

  • Dans le champ Chemin d’accès, saisissez ce qui suit : C:\Program Files\"Internet Explorer"\iexplore.exe.
  • Dans le champ Arguments, saisissez l’URL du site Web à ouvrir : https://docs.citrix.com/.

Opérations du système de fichiers

Contrôle la copie des dossiers et des fichiers dans l’environnement de l’utilisateur.

Conseil :

Vous pouvez utiliser des jetons dynamiques pour étendre les actions de Workspace Environment Management afin de les rendre plus puissantes.

Liste des opérations du système de fichiers

Une liste des opérations de fichiers et de dossiers existantes. Vous pouvez utiliser la fonction Rechercher pour filtrer la liste par nom ou ID par rapport à une chaîne de texte.

Pour ajouter une opération de système de fichiers

  1. Utilisez la commande Ajouter du menu contextuel.
  2. Entrez des détails dans les onglets de dialogue Nouvelle opération du système de fichiers, puis cliquez sur OK.

Champs et contrôles

Nom. Nom complet de l’opération de fichier ou de dossier, tel qu’il apparaît dans la liste.

Description. Permet de spécifier des informations supplémentaires concernant la ressource. Ce champ apparaît uniquement dans l’assistant d’édition ou de création.

État de fonctionnement du système de fichiers. Détermine si le fonctionnement du système de fichiers est activé ou désactivé. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.

Chemin d’accès source. Chemin d’accès au fichier ou au dossier source copié.

Chemin cible. Le chemin de destination du fichier ou du dossier source copié.

Remplacer la cible s’il existe. Détermine si l’opération sur un fichier ou un dossier remplace les fichiers ou les dossiers existants portant le même nom à l’emplacement cible. Si cette option est désactivée et qu’un fichier ou un dossier portant le même nom existe déjà à l’emplacement cible, les fichiers concernés ne sont pas copiés.

Exécutez une fois. Par défaut, Workspace Environment Management exécute une opération de système de fichiers chaque fois que l’agent est actualisé. Sélectionnez cette option pour permettre à Workspace Environment Management d’exécuter l’opération une seule fois, plutôt qu’à chaque actualisation. Cela accélère le processus d’actualisation de l’agent, surtout si de nombreuses opérations de système de fichiers sont affectées à vos utilisateurs.

Type d’action. Décrit le type d’action de cette action de fichier ou de dossier : opération Copier, Supprimer, Déplacer, Renommer ou Lien symbolique . Pour la création de liens symboliques, vous devez accorder aux utilisateurs le privilège SeCreateSymbolicLinkPrivilege pour Windows afin d’autoriser la création de liens symboliques.

Ordre d’exécution. Détermine l’ordre d’exécution des opérations, en laissant certaines opérations s’exécuter avant d’autres. Les opérations dont la valeur d’ordre d’exécution est 0 (zéro) sont exécutées en premier, puis celles dont la valeur est 1, puis celles dont la valeur est 2, etc.

Associations de types de fichiers

Important :

Les associations de types de fichiers (FTA) que vous configurez deviennent automatiquement des associations par défaut. Cependant, lorsque vous ouvrez un fichier applicable, le « Comment voulez-vous ouvrir ce fichier ? » peut toujours apparaître, ce qui vous invite à sélectionner une application pour ouvrir le fichier. Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre. Si vous ne souhaitez pas voir de fenêtre similaire à nouveau, procédez comme suit : Ouvrez l’éditeur de stratégie de groupe et activez la stratégie de notification « Ne pas afficher la nouvelle application installée » (Configuration ordinateur > Modèles d’administration > Composants Windows > Explorateur de fichiers).

Contrôle la création de FTA dans l’environnement utilisateur.

Conseil :

Vous pouvez utiliser des jetons dynamiques pour étendre les actions de Workspace Environment Management afin de les rendre plus puissantes.

Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter des FTA sous forme d’actions assignables.

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajouter des FTA
  • Actualiser les FTA
  • Modifier les FTA
  • Gérer les attributions
  • Cloner des FTA
  • Supprimer les FTA

Pour ajouter des FTA

  1. Utilisez la commande Ajouter une association dans le menu contextuel.
  2. Entrez les détails dans la boîte de dialogue Ajouter une association de type de fichier .

Type d’action. Décrit le type d’action de cette ressource.

Nom. Nom complet de l’association de fichiers, tel qu’il apparaît dans la liste des associations de fichiers.

Description. Ce champ s’affiche uniquement dans l’assistant d’édition/création et vous permet de spécifier des informations supplémentaires sur la ressource.

État de l’association de fichiers. Indique si l’association de fichiers est activée ou désactivée. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.

Extension du fichier. Extension utilisée pour cette association de type de fichier. Si vous sélectionnez une extension de nom de fichier dans la liste, le champ ProgID est automatiquement renseigné (si le type de fichier est présent sur la machine sur laquelle la console d’administration est exécutée). Vous pouvez également taper l’extension directement. Toutefois, pour les associations de navigateurs, vous devez saisir directement l’extension. Pour plus d’informations, consultez la section Association de navigateurs.

ProgID. Identificateur programmatique associé à une application (COM). Cette valeur est automatiquement renseignée lorsque vous sélectionnez une extension de fichier dans la liste. Vous pouvez également saisir directement le ProgID. Pour découvrir le ProgID d’une application installée, vous pouvez utiliser le visualiseur d’objets OLE/COM (oleview.exe) et rechercher dans les classes d’objets/objets Ole 1.0. Pour plus d’informations sur ProgID, voir Identificateur programmatique (ProgID).

Action. Permet de sélectionner le type d’action : ouvrir, modifier ou imprimer.

Application cible. Permet de spécifier l’exécutable utilisé avec cette extension de nom de fichier. Saisissez le chemin complet de l’exécutable. Par exemple, pour UltraEdit Text Editor : C:\Program Files\IDM Computer Solutions\UltraEdit\uedit64.exe

Commande. Permet de spécifier les types d’action que vous souhaitez associer à l’exécutable. Par exemple :

  • Pour une action ouverte, tapez “%1”.
  • Pour une action d’impression, tapez /p"%1".

Définissez comme action par défaut. Indique si l’association est définie par défaut pour cette extension de nom de fichier.

Réécrire. Indique si cette association de fichiers remplace les associations existantes pour l’extension spécifiée.

Exécutez une fois. Par défaut, Workspace Environment Management (WEM) crée une association de fichiers chaque fois que l’agent est actualisé. Sélectionnez cette option pour créer l’association de fichiers une fois, plutôt qu’à chaque actualisation. Cela accélère le processus d’actualisation de l’agent, en particulier si de nombreuses associations de fichiers sont attribuées à vos utilisateurs.

Conseil :

Vous pouvez utiliser les données de l’assistant d’association de types de fichiers pour les ajouter en tant qu’actions assignables dans la console de gestion.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Bon à savoir.

Modifier une association de type de fichier

Pour modifier une association de type de fichier, procédez comme suit :

  1. Dans Associations de types de fichiers, sélectionnez l’association requise. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement l’association de type de fichier requise.

  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.

  3. Apportez les modifications nécessaires.

  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gérer les attributions

Pour gérer les attributions associées à une association de type de fichier, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’association de type de fichier, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’actions.

  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer l’association.

  • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.

  • Utilisez des filtres pour contextualiser le devoir. Si nécessaire, définissez la priorité de l’association requise pour chaque cible.

  • Cliquez sur les trois points de suspension associés à l’attribution pour copier la configuration.

  • Vous pouvez également appliquer la configuration copiée à toutes les cibles en choisissant l’option correspondante associée à l’attribution.

Association de types de fichiers clonés

Pour cloner une association de type de fichier, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’association de type de fichier, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’actions.

  2. Modifiez le nom et la description.

  3. Sélectionnez le jeu de configuration dans lequel vous souhaitez cloner l’association de type de fichier.

  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer une association de type de fichier

Pour supprimer une association de type de fichier, sélectionnez-la, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’actions.

Spécifiez la manière dont l’agent traite les associations de types de fichiers

Options de traitement :

  • Traiter les associations de types de fichiers lors de l’ouverture de session et de l’actualisation
  • Traiter les FTA lors de la reconnexion
  • Appliquer le traitement des filtres pour les FTA
  • Supprimer les FTA des postes de travail lorsqu’ils ne sont pas attribués

Fichiers JSON

Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter des objets JSON et de les affecter pour créer ou modifier des fichiers JSON. Grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez appliquer des paramètres personnalisés aux applications à l’aide d’un fichier de configuration JSON (par exemple, Microsoft Teams).

Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Ajoutez un objet JSON.
  • Actualisez la liste d’objets JSON.
  • Modifiez un objet JSON.
  • Gérez les attributions pour un objet JSON.
  • Clonez un objet JSON.
  • Supprimez un objet JSON.
  • Déterminez s’il faut traiter les objets JSON.

Un flux de travail général pour ajouter et attribuer un objet JSON est le suivant :

  1. Dans la console Web, accédez à l’ensemble de configuration approprié, accédez à Actions > Objet JSON, puis cliquez sur Ajouter un objet JSON. Consultez la section Ajouter un objet JSON.
  2. Sélectionnez l’objet JSON que vous avez ajouté et cliquez sur Gérer les attributions dans la barre d’actions. Consultez la section Gestion des attributions pour un objet JSON.

L’affectation met un certain temps à prendre effet. Pour un effet immédiat, voir Faire en sorte que les affectations prennent effet immédiatement.

Ajouter un objet JSON

Pour ajouter un objet JSON, procédez comme suit :

  1. Dans Objets JSON, cliquez sur Ajouter un objet JSON.
  2. Configurez les paramètres suivants :
    • Nom. Spécifiez un nom pour vous aider à identifier l’objet JSON.
    • Description (facultatif). Spécifiez des informations supplémentaires sur l’objet JSON.
    • Activez cette action. Activez ou désactivez l’objet JSON. Lorsqu’il est désactivé, il n’est pas traité par l’agent, même s’il est attribué à un utilisateur ou à une machine.
    • Chemin et contenu du fichier. Spécifiez le chemin d’accès au fichier JSON que vous souhaitez que l’objet modifie. Le contenu spécifié est fusionné avec le contenu existant dans le fichier cible. Pour comprendre comment le contenu est fusionné, consultez l’ exemple de fusion de contenu JSON.

    Si vous ne souhaitez pas saisir le chemin et le contenu manuellement, cliquez sur Générer avec un modèle. La fonctionnalité Générer avec un modèle vous permet de générer du contenu JSON avec des modèles pour configurer des applications spécifiques. Actuellement, cette fonctionnalité ne s’applique qu’à Microsoft Teams.

    générer avec un modèle

    • Créez le fichier s’il n’existe pas. Il s’agit d’une option infaillible garantissant que l’objet fonctionne comme prévu. Par exemple, dans le cas de Microsoft Teams, le fichier « desktop-config.json » n’existe pas tant que Microsoft Teams n’est pas lancé pour la première fois.
    • Sauvegardez le fichier d’origine. Lorsque cette option est sélectionnée, l’agent enregistre automatiquement une sauvegarde du fichier cible au même emplacement. La sauvegarde hérite du nom de l’original et possède le suffixe « -WEMCopy ».
    • Mode de traitement
      • Traitement au niveau de l’utilisateur. Traitez l’action lorsque l’utilisateur ouvre une session ou lorsque l’agent est actualisé.
      • Traitement auniveau de la machine. Procédez à l’action lorsque la machine démarre ou lorsque l’agent actualise ses paramètres de connexion SQL.
    • Courez une fois. Si cette option est sélectionnée, WEM n’exécute l’action qu’une seule fois.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé pour enregistrer et quitter.

Exemple de fusion de contenu JSON

L’exemple suivant montre comment le contenu spécifié est fusionné avec le contenu existant dans le fichier JSON cible.

Exemple de contenu dans le fichier cible :

{
    "value": "value1",
    "array": ["test1", "test2"],
    "object": {"key1": "value1", "key2":  "value2"}
}
<!--NeedCopy-->

Exemple de contenu spécifié :

{
    "value": "value2",
    "array": ["test2", "test3"],
    "object": { "key1": "changed", "key3": "value3", "key4": "value4" },
    "new": 1
}
<!--NeedCopy-->

Exemple de résultat fusionné :

{
    "value": "value2",
    "array": ["test1", "test2", "test3"],
    "object": {"key1": "changed", "key2": "value2", "key3": "value3", "key4": "value4" },
     "new": 1
}
<!--NeedCopy-->

Modifier un objet JSON

Pour modifier un objet JSON, procédez comme suit :

  1. Dans Objets JSON, sélectionnez l’objet JSON. Si nécessaire, utilisez le champ de recherche pour trouver rapidement l’objet JSON.
  2. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.
  3. Apportez les modifications nécessaires.
  4. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gestion des attributions pour un objet JSON

Pour gérer les attributions d’un objet JSON, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’objet JSON, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’actions.
  2. Sélectionnez les cibles d’affectation (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer l’objet JSON.
    • Pour ajouter une nouvelle cible, cliquez sur Ajouter une nouvelle cible. Pour plus d’informations, consultez la section Ajouter une cible d’affectation.
    • Configurez une cible pour spécifier le filtre à utiliser. Pour plus d’informations sur l’ajout de filtres, voir Filtres.
  3. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminé.

Cloner un objet JSON

Remarque :

  • Les assignations ne sont pas clonées.

Pour cloner un objet JSON, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l’objet JSON, puis sélectionnez Clone dans la barre d’action.
  2. Modifiez le nom et la description.
  3. Sélectionnez l’ensemble de configuration dans lequel vous souhaitez cloner l’objet JSON.
  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer un objet JSON

Pour supprimer un objet JSON, sélectionnez-le, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’actions.

Remarque :

  • Si un objet JSON est déjà attribué à des utilisateurs, sa suppression aura un impact sur ces utilisateurs.

Fichiers INI

Contrôle la création des opérations de fichier .ini, ce qui vous permet de modifier les fichiers .ini .

Liste des opérations des fichiers Ini

Liste de vos opérations existantes sur les fichiers .ini. Vous pouvez utiliser la fonction Rechercher pour filtrer la liste par nom ou ID par rapport à une chaîne de texte.

Pour ajouter une opération dans un fichier INI

  1. Utilisez la commande Ajouter du menu contextuel.
  2. Entrez les détails sur la page Ajouter une opération de fichier INI et cliquez sur OK.

Champs et contrôles

Nom. Nom complet de l’opération de fichier .ini, tel qu’il apparaît dans la liste Opérations de fichiers Ini .

Description. Ce champ s’affiche uniquement dans l’assistant d’édition/création et vous permet de spécifier des informations supplémentaires sur la ressource.

État de l’opération du fichier .ini. Indique si l’opération de fichier .ini est activée ou désactivée. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.

Chemin cible. Spécifie l’emplacement du fichier .ini qui sera modifié au fur et à mesure de sa résolution dans l’environnement de l’utilisateur.

Remarque :

Lors de l’utilisation d’un agent non rattaché à un domaine, WEM peut ne pas fonctionner si le chemin cible est un partage réseau.

Section cible. Spécifie la section du fichier .ini ciblée par cette opération. Si vous spécifiez une section qui n’existe pas, elle sera créée.

Nom de la valeur cible. Spécifie le nom de la valeur qui sera ajoutée.

Valeur cible. Spécifie la valeur elle-même.

Exécutez une fois. Par défaut, Workspace Environment Management effectue une opération de fichier .ini chaque fois que l’agent est actualisé. Cochez cette case pour que Workspace Environment Management n’effectue l’opération qu’une seule fois, plutôt qu’à chaque actualisation. Cette opération accélère le processus d’actualisation de l’agent, en particulier si de nombreuses opérations sur les fichiers .ini sont attribuées à vos utilisateurs.

Type d’action. Décrit le type d’action de cette ressource.

Modifier l’opération du fichier INI

Pour modifier/modifier, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.
  2. Apportez les modifications nécessaires.
  3. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gérer les attributions

Pour gérer les devoirs, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le fichier INI, puis sélectionnez Gérer les tâches dans la barre d’action.
  2. Sélectionnez les cibles d’assignation (utilisateurs et groupes) auxquelles affecter ce fichier INI.
  3. Utilisez des filtres pour contextualiser le devoir.
  4. Définissez la priorité du fichier INI sélectionné pour chaque cible.
  5. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Opération de clonage de fichier INI

Pour cloner, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le fichier INI, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’action.
  2. Modifiez le nom et la description.
  3. Sélectionnez le jeu de configuration que vous souhaitez cloner.
  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer le fichier INI

Pour supprimer un fichier INI, sélectionnez-le, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’action.

Ports

Vous permet d’ajouter des mappages de ports en tant qu’actions assignables. La fonction Ports permet le mappage des ports COM du client. Vous pouvez également utiliser les politiques de Citrix Studio pour activer la connexion automatique des ports COM. Si vous utilisez la fonctionnalité Ports pour contrôler manuellement le mappage de chaque port, n’oubliez pas d’activer les politiques de redirection des ports COM du client dans Citrix Studio. Par défaut, la redirection des ports COM est interdite.

Liste des ports

Une liste de vos ports existants. Vous pouvez utiliser Rechercher pour filtrer la liste par nom ou par ID.

Pour ajouter un port

  1. Sélectionnez Ajouter un mappage de port dans le menu contextuel.
  2. Entrez les détails dans l’onglet de la boîte de dialogue Ajouter un mappage de port, puis cliquez sur OK.

Champs et contrôles

Nom. Nom complet du port, tel qu’il apparaît dans la liste des ports.

Description. Apparaît uniquement dans l’assistant d’édition/création et vous permet de spécifier des informations supplémentaires sur la ressource.

État du port. Indique si le port est activé ou désactivé. Lorsqu’elle est désactivée, elle n’est pas traitée par l’agent, même si elle est affectée à un utilisateur.

Nom du port. Nom fonctionnel du port.

Target Port. Le port cible.

Onglet Options

Type d’action. Décrit le type d’action que cette ressource effectue.

Par exemple, vous pouvez configurer les paramètres de port comme suit :

  • Nom du port : Sélectionnez « COM3 : »
  • Cible du port : Entrer \\Client\COM3:

Modifier le mappage des ports

Pour modifier le mappage des ports, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.
  2. Apportez les modifications nécessaires.
  3. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gérer les attributions

Pour gérer les devoirs, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez un mappage de port, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’action.
  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs et groupes) auxquelles attribuer ce port.
  3. Utilisez des filtres pour contextualiser le devoir.
  4. Définissez la priorité des mappages de ports sélectionnés pour chaque cible.
  5. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Mappage des ports clonés

Pour cloner, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le port, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’action.
  2. Modifiez le nom et la description.
  3. Sélectionnez le jeu de configuration que vous souhaitez cloner.
  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer le mappage des ports

Pour supprimer le mappage de port, sélectionnez-le, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’action.

Utilisateur DSN

Contrôle la création de DSN utilisateur.

Liste DSN des utilisateurs

Une liste de vos DSN utilisateur existants. Vous pouvez utiliser la fonction Rechercher pour filtrer la liste par nom ou ID par rapport à une chaîne de texte.

Ajouter un utilisateur DSN

  1. Utilisez la commande Ajouter du menu contextuel.
  2. Entrez les détails dans les onglets de la boîte de dialogue Ajouter un utilisateur DSN, puis cliquez sur OK.

Champs et contrôles

Nom. Nom complet de l’utilisateur DSN, tel qu’il apparaît dans la liste DSN utilisateur.

Description. Ce champ s’affiche uniquement dans l’assistant d’édition/création et vous permet de spécifier des informations supplémentaires sur la ressource.

État DSN de l’utilisateur. Indique si le DSN utilisateur est activé ou désactivé. Lorsqu’il est désactivé, il ne sera pas traité par l’agent même s’il est affecté à un utilisateur.

Nom de la source de données. Nom fonctionnel de l’utilisateur DSN.

Conducteur. Le pilote DSN. À l’heure actuelle, seuls les DSN SQL Server sont pris en charge.

Nom du serveur. Nom du serveur SQL auquel l’utilisateur DSN se connecte.

Nom de base de données. Nom de la base de données SQL à laquelle l’utilisateur DSN se connecte.

Exécutez une fois. Par défaut, Workspace Environment Management créera un DSN utilisateur chaque fois que l’agent est actualisé. Cochez cette case pour que Workspace Environment Management ne crée le DSN utilisateur qu’une seule fois, plutôt qu’à chaque actualisation. Cela accélère le processus d’actualisation de l’agent, surtout si de nombreux DSN sont affectés à vos utilisateurs.

Type d’action. Décrit le type d’action de cette ressource.

Modifier le DSN d’un utilisateur

Pour modifier/modifier le DSN d’un utilisateur, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Modifier dans la barre d’actions.
  2. Apportez les modifications nécessaires.
  3. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Gérer les attributions pour un DSN utilisateur

Pour gérer les attributions pour un DSN utilisateur, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez un DSN utilisateur, puis sélectionnez Gérer les attributions dans la barre d’action.
  2. Sélectionnez les cibles d’attribution (utilisateurs, groupes et unités d’organisation) auxquelles attribuer le DSN utilisateur.
  3. Utilisez des filtres pour contextualiser le devoir.
  4. Définissez la priorité du DSN utilisateur sélectionné pour chaque cible.
  5. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer.

Cloner un DSN utilisateur

Pour cloner un DSN utilisateur, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez le DSN utilisateur, puis sélectionnez Cloner dans la barre d’action.
  2. Modifiez le nom et la description.
  3. Sélectionnez le jeu de configuration que vous souhaitez cloner.
  4. Cliquez sur Cloner pour démarrer le processus de clonage.

Supprimer le DSN d’un utilisateur

Pour supprimer le DSN d’un utilisateur, sélectionnez-le, puis sélectionnez Supprimer dans la barre d’action.

Actions

Dans cet article