Citrix DaaS

Environnements de cloud Microsoft Azure Resource Manager

Suivez les instructions dans cet article si vous utilisez Microsoft Azure Resource Manager pour provisionner des machines virtuelles dans votre déploiement de Citrix Virtual Apps and Desktops Service.

Nous supposons que vous connaissez les solutions suivantes :

Remarque :

Par défaut, Azure prend en charge le cryptage des disques au repos, à l’aide des clés de cryptage gérées par Azure. Cette forme de cryptage est utilisée par tous les catalogues dans MCS et ne nécessite aucune configuration utilisateur.

Provisioning à la demande d’Azure

Lorsque vous utilisez MCS pour créer des catalogues de machines dans Azure Resource Manager, la fonctionnalité de provisioning à la demande d’Azure :

  • Réduit vos coûts de stockage
  • Accélère la création de catalogues
  • Accélère les opérations d’alimentation de machine virtuelle (VM)

Pour les administrateurs, le provisioning à la demande ne modifie pas les procédures de création de connexions hôte et de catalogues de machines MCS de l’interface Configuration complète. Les différences résident dans la méthode et le moment auxquels les ressources sont créées et gérées dans Azure et la visibilité des VM dans le portail Azure.

Avant l’intégration de Citrix DaaS (anciennement Citrix Virtual Apps and Desktops Service) au provisioning à la demande d’Azure, le comportement MCS était différent. Lorsque MCS créait un catalogue, les machines virtuelles étaient créées dans Azure pendant le processus de provisioning.

Avec le provisioning à la demande d’Azure, les VM sont créées uniquement lorsque Citrix Virtual Apps and Desktops initie une action d’alimentation, une fois que le provisioning est terminé. Une VM est visible dans le portail Azure uniquement lorsqu’elle est exécutée. Dans l’interface Gérer > Configuration complète, les machines virtuelles sont visibles si elles sont en cours d’exécution.

Lorsque vous créez un catalogue MCS, le portail Azure affiche les groupes de ressources, le groupe de sécurité réseau, les comptes de stockage, les interfaces réseau, les images de base et les disques d’identité. Le portail Azure n’affiche pas la VM tant que Citrix Virtual Apps and Desktops n’a pas initié une action d’alimentation pour celle-ci. Ensuite, l’état de la machine virtuelle dans l’interface Configuration complète devient On.

  • Pour une machine regroupée, le disque du système d’exploitation et le cache en écriture différée existent uniquement lorsque la VM existe. L’utilisation du cache peut entraîner des économies de stockage significatives si vous arrêtez régulièrement les machines (par exemple, en dehors des heures de travail).
  • Pour une machine dédiée, le disque du système d’exploitation est créé la première fois que la VM est démarrée. Il reste dans le stockage jusqu’à ce que l’identité de la machine soit supprimée.

Lorsque Citrix Virtual Apps and Desktops met une VM hors tension, l’identité de cette machine est supprimée dans Azure. Elle n’apparaît plus dans le portail Azure. (L’état de la machine virtuelle dans l’interface Configuration complète passe à Désactivé.)

Catalogues créés avant le provisioning à la demande Les catalogues de machines créés avant que Citrix DaaS ne prenne en charge le provisioning à la demande d’Azure (mi-2017) se comportaient différemment. Les machines virtuelles de ces catalogues sont visibles dans le portail Azure si elles sont en cours d’exécution. Vous ne pouvez pas convertir une image dans une région autre que celle où MCS provisionne le catalogue. L’image est copiée sur un disque dur virtuel dans un compte de stockage classique dans la région du catalogue. Elle est ensuite reconvertie en disque géré.

Créer une connexion à Azure Resource Manager

La section Créer et gérer des connexions décrit les assistants qui créent une connexion. Les informations suivantes traitent d’informations spécifiques aux connexions de Azure Resource Manager.

Notions importantes :

  • Citrix recommande d’utiliser le principal du service avec un rôle de contributeur. Consultez toutefois la section Autorisations minimales pour obtenir la liste des autorisations minimales.
  • Lorsque vous créez la première connexion, Azure vous invite à leur accorder les autorisations nécessaires. Vous devrez toujours vous authentifier pour les futures connexions, mais Azure mémorise votre accord préalable et n’affiche plus l’invite.
  • Les comptes utilisés pour l’authentification doivent être des co-administrateurs de l’abonnement.
  • Le compte utilisé pour l’authentification doit être un membre du répertoire de l’abonnement. Il existe deux types de comptes : « Professionnel ou école » et « compte Microsoft personnel ». Voir CTX219211 pour plus de détails.
  • Bien que vous puissiez utiliser un compte Microsoft existant en l’ajoutant en tant que membre du répertoire de l’abonnement, cela peut entraîner des complications si un accès invité à l’une des ressources du répertoire a précédemment été accordé à l’utilisateur. Dans ce cas, le répertoire peut contenir une entrée fictive qui ne lui accorde pas les autorisations nécessaires, et une erreur est renvoyée.

    Corrigez cela en supprimant les ressources du répertoire et en les rajoutant explicitement. Soyez toutefois prudent, car cela a des effets indésirables sur d’autres ressources auxquelles ce compte peut accéder.

  • Il existe un problème connu dans lequel certains comptes sont détectés en tant qu’invités du répertoire alors qu’ils en sont membres. Des configurations comme celle-ci se produisent généralement avec d’anciens comptes de répertoire établis. Solution : ajoutez un compte au répertoire, qui prend la valeur d’appartenance appropriée.
  • Les groupes de ressources sont des conteneurs de ressources qui peuvent contenir des ressources provenant de régions autres que leur propre région. Cela peut porter à confusion si vous vous attendez à ce que les ressources affichées dans la région d’un groupe de ressources soient disponibles.
  • Assurez-vous que votre réseau et sous-réseau sont suffisamment grands pour héberger le nombre de machines dont vous avez besoin. Cela nécessite une démarche prospective, mais Microsoft vous permet de spécifier les valeurs correctes, en fournissant des conseils sur la capacité de l’espace d’adressage.

Vous pouvez établir une connexion hôte à Azure de deux manières :

  • S’authentifier auprès d’Azure pour créer un principal de service
  • Utiliser les détails d’un principal de service créé précédemment pour se connecter à Azure

Créer un principal de service

Important :

Cette fonctionnalité n’est pas encore disponible pour les abonnements Azure Chine et Azure Allemagne.

Avant de commencer, authentifiez-vous auprès d’Azure. Assurez-vous que :

  • Vous disposez d’un compte utilisateur dans le locataire Azure Active Directory de votre abonnement.
  • Le compte d’utilisateur Azure AD est également un co-administrateur pour l’abonnement Azure que vous utiliserez pour les ressources de provisioning.
  • L’authentification nécessite des autorisations d’administrateur globales.

Lorsque vous vous authentifiez auprès d’Azure pour créer un principal de service, une application est enregistrée dans Azure. Une clé secrète (secret du client) est créée pour l’application enregistrée.

Pour afficher l’ID de l’application, connectez-vous au portail Azure et accédez à Azure Active Directory > Inscription des applications > Toutes les applications. Le nom de l’application enregistrée via la console (onglet Gérer) comporte un préfixe citrix-xd-.

ID d'application dans Azure

Pour afficher le secret client de l’application, cliquez sur l’application sous l’onglet Toutes les applications et accédez à Certificats et secrets > Clés secrètes client.

Secret client dans Azure

Le secret client créé via la console expire au bout de deux ans. L’application enregistrée utilise la clé pour s’authentifier auprès d’Azure AD. Veillez à modifier le secret client avant qu’il n’expire. Pour le modifier, procédez comme suit :

  1. Dans Azure, sélectionnez Azure Active Directory.

  2. Dans Inscriptions des applications dans Azure AD, sélectionnez votre application.

  3. Sélectionnez Certificats et secrets.

  4. Sélectionnez Clés secrètes client > Nouvelle clé secrète client.

  5. Fournissez une description du secret et spécifiez une durée. Lorsque vous avez terminé, sélectionnez Ajouter.

    Remarque :

    Veillez à enregistrer le secret client car vous ne pouvez pas le récupérer ultérieurement.

  6. Copiez la valeur du secret client.

  7. Dans la console, modifiez la connexion correspondante et remplacez le contenu du champ Secret de l’application par la valeur que vous avez copiée.

Pour vous authentifier auprès d’Azure afin de créer un principal de service, procédez comme suit dans l’assistant Ajouter une connexion et des ressources :

  1. Sur la page Connexion, sélectionnez Créer une connexion, le type de connexion Microsoft Azure et votre environnement Azure.

  2. Sélectionnez les outils à utiliser pour créer les machines virtuelles, puis cliquez sur Suivant.

  3. Sur la page Détails de la connexion, entrez votre ID d’abonnement Azure et un nom pour la connexion. Lorsque vous entrez l’ID d’abonnement, le bouton Créer nouveau est activé.

    Remarque :

    Le nom de la connexion peut contenir entre 1 et 64 caractères, et ne peut pas contenir uniquement des espaces ou les caractères \/;:#.*?=<>|[]{}"'()'.

  4. Sélectionnez Créer, puis entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe du compte Azure Active Directory.

  5. Sélectionnez Se connecter.

  6. Sélectionnez Accepter pour donner à Citrix Virtual Apps and Desktops les autorisations répertoriées. Citrix Virtual Apps and Desktops crée un principal de service qui lui permet de gérer les ressources Azure pour le compte d’utilisateur spécifié.

  7. Une fois que vous avez sélectionné Accepter, vous revenez à la page Connexion de l’assistant.

    Remarque :

    Une fois que vous vous êtes authentifié auprès d’Azure, les boutons Créer et Utiliser existant disparaissent. Le texte Connexion établie avec succès apparaît, avec une coche verte indiquant la connexion réussie à votre abonnement Azure.

  8. Sur la page Détails de la connexion, sélectionnez Suivant.

    Remarque :

    Vous ne pouvez pas passer à la page suivante tant que vous ne vous êtes pas correctement authentifié auprès d’Azure et n’avez pas consenti à accorder les autorisations requises.

  9. Configurez les ressources pour la connexion. Les ressources comprennent la région et le réseau.

    • Sur la page Région, sélectionnez une région.
    • Sur la page Réseau, procédez comme suit :
      • tapez un nom de ressource comportant entre 1 et 64 caractères pour vous aider à identifier la combinaison région/réseau. Un nom de ressource ne peut contenir que des espaces vides ni les caractères \/;:#.*?=<>|[]{}"'()'.
      • Sélectionnez une paire réseau virtuel/groupe de ressources (si vous avez plusieurs réseaux virtuels avec le même nom, le couplage du nom du réseau avec le groupe de ressources fournit des combinaisons uniques). Si la région que vous avez sélectionnée sur la page précédente ne dispose pas de réseaux virtuels, retournez à cette page et sélectionnez une région contenant des réseaux virtuels.
  10. Sur la page Résumé, affichez un résumé des paramètres et sélectionnez Terminer pour terminer votre configuration.

Utiliser les détails d’un principal de service créé précédemment pour se connecter à Azure

Pour créer un principal de service manuellement, connectez-vous à votre abonnement Azure Resource Manager et utilisez les applets de commande PowerShell fournies dans les sections suivantes.

Conditions préalables :

  • SubscriptionId : SubscriptionID Azure Resource Manager pour l’abonnement sur lequel vous souhaitez provisionner les VDA.
  • ActiveDirectoryID : compte utilisateur Azure AD pour le locataire AD de votre abonnement. Définissez $ActiveDirectoryID comme co-administrateur pour votre abonnement.
  • ApplicationName : nom de l’application à créer dans Azure AD.
  • ApplicationPassword : mot de passe de l’application. Vous utilisez ce mot de passe comme secret d’application lors de la création de la connexion hôte.

Pour créer un principal de service :

  1. Connectez-vous à votre abonnement Azure Resource Manager.

    Connect-AzAccount

  2. Sélectionnez l’abonnement Azure Resource Manager sur lequel vous souhaitez créer le principal de service.

    Select-AzSubscription -SubscriptionID $SubscriptionId

  3. Créez l’application dans votre locataire AD.

    $AzureADApplication = New-AzADApplication -DisplayName $ApplicationName -HomePage "https://localhost/$ApplicationName" -IdentifierUris https://$ApplicationName -Password $ApplicationPassword

  4. Créez un principal de service.

    New-AzADServicePrincipal -ApplicationId $AzureADApplication.ApplicationId

  5. Attribuez un rôle au principal de service.

    New-AzRoleAssignment -RoleDefinitionName Contributor -ServicePrincipalName $AzureADApplication.ApplicationId –scope /subscriptions/$SubscriptionId

  6. Dans la sortie de la fenêtre de la console PowerShell, notez la valeur ApplicationId. Vous fournissez cet ID lors de la création de la connexion hôte.

Dans l’assistant Ajouter une connexion et des ressources :

  1. Sur la page Connexion, sélectionnez Créer une connexion, le type de connexion Microsoft Azure et votre environnement Azure.

  2. Sélectionnez les outils à utiliser pour créer les machines virtuelles, puis cliquez sur Suivant.

  3. Sur la page Détails de la connexion, entrez votre ID d’abonnement Azure et un nom pour la connexion.

    Remarque :

    Le nom de la connexion peut contenir entre 1 et 64 caractères, et ne peut pas contenir uniquement des espaces ou les caractères \/;:#.*?=<>|[]{}"'()'.

  4. Sélectionnez Utiliser existant. Dans la fenêtre Détails du principal de service existant, entrez les paramètres suivants pour le principal de service existant. Une fois que vous avez saisi les détails, le bouton Enregistrer est activé. Sélectionnez Enregistrer. Vous ne pouvez pas avancer au-delà de cette page tant que vous n’avez pas fourni de détails valides.

    • ID d’abonnement. Saisissez votre identifiant d’abonnement Azure. Pour obtenir votre ID d’abonnement, connectez-vous au portail Azure et accédez à Abonnements > Vue d’ensemble.
    • ID Active Directory (ID du locataire). Entrez l’ID du répertoire (locataire) de l’application que vous avez enregistrée auprès d’Azure AD.
    • ID de l’application. Entrez l’ID d’application (client) de l’application que vous avez enregistrée auprès d’Azure AD.
    • Secret d’application. Créez une clé secrète (secret client). L’application enregistrée utilise la clé pour s’authentifier auprès d’Azure AD. Nous vous recommandons de modifier régulièrement les clés pour des raisons de sécurité. Assurez-vous d’enregistrer la clé car vous ne pouvez pas la récupérer ultérieurement.
    • Date d’expiration du secret. Entrez la date après laquelle le secret d’application expire. Pour afficher la date d’expiration du secret, connectez-vous à Azure, cliquez sur l’application dans Azure Active Directory > Inscriptions d’applications > onglet Toutes les applications, puis accédez à Certificats & secrets > Secrets client. Vous recevrez une alerte avant son expiration et lorsqu’il aura expiré. Vous pouvez le modifier dans Azure, puis le mettre à jour dans Configuration complète.

      Remarque :

      Pour des raisons de sécurité, la période d’expiration ne peut pas dépasser deux ans.

    • URL d’authentification. Ce champ est automatiquement renseigné et n’est pas modifiable.
    • URL de gestion. Ce champ est automatiquement renseigné et n’est pas modifiable.
    • Suffixe de stockage. Ce champ est automatiquement renseigné et n’est pas modifiable.
  5. Après avoir sélectionné Enregistrer, vous revenez à la page Détails de la connexion . Sélectionnez Suivant pour passer à la page suivante.

  6. Configurez les ressources pour la connexion. Les ressources comprennent la région et le réseau.

    • Sur la page Région, sélectionnez une région.
    • Sur la page Réseau, procédez comme suit :
      • tapez un nom de ressource comportant entre 1 et 64 caractères pour vous aider à identifier la combinaison région/réseau. Un nom de ressource ne peut contenir que des espaces vides ni les caractères \/;:#.*?=<>|[]{}"'()'.
      • Sélectionnez une paire réseau virtuel/groupe de ressources (si vous avez plusieurs réseaux virtuels avec le même nom, le couplage du nom du réseau avec le groupe de ressources fournit des combinaisons uniques). Si la région que vous avez sélectionnée sur la page précédente ne dispose pas de réseaux virtuels, retournez à cette page et sélectionnez une région contenant des réseaux virtuels.
  7. Sur la page Résumé, affichez un résumé des paramètres et sélectionnez Terminer pour terminer votre configuration.

Créer un catalogue de machines à l’aide d’une image Azure Resource Manager

Ces informations étayent les instructions disponibles dans la section Créer des catalogues de machines.

Une image est le modèle qui est utilisé pour créer les machines virtuelles dans un catalogue de machines. Avant de créer le catalogue de machines, créez une image dans Azure Resource Manager. Pour obtenir des informations générales sur les images, consultez la rubrique Créer des catalogues de machines.

Dans l’assistant de création de catalogue de machines :

  • Les pages Type de machine et Gestion des machines ne contiennent aucune information spécifique à Azure. Suivez les instructions de l’article Créer des catalogues de machines.

  • Sur la page Image principale, sélectionnez un groupe de ressources, puis naviguez dans les conteneurs pour accéder au disque dur virtuel Azure ou dans Shared Image Gallery à la version Azure ImageVersion que vous souhaitez utiliser comme image. Un VDA Citrix doit être installé sur le disque dur virtuel ou la version ImageVersion. Si le disque dur virtuel est attaché à une machine virtuelle, arrêtez la machine virtuelle.

    Remarque :

    • L’utilisation d’un profil de machine est obligatoire lorsque vous sélectionnez une image pour laquelle le lancement approuvé est activé. Vous devez également sélectionner un profil de machine pour lequel le lancement approuvé est activé. Pour plus d’informations sur le lancement approuvé Azure, consultez https://docs.microsoft.com/en-us/azure/virtual-machines/trusted-launch.
    • Lorsque la réplication de l’image est en cours, vous pouvez continuer et sélectionner l’image comme image principale et terminer la configuration. Toutefois, la création du catalogue peut prendre plus de temps pendant la réplication de l’image. MCS requiert que la réplication soit terminée dans un délai d’une heure à compter de la création du catalogue. Si le délai de réplication est dépassé, la création du catalogue échoue. Vous pouvez vérifier l’état de la réplication dans Azure. Réessayez si la réplication est toujours en attente ou une fois la réplication terminée.

    Si vous souhaitez utiliser un profil de machine, cochez la case Utiliser un profil de machine, puis sélectionnez un profil de machine dans la liste. (Dans Azure, vous avez créé des machines virtuelles en tant que machines virtuelles de profil de machine.) Par défaut, le groupe de ressources dans lequel se trouve l’image principale est sélectionné. Accédez à un profil de machine dans ce groupe ou dans un autre groupe de ressources. Les machines virtuelles du catalogue peuvent hériter des configurations du profil de machine sélectionné. Voici des exemples de configurations :

    • Réseaux accélérés
    • Diagnostic de démarrage
    • Mise en cache du disque hôte (relative aux disques OS et MCSIO)
    • Taille de la machine (sauf indication contraire)
    • Balises placées sur la machine virtuelle

    Après avoir créé le catalogue, vous pouvez afficher les configurations du profil de machine dont l’image hérite. Dans le nœud Catalogues de machines, sélectionnez le catalogue pour afficher ses détails dans le volet inférieur. Cliquez ensuite sur l’onglet Propriétés du modèle pour afficher les propriétés du profil de machine. La section Balises affiche jusqu’à trois balises. Pour afficher toutes les balises placées sur la machine virtuelle, cliquez sur Afficher tout.

    Si vous souhaitez que MCS provisionne des machines virtuelles sur un hôte dédié Azure, cochez la case Utiliser un groupe d’hôtes, puis sélectionnez un groupe d’hôtes dans la liste. Un groupe d’hôtes est une ressource qui représente un ensemble d’hôtes dédiés. Un hôte dédié est un service qui fournit des serveurs physiques qui hébergent une ou plusieurs machines virtuelles. Votre serveur est dédié à votre abonnement Azure et n’est pas partagé avec d’autres abonnés. Lorsque vous utilisez un hôte dédié, Azure s’assure que vos machines virtuelles sont les seules machines exécutées sur cet hôte. Cette fonctionnalité convient aux scénarios dans lesquels vous devez répondre à des exigences réglementaires ou de sécurité internes. Pour en savoir plus sur les groupes d’hôtes et les considérations relatives à leur utilisation, consultez la rubrique Hôtes dédiés Azure.

    Important :

    • Seuls les groupes d’hôtes pour lesquels le placement automatique Azure est activé sont affichés.
    • Lorsque vous utilisez un profil de machine, vous ne pouvez pas utiliser de groupe d’hôtes.
    • L’utilisation d’un groupe d’hôtes modifie la page Machines virtuelles proposée plus loin dans l’assistant. Seules les tailles de machine contenues dans le groupe d’hôtes sélectionné sont affichées sur cette page. De plus, les zones de disponibilité sont sélectionnées automatiquement et ne sont pas proposées à la sélection.
  • La page Types de stockage et de licence s’affiche uniquement lors de l’utilisation de l’image Azure Resource Manager.

    Page Types de stockage et de licence

    Les types de stockage suivants peuvent être utilisés pour le catalogue de machines :

    • SSD premium. Offre une option de stockage sur disque hautes performances et à faible latence adaptée aux machines virtuelles avec des charges d’E/S intensives.
    • SSD standard. Offre une option de stockage économique qui convient aux charges de travail nécessitant des performances constantes à des niveaux d’E/S par seconde inférieurs. Un disque d’identité Azure est toujours créé à l’aide d’un SSD standard.
    • HDD standard. Offre une option de stockage sur disque fiable et économique adaptée aux machines virtuelles qui exécutent des charges de travail insensibles à la latence.
    • Disque d’OS éphémère Azure. Offre une option de stockage économique qui réutilise le disque local des machines virtuelles pour héberger le disque du système d’exploitation. Vous pouvez également utiliser PowerShell pour créer des machines qui utilisent des disques d’OS éphémères. Pour plus d’informations, consultez Disques éphémères Azure. Lorsque vous utilisez un disque d’OS éphémère, prenez en compte les points suivants :
      • Le disque d’OS éphémère Azure et les E/S de MCS ne peuvent pas être activés en même temps.
      • Pour mettre à jour les machines qui utilisent des disques d’OS éphémères, vous devez sélectionner une image dont la taille n’excède pas la taille du disque cache ou du disque temporaire de la machine virtuelle.
      • Vous ne pouvez pas utiliser l’option Conserver le disque système pendant les cycles d’alimentation proposée ultérieurement dans l’Assistant.

    Le type de stockage détermine les tailles de machine qui sont disponibles sur la page Machines virtuelles de l’assistant. MCS configure les disques standard et premium pour utiliser le stockage localement redondant (LRS). LRS effectue de multiples copies synchrones de vos données dans un seul data center. Les disques d’OS éphémères Azure utilisent le disque local des machines virtuelles pour stocker le système d’exploitation. Pour de plus amples informations sur les types de stockage et la réplication de stockage Azure, consultez les rubriques suivantes :

    Indiquez si vous souhaitez utiliser des licences Windows existantes. L’utilisation de licences Windows avec des images Windows (images de support de plate-forme Azure ou images personnalisées) vous permet d’exécuter des machines virtuelles Windows dans Azure à un coût réduit. Il existe deux types de licences :

    • Licence Windows Server. Vous permet d’utiliser vos licences Windows Server ou Azure Windows Server, ce qui vous permet d’utiliser Azure Hybrid Benefits. Pour plus de détails, consultez https://azure.microsoft.com/en-us/pricing/hybrid-benefit/. Azure Hybrid Benefit réduit les coûts d’exécution de VM dans Azure au taux de calcul de base, les licences Windows Server supplémentaires de la galerie Azure sont donc gratuites.

    • Licence client Windows. Vous permet de transférer vos licences Windows 10 vers Azure, ce qui vous permet d’exécuter des machines virtuelles Windows 10 dans Azure sans avoir besoin de licences supplémentaires. Pour plus de détails, consultez la section Licences d’accès client et licences de gestion.

    Remarque :

    L’option de licence du client Windows varie en fonction du système d’exploitation sélectionné lors de la configuration du catalogue de machines. Si vous sélectionnez OS multi-session, l’option apparaît sous la forme Utiliser mes licences Windows 10. Si vous sélectionnez OS mono-session, l’option apparaît sous la forme Utiliser mes licences du client Windows.

    Vous pouvez vérifier que la machine virtuelle provisionnée utilise bien une de ces licences en exécutant la commande PowerShell suivante : Get-AzVM -ResourceGroup MyResourceGroup -Name MyVM.

    Vous pouvez également utiliser le SDK PowerShell Get-Provscheme pour effectuer la vérification. Par exemple : Get-Provscheme -ProvisioningSchemeName "My Azure Catalog". Pour plus d’informations sur cette applet de commande, voir https://developer-docs.citrix.com/projects/citrix-virtual-apps-desktops-sdk/en/latest/MachineCreation/Get-ProvScheme/.

    Azure Shared Image Gallery (SIG) est un référentiel pour la gestion et le partage d’images. Il vous permet de mettre vos images à disposition de l’ensemble de votre organisation. Nous vous recommandons de stocker une image dans SIG lors de la création de catalogues de machines non persistants volumineux, car cela permet de réinitialiser plus rapidement les disques du système d’exploitation VDA. Après avoir sélectionné Placer l’image dans Shared Image Gallery de Azure, la section Paramètres de Shared Image Gallery de Azure apparaît, vous permettant de spécifier des paramètres SIG supplémentaires :

    • Ratio réplicas d’images/machines virtuelles. Permet de spécifier le ratio entre les machines virtuelles et les réplicas d’images que vous souhaitez conserver dans Azure. Par défaut, Azure conserve un réplica d’image unique pour 40 machines non persistantes. Pour les machines persistantes, ce nombre est 1 000 par défaut.

    • Nombre maximal de réplicas. Vous permet de spécifier le nombre maximal de réplicas d’images que vous souhaitez qu’Azure conserve. La valeur par défaut est 10.

  • Sur la page Machines virtuelles, indiquez le nombre de machines virtuelles à créer. Vous devez en spécifier au moins une et sélectionner une taille de machine. Après la création du catalogue, vous pouvez modifier la taille de machine en modifiant le catalogue.

  • La page Cartes d’interface réseau ne contient pas d’informations spécifiques à Azure. Suivez les instructions de l’article Créer des catalogues de machines.

  • Sur la page Paramètres du disque, indiquez si vous souhaitez activer le cache en écriture différée. Après avoir activé le cache en écriture différée, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

    • Configurez la taille du disque et de la RAM utilisés pour la mise en cache des données temporaires. Pour plus d’informations, consultez Configurer un cache pour les données temporaires.

    • Sélectionnez le type de stockage pour le disque de cache en écriture différée. Les options de stockage suivantes peuvent être utilisées pour le disque de cache en écriture différée :

      • SSD premium
      • SSD standard
      • HDD standard
    • Sélectionnez le type de disque de cache en écriture différée.

      • Utilisez disque de cache en écriture différée non persistant. Si cette option est sélectionnée, le disque de cache en écriture différée est supprimé pendant les cycles d’alimentation. Toutes les données qui y sont redirigées seront perdues. Si le disque temporaire de la machine virtuelle dispose de suffisamment d’espace, il est utilisé pour héberger le disque de cache en écriture différée afin de réduire vos coûts. Après la création du catalogue, vous pouvez vérifier si les machines provisionnées utilisent le disque temporaire. Pour ce faire, cliquez sur le catalogue et vérifiez les informations de l’onglet Propriétés du modèle. Si le disque temporaire est utilisé, vous voyez Disque de cache en écriture différée non persistant et sa valeur est Oui (à l’aide du disque temporaire de la VM). Si ce n’est pas le cas, vous voyez Disque de cache en écriture différée non persistant et sa valeur est Oui (sans le disque temporaire de la VM).
      • Utiliser disque de cache en écriture différée persistant. Si cette option est sélectionnée, le disque de cache en écriture différée persiste pour les machines virtuelles provisionnées. L’activation de cette option augmente vos coûts de stockage.

      Pour de plus amples informations, consultez l’article Créer des catalogues de machines.

    • Indiquez si vous souhaitez conserver les disques système pour les VDA pendant les cycles d’alimentation.

      • Conserver le disque système pendant les cycles d’alimentation. Par défaut, le disque système est supprimé à l’arrêt et recréé au démarrage. Cela garantit que le disque est toujours dans un état propre, mais entraîne des temps de redémarrage de la machine virtuelle plus longs. Si les écritures système sont redirigées vers le cache RAM et débordent sur le disque cache, le disque système reste inchangé. L’activation de cette option augmente vos coûts de stockage mais réduit les temps de redémarrage des machines virtuelles. Sélectionnez Activer le cache en écriture différée pour voir cette option.
        • Conserver les VM durant les cycles d’alimentation. Sélectionnez cette option pour conserver la personnalisation des machines virtuelles et permettre leur démarrage via le portail Azure.
    • Indiquez si vous souhaitez chiffrer les données sur les machines provisionnées dans le catalogue. Le chiffrement côté serveur à l’aide d’une clé de chiffrement gérée par le client vous permet de gérer le chiffrement au niveau du disque géré et de protéger les données sur les machines du catalogue. Pour plus d’informations, consultez Cryptage côté serveur Azure.

  • Sur la page Groupe de ressources, choisissez si vous souhaitez créer des groupes de ressources ou utiliser des groupes existants.

    • Si vous choisissez de créer des groupes de ressources, sélectionnez Suivant.
    • Si vous choisissez d’utiliser des groupes de ressources existants, sélectionnez les groupes dans la liste Groupes de ressources de provisioning disponibles. Rappel : sélectionnez un nombre suffisant de groupes pour prendre en charge les machines que vous créez dans le catalogue. Un message s’affiche si vous n’en choisissez pas assez. Vous pouvez sélectionner un nombre supérieur au minimum requis si vous envisagez d’ajouter d’autres VM au catalogue ultérieurement. Vous ne pouvez pas ajouter d’autres groupes de ressources à un catalogue après que le catalogue a été créé.

    Pour plus d’informations, consultez la rubrique Groupes de ressources Azure.

  • Les pages Identités des machines, Informations d’identification du domaine et Résumé ne contiennent pas d’informations spécifiques à Azure. Suivez les instructions de l’article Créer des catalogues de machines.

Suivez les instructions de l’assistant.

Limitation des demandes Azure

Azure Resource Manager limite les demandes d’abonnements et de locataires, en acheminant le trafic en fonction de limites définies, adaptées aux besoins spécifiques du fournisseur. Pour plus d’informations, consultez la section Limitation des demandes Resource Manager sur le site Microsoft. Il existe des limites pour les abonnements et les locataires, où la gestion de nombreuses machines peut devenir problématique. Par exemple, un abonnement contenant un grand nombre de machines peut rencontrer des problèmes de performances liés aux opérations d’alimentation.

Conseil :

Pour plus d’informations, consultez la section Amélioration des performances Azure avec Machine Creation Services.

Pour aider à atténuer ces problèmes, Citrix DaaS vous permet de supprimer la limitation interne de MCS pour utiliser une plus grande partie du quota de demandes disponible d’Azure.

Nous recommandons les paramètres optimaux suivants lors de la mise hors/sous tension de machines virtuelles dans les abonnements volumineux, par exemple ceux contenant 1,000 machines virtuelles :

  • Opérations simultanées absolues : 500
  • Nombre maximal de nouvelles opérations par minute : 2000
  • Nombre maximal d’opérations simultanées : 500

Utilisez l’interface Configuration complète pour configurer les opérations Azure pour une connexion hôte donnée :

  1. Dans Gérer > Configuration complète, sélectionnez Hébergement dans le panneau de gauche.
  2. Sélectionnez une connexion liée à Azure pour la modifier.
  3. Dans l’assistant Modifier la connexion, sélectionnez Avancé.
  4. Dans la page Avancé, utilisez les options de configuration pour spécifier le nombre d’actions simultanées, le nombre maximal de nouvelles actions par minute et toutes les options de connexion supplémentaires.

Limitation des demandes Azure

MCS prend en charge 500 opérations simultanées maximum par défaut. Vous pouvez également utiliser le SDK Remote PowerShell distant pour définir le nombre maximal d’opérations simultanées.

Utilisez la propriété PowerShell, MaximumConcurrentProvisioningOperations, pour spécifier le nombre maximal d’opérations de provisioning Azure simultanées. Lorsque vous utilisez cette propriété, prenez en compte des éléments suivants :

  • La valeur par défaut de MaximumConcurrentProvisioningOperations est 500.
  • Configurez le paramètre MaximumConcurrentProvisioningOperations à l’aide de la commande PowerShell Set-item.

Groupes de ressources Azure

Les groupes de ressources de provisioning d’Azure permettent de provisionner les VM qui fournissent des applications et bureaux aux utilisateurs. Vous pouvez ajouter des groupes de ressources Azure vides existants lorsque vous créez un catalogue de machines MCS, ou ils peuvent être créés pour vous. Pour plus d’informations sur les groupes de ressources Azure, consultez la documentation Microsoft.

Utilisation du groupe de ressources Azure

Le nombre de machines virtuelles, de disques gérés, d’instantanés et d’images par groupe de ressources Azure n’est pas limité. (La limitation de 240 machines virtuelles/800 disques gérés par groupe de ressources Azure a été supprimée.)

  • Lorsque vous utilisez le principal de service à étendue complète pour créer un catalogue de machines, MCS crée uniquement un groupe de ressources Azure et utilise ce groupe pour le catalogue.
  • Lorsque vous utilisez le principal de service à étendue limitée pour créer un catalogue de machines, vous devez fournir un groupe de ressources Azure précréé vide pour le catalogue.

Disques éphémères Azure

Un disque éphémère Azure vous permet de réutiliser le disque cache ou le disque temporaire pour stocker le disque d’OS d’une machine virtuelle compatible Azure. Cette fonctionnalité est utile pour les environnements Azure qui nécessitent un disque SSD plus performant sur un disque dur standard. Pour utiliser des disques éphémères, vous devez définir la propriété personnalisée UseEphemeralOsDisk sur true lors de l’exécution de New-ProvScheme.

Remarque :

Si la propriété personnalisée UseEphemeralOsDisk est définie sur false ou si une valeur n’est pas spécifiée, tous les VDA provisionnés continuent d’utiliser un disque d’OS provisionné.

Voici un exemple d’ensemble de propriétés personnalisées à utiliser dans le schéma de provisioning :

"CustomProperties": [
            {
                "Name": "UseManagedDisks",
                "Value": "true"
            },
            {
                "Name": "StorageType",
                "Value": "Standard_LRS"
            },
            {
                "Name": "UseSharedImageGallery",
                "Value": "true"
            },
            {
                "Name": "SharedImageGalleryReplicaRatio",
                "Value": "40"
            },
            {
                "Name": "SharedImageGalleryReplicaMaximum",
                "Value": "10"
            },
            {
                "Name": "LicenseType",
                "Value": "Windows_Server"
            },
            {
                "Name": "UseEphemeralOsDisk",
                "Value": "true"
            }
        ],
<!--NeedCopy-->

Comment créer des machines à l’aide de disques d’OS éphémères

Les disques d’OS éphémères sont contrôlés en fonction de la propriété UseEphemeralOsDisk du paramètre CustomProperties.

Remarques importantes sur les disques éphémères

Pour provisionner des disques d’OS éphémères en utilisant New-ProvScheme, tenez compte des contraintes suivantes :

  • La taille de machine virtuelle utilisée pour le catalogue doit prendre en charge les disques d’OS éphémères.
  • La taille du cache ou du disque temporaire associé à la taille de la VM doit être supérieure ou égale à la taille du disque d’OS.
  • La taille du disque temporaire doit être supérieure à la taille du disque de cache.

Tenez également compte de ces points lors des opérations suivantes :

  • Création du schéma de provisioning.
  • Modification du schéma de provisioning.
  • Mise à jour de l’image.

Optimisation du stockage MCS (Machine Creation Services) (E/S de MCS) et du disque d’OS éphémère

Le disque d’OS éphémère Azure et les E/S de MCS ne peuvent pas être activés en même temps.

Remarques importantes :

  • Vous ne pouvez pas créer un catalogue de machines avec le disque d’OS éphémère et les E/S de MCS activés en même temps.
  • Dans l’assistant Création d’un catalogue de machines, si vous sélectionnez Disque d’OS éphémère Azure sur la page Types de stockage et de licence, vous ne voyez pas l’option pour les paramètres de disque de cache en écriture différée sur la page Paramètres du disque.

    Disque d'OS éphémère Azure sélectionné

    Paramètres du disque de cache en écriture différée non disponibles

  • Les paramètres PowerShell (UseWriteBackCache et UseEphemeralOsDisk) définis sur true dans New-ProvScheme ou Set-ProvScheme échouent avec le message d’erreur approprié.
  • Pour les catalogues de machines existants créés avec les deux fonctionnalités activées, vous pouvez toujours :
    • mettre un catalogue de machines à jour
    • ajouter ou supprimer des machines virtuelles
    • supprimer un catalogue de machines

Cryptage Azure côté serveur

Citrix DaaS prend en charge les clés de cryptage gérées par le client pour les disques gérés Azure via Azure Key Vault. Cette prise en charge vous permet de gérer vos exigences en matière d’organisation et de conformité en cryptant les disques gérés de votre catalogue de machines à l’aide de vos propres clés de cryptage. Pour plus d’informations, consultez Cryptage côté serveur du stockage sur disque Azure.

Lors de l’utilisation de cette fonctionnalité pour les disques gérés :

  • Pour modifier la clé avec laquelle le disque est crypté, modifiez la clé actuelle dans DiskEncryptionSet. Toutes les ressources associées à la modification de DiskEncryptionSet doivent être cryptées avec la nouvelle clé.

  • Lorsque vous désactivez ou supprimez votre clé, toutes les machines virtuelles avec des disques utilisant cette clé s’arrêtent automatiquement. Après l’arrêt, les machines virtuelles ne sont pas utilisables, sauf si la clé est réactivée ou si vous attribuez une nouvelle clé. Tout catalogue utilisant la clé ne peut pas être mis sous tension et vous ne pouvez pas y ajouter de machines virtuelles.

Considérations importantes lors de l’utilisation de clés de cryptage gérées par le client

Tenez compte de ce qui suit lors de l’utilisation de cette fonctionnalité :

  • Toutes les ressources associées à vos clés gérées par le client (coffres de clés Azure, jeux de cryptage de disque, machines virtuelles, disques et instantanés) doivent résider dans le même abonnement et la même région.

  • Une fois que vous avez activé la clé de cryptage gérée par le client, vous ne pouvez pas la désactiver ultérieurement. Si vous souhaitez désactiver ou supprimer la clé de cryptage gérée par le client, copiez toutes les données sur un autre disque géré qui n’utilise pas la clé de cryptage gérée par le client.

  • Les disques créés à partir d’images personnalisées cryptées à l’aide du cryptage côté serveur et des clés gérées par le client doivent être cryptés à l’aide des mêmes clés gérées par le client. Ces disques doivent résider dans le même abonnement.

  • Les instantanés créés à partir de disques cryptés à l’aide du cryptage côté serveur et des clés gérées par le client doivent être cryptés à l’aide des mêmes clés gérées par le client.

  • Les disques, instantanés et images cryptés à l’aide de clés gérées par le client ne peuvent pas être transférés vers un autre groupe de ressources et un autre abonnement.

  • Les disques gérés, actuellement ou préalablement cryptés à l’aide d’Azure Disk Encryption, ne peuvent pas être cryptés à l’aide de clés gérées par le client.

  • Consultez le site Microsoft pour connaître les limitations des jeux de chiffrement de disque par région.

Remarque :

Consultez Démarrage rapide : Créer un coffre de clés avec le portail Azure pour plus d’informations sur la configuration du cryptage côté serveur Azure.

Clé de chiffrement gérée par le client Azure

Lors de la création d’un catalogue de machines, vous pouvez choisir de chiffrer les données sur les machines provisionnées dans le catalogue. Le chiffrement côté serveur à l’aide d’une clé de chiffrement gérée par le client vous permet de gérer le chiffrement au niveau du disque géré et de protéger les données sur les machines du catalogue. Un jeu de chiffrement de disque (Disk Encryption Set ou DES) représente une clé gérée par le client. Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez d’abord créer votre DES dans Azure. Un DES est dans le format suivant :

  • /subscriptions/12345678-1234-1234-1234-123456789012/resourceGroups/Sample-RG/providers/Microsoft.Compute/diskEncryptionSets/SampleEncryptionSet

Sélectionnez un DES dans la liste. Le DES sélectionné doit se trouver dans le même abonnement et la même région que vos ressources. Si votre image est chiffrée avec un DES, utilisez le même DES lors de la création du catalogue de machines. Vous ne pouvez pas modifier le DES après avoir créé le catalogue.

Si vous créez un catalogue avec une clé de chiffrement et que vous désactivez ultérieurement le DES correspondant dans Azure, vous ne pouvez plus mettre les machines du catalogue sous tension ou y ajouter des machines.

Hôtes dédiés Azure

Vous pouvez utiliser MCS pour provisionner des machines virtuelles sur des hôtes dédiés Azure. Avant de provisionner des machines virtuelles sur des hôtes dédiés Azure :

  • Créez un groupe d’hôtes.
  • Créez des hôtes dans ce groupe d’hôtes.
  • Assurez-vous que la capacité des hôtes est suffisante pour la création de catalogues et de machines virtuelles.

Vous pouvez créer un catalogue de machines avec la location d’hôte définie à l’aide du script PowerShell suivant :

New-ProvScheme <otherParameters> -CustomProperties '<CustomProperties xmlns="http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance">
 <Property xsi:type="StringProperty" Name="HostGroupId" Value="myResourceGroup/myHostGroup" />
 ...other Custom Properties...
 </CustomProperties>
<!--NeedCopy-->

Lorsque vous utilisez MCS pour provisionner des machines virtuelles sur des hôtes dédiés Azure, tenez compte des éléments suivants :

  • Un hôte dédié est une propriété de catalogue et ne peut pas être modifié une fois le catalogue créé. La location dédiée n’est actuellement pas prise en charge sur Azure.
  • Un groupe d’hôtes Azure préconfiguré, dans la région de l’unité d’hébergement, est requis lors de l’utilisation du paramètre HostGroupId.
  • Le placement automatique Azure est requis. Cette fonctionnalité effectue une demande d’intégration à l’abonnement associé au groupe d’hôtes. Pour plus d’informations, consultez Échelle MV définie sur les hôtes dédiés Azure - Version préliminaire publique. Si le placement automatique n’est pas activé, MCS génère une erreur lors de la création du catalogue.

Utilisez Azure Shared Image Gallery en tant que référentiel d’images publiées pour les machines provisionnées MCS dans Azure. Vous pouvez stocker une image publiée dans la galerie pour accélérer la création et l’hydratation des disques du système d’exploitation, ce qui améliore les temps de démarrage et de lancement des applications pour les machines virtuelles non persistantes. Shared Image Gallery contient les trois éléments suivants :

  • Galerie. Les images sont stockées ici. MCS crée une galerie pour chaque catalogue de machines.
  • Définition de l’image de la galerie. Cette définition inclut des informations (type et état du système d’exploitation, région Azure) sur l’image publiée. MCS crée une définition d’image pour chaque image créée pour le catalogue.
  • Version d’image de la galerie. Chaque image de Shared Image Gallery peut avoir plusieurs versions, et chaque version peut avoir plusieurs réplicas dans différentes régions. Chaque réplica est une copie complète de l’image publiée. Citrix DaaS crée une version d’image Standard_LRS (version 1.0.0) pour chaque image avec le nombre approprié de réplicas dans la région du catalogue, en fonction du nombre de machines dans le catalogue, du ratio de réplica configuré et du maximum de réplicas configuré.

Remarque :

La fonctionnalité Shared Image Gallery ne fonctionne qu’avec les disques gérés. Elle n’est pas disponible pour les anciens catalogues de machines.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Vue d’ensemble des galeries d’images partagées.

Utilisez la commande New-ProvScheme pour créer un schéma de provisioning avec la prise en charge de Shared Image Gallery. Utilisez la commande Set-ProvScheme pour activer ou désactiver cette fonctionnalité pour un schéma de provisioning et pour modifier le ratio de réplica et les valeurs maximales de réplicas.

Trois propriétés personnalisées ont été ajoutées aux schémas de provisioning pour prendre en charge la fonctionnalité Shared Image Gallery :

UseSharedImageGallery

  • Indique si vous souhaitez utiliser Shared Image Gallery pour stocker les images publiées. Si cette propriété est définie sur True, l’image est stockée en tant qu’image Shared Image Gallery, sinon l’image est stockée sous la forme d’un instantané.
  • Les valeurs valides sont True et False.
  • Si la propriété n’est pas définie, la valeur par défaut est False.

SharedImageGalleryReplicaRatio

  • Définit le ratio entre les machines et les réplicas de version d’image de la galerie.
  • Les valeurs valides sont des nombres entiers supérieurs à 0.
  • Si la propriété n’est pas définie, les valeurs par défaut sont utilisées. La valeur par défaut pour les disques du système d’exploitation persistants est de 1 000 ; la valeur par défaut pour les disques du système d’exploitation non persistants est de 40.

SharedImageGalleryReplicaMaximum

  • Définit le nombre maximal de réplicas pour chaque version d’image de la galerie.
  • Les valeurs valides sont des nombres entiers supérieurs à 0.
  • Si la propriété n’est pas définie, la valeur par défaut est 10.
  • Azure prend actuellement en charge jusqu’à 10 réplicas pour une version unique d’image de la galerie. Si la propriété est définie sur une valeur supérieure à celle prise en charge par Azure, MCS tente d’utiliser la valeur spécifiée. Azure génère une erreur, que MCS consigne, puis laisse le nombre de réplicas actuel inchangé.

Conseil :

Lors de l’utilisation de Shared Image Gallery pour stocker une image publiée pour les catalogues provisionnés MCS, MCS définit le nombre de réplicas de version d’image de galerie en fonction du nombre de machines dans le catalogue, du ratio de réplica et du maximum de réplicas. Le nombre de réplicas est calculé en divisant le nombre de machines du catalogue par le ratio de réplica (arrondi à la valeur entière la plus proche), puis en plafonnant la valeur au nombre maximal de réplicas. Par exemple, avec un ratio de réplica de 20 et un maximum de 5, 0 à 20 machines ont un réplica, 21—40 ont 2 réplicas, 41—60 ont 3 réplicas, 61 à 80 ont 4 réplicas, 81+ 5 réplicas.

Le catalogue de machines existant utilise Shared Image Gallery. Utilisez la commande Set-ProvScheme pour mettre à jour les propriétés personnalisées de toutes les machines existantes du catalogue et de toutes les futures machines :

Set-ProvScheme -ProvisioningSchemeName catalog-name -CustomProperties '<CustomProperties xmlns="http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"> <Property xsi:type="StringProperty" Name="StorageType" Value="Standard_LRS"/> <Property xsi:type="StringProperty" Name="UseManagedDisks" Value="True"/> <Property xsi:type="StringProperty" Name="UseSharedImageGallery" Value="True"/> <Property xsi:type="IntProperty" Name="SharedImageGalleryReplicaRatio" Value="30"/> <Property xsi:type="IntProperty" Name="SharedImageGalleryReplicaMaximum" Value="20"/></CustomProperties>'
<!--NeedCopy-->

Pour ce cas d’utilisation :

  1. Exécutez Set-ProvScheme avec l’indicateur UseSharedImageGallery défini sur True. Vous pouvez également inclure les propriétés SharedImageGalleryReplicaRatio et SharedImageGalleryReplicaMaximum.
  2. Mettez le catalogue à jour.
  3. Effectuez un cycle d’alimentation sur les machines pour forcer une mise à jour.

Par exemple :

Set-ProvScheme -ProvisioningSchemeName catalog-name -CustomProperties '<CustomProperties xmlns="http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"> <Property xsi:type="StringProperty" Name="StorageType" Value="Standard_LRS"/> <Property xsi:type="StringProperty" Name="UseManagedDisks" Value="True"/> <Property xsi:type="StringProperty" Name="UseSharedImageGallery" Value="True"/> <Property xsi:type="IntProperty" Name="SharedImageGalleryReplicaRatio" Value="30"/> <Property xsi:type="IntProperty" Name="SharedImageGalleryReplicaMaximum" Value="20"/></CustomProperties>'
<!--NeedCopy-->

Conseil :

Les paramètres SharedImageGalleryReplicaRatio et SharedImageGalleryReplicaMaximum ne sont pas obligatoires. Une fois la commande Set-ProvScheme terminée, l’image Shared Image Gallery n’a pas encore été créée. Une fois que le catalogue est configuré pour utiliser la galerie, l’opération suivante de mise à jour du catalogue stocke l’image publiée dans la galerie. La commande de mise à jour du catalogue crée la galerie, l’image de la galerie et la version de l’image. Le cycle d’alimentation des machines les met à jour, et le nombre de réplicas est mis à jour, le cas échéant. À partir de ce moment, toutes les machines non persistantes existantes sont réinitialisées à l’aide de l’image Shared Image Gallery et toutes les machines nouvellement provisionnées sont créées à l’aide de l’image. L’ancien instantané est nettoyé automatiquement en quelques heures.

Pour ce cas d’utilisation :

  1. Exécutez Set-ProvScheme avec l’indicateur UseSharedImageGallery défini sur False ou non défini.
  2. Mettez le catalogue à jour.
  3. Effectuez un cycle d’alimentation sur les machines pour forcer une mise à jour.

Par exemple :

Set-ProvScheme -ProvisioningSchemeName catalog-name -CustomProperties '<CustomProperties xmlns="http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"> <Property xsi:type="StringProperty" Name="StorageType" Value="Standard_LRS"/> <Property xsi:type="StringProperty" Name="UseManagedDisks" Value="True"/> <Property xsi:type="StringProperty" Name="UseSharedImageGallery" Value="False"/></CustomProperties>'
<!--NeedCopy-->

Conseil :

Contrairement à la mise à jour d’un instantané vers un catalogue Shared Image Gallery, les données personnalisées de chaque machine ne sont pas encore mises à jour pour refléter les nouvelles propriétés personnalisées. Exécutez la commande suivante pour afficher les propriétés personnalisées Shared Image Gallery d’origine : Get-ProvVm -ProvisioningSchemeName catalog-name. Une fois la commande Set-ProvScheme terminée, l’instantané de l’image n’a pas encore été créé. Une fois que le catalogue est configuré pour ne pas utiliser la galerie, la prochaine opération de mise à jour du catalogue stocke l’image publiée sous forme d’instantané. À partir de ce moment, toutes les machines non persistantes existantes sont réinitialisées à l’aide de l’instantané et toutes les machines nouvellement provisionnées sont créées à partir de l’instantané. Le cycle d’alimentation des machines les met à jour, et les données de machine personnalisées sont mises à jour pour refléter que UseSharedImageGallery est défini sur False. Les anciennes ressources Shared Image Gallery (galerie, image et version) sont automatiquement nettoyées en quelques heures.

Provisionner des machines dans des zones de disponibilité spécifiées

Vous pouvez provisionner des machines dans une zone de disponibilité spécifique dans les environnements Azure. Vous pouvez y parvenir à l’aide de l’interface Configuration complète ou de PowerShell.

Remarque :

Si aucune zone n’est spécifiée, MCS laisse Azure placer les machines dans la région. Si plusieurs zones sont spécifiées, MCS distribue les machines de manière aléatoire dans ces zones.

Configuration des zones de disponibilité dans l’interface Configuration complète

Lors de la création d’un catalogue de machines, vous pouvez spécifier des zones de disponibilité dans lesquelles vous souhaitez provisionner des machines. Sur la page Machines virtuelles, sélectionnez une ou plusieurs zones de disponibilité dans lesquelles vous souhaitez créer des machines.

Il existe deux raisons pour lesquelles aucune zone de disponibilité n’est proposée : la région n’a pas de zones de disponibilité ou la taille de machine sélectionnée n’est pas disponible.

Configuration des zones de disponibilité via PowerShell

À l’aide de PowerShell, vous pouvez afficher les éléments d’inventaire de l’offre Citrix DaaS en utilisant Get-Item. Par exemple, pour consulter l’offre de services de la région États-Unis de l’Est Standard_B1ls :

$serviceOffering = Get-Item -path "XDHyp:\Connections\my-connection-name\East US.region\serviceoffering.folder\Standard_B1ls.serviceoffering"
<!--NeedCopy-->

Pour afficher les zones, utilisez le paramètre AdditionalData de l’élément :

$serviceOffering.AdditionalData

Si les zones de disponibilité ne sont pas spécifiées, les machines sont provisionnées de la même façon.

Pour configurer les zones de disponibilité via PowerShell, utilisez la propriété personnalisée Zones disponible avec l’opération New-ProvScheme. La propriété Zones définit une liste de zones de disponibilité dans lesquelles provisionner les machines. Ces zones peuvent inclure une ou plusieurs zones de disponibilité. Par exemple, <Property xsi:type="StringProperty" Name="Zones" Value="1, 3"/> pour les zones 1 et 3.

Utilisez la commande Set-ProvScheme pour mettre à jour les zones d’un schéma de provisioning.

Si une zone non valide est fournie, le schéma de provisioning n’est pas mis à jour et un message d’erreur apparaît indiquant comment corriger la commande non valide.

Conseil :

Si vous spécifiez une propriété personnalisée non valide, le schéma de provisioning n’est pas mis à jour et un message d’erreur correspondant s’affiche.

Disque éphémère Azure

Les disques éphémères Azure vous permettent de réutiliser le disque cache ou temporaire pour stocker le disque d’OS d’une machine virtuelle compatible Azure. Cette fonctionnalité est utile pour les environnements Azure qui nécessitent un disque SSD plus performant sur un disque dur standard.

Remarque :

Les catalogues persistants ne prennent pas en charge les disques d’OS éphémères.

Les disques d’OS éphémères nécessitent que votre schéma de provisioning utilise des disques gérés et une galerie d’images partagées. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Galerie d’images partagées Azure.

Utilisation de PowerShell pour configurer un disque éphémère

Pour configurer un disque d’OS éphémère Azure pour un catalogue, utilisez le paramètre UseEphemeralOsDisk dans Set-ProvScheme. Définissez la valeur du paramètre UseEphemeralOsDisk sur true.

Remarque :

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez également activer les paramètres UseManagedDisks et UseSharedImageGallery.

Par exemple :

Set-ProvScheme -ProvisioningSchemeName catalog-name -CustomProperties <CustomProperties xmlns="http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance">
<Property xsi:type="StringProperty" Name="UseManagedDisks" Value="true" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="UseSharedImageGallery" Value="true" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="UseEphemeralOsDisk" Value="true" />
</CustomProperties>'
<!--NeedCopy-->

Stockage d’un disque temporaire d’OS éphémère

Vous avez la possibilité de stocker un disque d’OS éphémère sur le disque temporaire de la machine virtuelle ou sur un disque de ressources. Cette fonctionnalité vous permet d’utiliser un disque d’OS éphémère avec une machine virtuelle qui ne possède pas de cache ou dont le cache est insuffisant. Ces machines virtuelles disposent d’un disque temporaire ou de ressources pour stocker un disque d’OS éphémère, tel que Ddv4.

Tenez compte des considérations suivantes :

  • Un disque éphémère est stocké soit sur le disque cache de la machine virtuelle, soit sur le disque temporaire (ressource) de la machine virtuelle. Le disque de cache est préféré au disque temporaire, sauf si le disque de cache n’est pas suffisamment grand pour le contenu du disque d’OS.
  • Pour les mises à jour, une nouvelle image plus grande que le disque cache mais plus petite que le disque temporaire entraîne le remplacement du disque d’OS éphémère par le disque temporaire de la machine virtuelle.

Conservation d’une machine virtuelle provisionnée lors des cycles d’alimentation

Indiquez si vous souhaitez conserver une machine virtuelle provisionnée lors des cycles d’alimentation. Utilisez le paramètre PowerShell New-ProvScheme CustomProperties. Ce paramètre prend en charge une propriété supplémentaire PersistVm, utilisée pour déterminer si une machine virtuelle provisionnée persiste en cas de cycle d’alimentation. Définissez la propriété PersistVm sur true pour conserver une machine virtuelle lorsqu’elle est mise hors tension, ou définissez la propriété sur false pour garantir que la machine virtuelle n’est pas conservée lorsqu’elle est mise hors tension.

Remarque :

La propriété PersistVm s’applique uniquement à un schéma de provisioning dont les propriétés CleanOnBoot et UseWriteBackCache sont activées. Si la propriété PersistVm n’est pas spécifiée pour les machines virtuelles non persistantes, elles sont supprimées de l’environnement Azure lorsqu’elles sont mises hors tension.

Dans l’exemple suivant, le paramètre New-ProvScheme CustomProperties définit la propriété PersistVm sur true :

<CustomProperties xmlns="http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance">
<Property xsi:type="StringProperty" Name="UseManagedDisks" Value="true" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="StorageType" Value="Standard_LRS" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="PersistWBC" Value="false" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="PersistOsDisk" Value="true" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="PersistVm" Value="true" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="ResourceGroups" Value="demo-resourcegroup" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="LicenseType" Value="Windows_Client" />
</CustomProperties>
<!--NeedCopy-->

Dans l’exemple suivant, le paramètre New-ProvScheme CustomProperties préserve le cache en écriture en définissant PersistVM sur true :

 New-ProvScheme
 -AzureAdJoinType "None"
 -CleanOnBoot
 -CustomProperties "<CustomProperties xmlns=`"http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation`" xmlns:xsi=`"http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance`"><Property xsi:type=`"StringProperty`" Name=`"UseManagedDisks`" Value=`"true`" /><Property xsi:type=`"StringProperty`" Name=`"StorageType`" Value=`"Standard_LRS`" /><Property xsi:type=`"StringProperty`" Name=`"PersistWBC`" Value=`"false`" /><Property xsi:type=`"StringProperty`" Name=`"PersistOsDisk`" Value=`"true`" /><Property xsi:type=`"StringProperty`" Name=`"PersistVm`" Value=`"true`" /><Property xsi:type=`"StringProperty`" Name=`"ResourceGroups`" Value=`"demo-resourcegroup`" /><Property xsi:type=`"StringProperty`" Name=`"LicenseType`" Value=`"Windows_Client`" /></CustomProperties>"
 -HostingUnitName "demo"
 -IdentityPoolName "NonPersistent-MCSIO-PersistVM"
 -MasterImageVM "XDHyp:\HostingUnits\demo\image.folder\scale-test.resourcegroup\demo-snapshot.snapshot"
 -NetworkMapping @ {"0"="XDHyp:\HostingUnits\demo\virtualprivatecloud.folder\East US.region\virtualprivatecloud.folder\ji-test.resourcegroup\jitest-vnet.virtualprivatecloud\default.network"}
-ProvisioningSchemeName "NonPersistent-MCSIO-PersistVM"
 -ServiceOffering "XDHyp:\HostingUnits\demo\serviceoffering.folder\Standard_B2ms.serviceoffering" -UseWriteBackCache
 -WriteBackCacheDiskSize 127
 -WriteBackCacheMemorySize 256
 <!--NeedCopy-->

Conseil :

La propriété PersistVm détermine si une machine virtuelle provisionnée doit être conservée. La propriété PersistOsdisk détermine si le disque du système d’exploitation doit être conservé. Pour conserver une machine virtuelle provisionnée, conservez d’abord le disque du système d’exploitation. Vous ne pouvez pas supprimer le disque du système d’exploitation sans supprimer au préalable la machine virtuelle. Vous pouvez utiliser la propriété PersistOsdisk sans spécifier le paramètre PersistVm.

Types de stockage

Sélectionnez différents types de stockage pour les machines virtuelles dans des environnements Azure utilisant MCS. Pour les machines virtuelles cibles, MCS prend en charge :

  • Disque d’OS : SSD premium, SSD ou HDD
  • Disque de cache en écriture différée : SSD premium, SSD ou HDD

Lorsque vous utilisez ces types de stockage, tenez compte des points suivants :

  • Assurez-vous que votre machine virtuelle prend en charge le type de stockage sélectionné.
  • Si votre configuration utilise un disque éphémère Azure, vous ne voyez pas l’option pour le paramètre de disque de cache en écriture différée.

Conseil :

StorageType est configuré pour un type d’OS et un compte de stockage. WBCDiskStorageType est configuré pour le type de stockage Cache en écriture différée. Pour un catalogue normal, StorageType est requis. Si WBCDiskStorageType n’est pas configuré, StorageType est utilisé par défaut pour WBCDiskStorageType.

Si WBCDiskStorageType n’est pas configuré, StorageType est utilisé par défaut pour WBCDiskStorageType.

Configuration des types de stockage

Pour configurer les types de stockage pour VM, utilisez le paramètre StorageType dans New-ProvScheme. Définissez la valeur du paramètre StorageType sur l’un des types de stockage pris en charge.

Voici un exemple du paramètre CustomProperties dans un schéma de provisioning :

Set-ProvScheme -ProvisioningSchemeName catalog-name -CustomProperties '<CustomProperties xmlns="http://schemas.citrix.com/2014/xd/machinecreation" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance">
<Property xsi:type="StringProperty" Name="UseManagedDisks" Value="true" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="StorageType" Value="Premium_LRS" />
<Property xsi:type="StringProperty" Name="LicenseType" Value="Windows_Client" />
</CustomProperties>'
<!--NeedCopy-->

Récupérer des informations sur les machines virtuelles Azure, les instantanés, le disque du système d’exploitation et la définition d’image de la galerie

Vous pouvez afficher des informations sur une machine virtuelle Azure, notamment le disque et le type de système d’exploitation, l’instantané et la définition de l’image de la galerie. Ces informations sont affichées pour les ressources de l’image principale lorsqu’un catalogue de machines est affecté. Utilisez cette fonctionnalité pour afficher et sélectionner une image Linux ou Windows. Une propriété PowerShell, TemplateIsWindowsTemplate, a été ajoutée au paramètre AdditionDatafield. Ce champ contient des informations spécifiques à Azure : type de machine virtuelle, disque du système d’exploitation, informations sur l’image de la galerie et informations sur le type de système d’exploitation. Si TemplateIsWindowsTemplate est défini sur True, cela indique que le type de système d’exploitation est Windows ; si TemplateIsWindowsTemplate est défini sur False, cela indique que le type de système d’exploitation est Linux.

Conseil :

Les informations affichées par la propriété PowerShell TemplateIsWindowsTemplate sont dérivées de l’API Azure. Dans certains cas, ce champ peut être vide. Par exemple, un instantané d’un disque de données ne contient pas le champ TemplateIsWindowsTemplate, car le type de système d’exploitation ne peut pas être récupéré à partir d’un instantané.

Par exemple, définissez le paramètre Azure VM AdditionData sur True pour le type de système d’exploitation Windows à l’aide de PowerShell :

PS C:\Users\username> (get-item XDHyp:\HostingUnits\mynetwork\image.folder\username-dev-testing-rg.resourcegroup\username-dev-tsvda.vm).AdditionalData
Key Value
ServiceOfferingDescription Standard_B2ms
HardDiskSizeGB 127
ResourceGroupName FENGHUAJ-DEV-TESTING-RG
ServiceOfferingMemory 8192
ServiceOfferingCores 2
TemplateIsWindowsTemplate True
ServiceOfferingWithTemporaryDiskSizeInMb 16384
SupportedMachineGenerations Gen1,Gen2
<!--NeedCopy-->

Azure Marketplace

Citrix DaaS prend en charge l’utilisation d’une image principale sur Azure qui contient des informations de plan pour créer un catalogue de machines. Pour plus d’informations, consultez Microsoft Azure Marketplace.

Conseil :

Certaines images disponibles sur Azure Marketplace, telles que l’image Windows Server standard, n’ajoutent pas d’informations de plan. La fonctionnalité Citrix DaaS est destinée aux images payantes.

Suivez la procédure décrite dans cette section pour afficher les images de Shared Image Gallery dans Citrix Studio. Ces images peuvent éventuellement être utilisées pour une image principale. Pour placer l’image dans Shared Image Gallery, créez une définition d’image dans une galerie.

Shared Image Gallery d'Azure Marketplace

Sur la page Options de publication, vérifiez les informations du plan d’achat.

Les champs d’informations sur le plan d’achat sont initialement vides. Renseignez ces champs avec les informations de plan d’achat utilisées pour l’image. Ne pas renseigner les informations du plan d’achat peut entraîner l’échec du processus de catalogue de machines.

Azure Marketplace vérifie les options de publication VDA

Après avoir vérifié les informations du plan d’achat, créez une version d’image dans la définition. Elle est utilisée comme image principale. Cliquez sur Ajouter une version :

Ajouter une version de VDA dans Azure Marketplace

Dans la section Détails de la version, sélectionnez l’instantané d’image ou le disque géré comme source :

Sélectionner des options de VDA dans Azure Marketplace

À propos des autorisations Azure

Cette section contient les autorisations minimales et générales requises pour Azure.

Autorisations minimales

Les autorisations minimales offrent un meilleur contrôle de la sécurité. Toutefois, les nouvelles fonctionnalités qui nécessitent des autorisations supplémentaires échoueront si seules des autorisations minimales sont utilisées.

Création d’une connexion hôte

Ajoutez une nouvelle connexion hôte à l’aide des informations obtenues auprès d’Azure.

"Microsoft.Network/virtualNetworks/read",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/read",
"Microsoft.Compute/disks/read",
<!--NeedCopy-->

Gestion de l’alimentation des machines virtuelles

Mettez les instances de machine sous tension ou hors tension.

"Microsoft.Compute/virtualMachines/read",
"Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/read",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/deallocate/action",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/start/action",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/restart/action",
<!--NeedCopy-->

Création, mise à jour ou suppression de machines virtuelles

Créez un catalogue de machines, puis ajoutez, supprimez, mettez à jour des machines et supprimez le catalogue de machines.

Voici la liste des autorisations minimales requises lorsque l’image principale est un disque géré ou que les instantanés se trouvent dans la même région que la connexion d’hébergement.

"Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/read",
"Microsoft.Resources/deployments/validate/action",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/read",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/write",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/delete",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/deallocate/action",
"Microsoft.Compute/snapshots/read",
"Microsoft.Compute/snapshots/write",
"Microsoft.Compute/snapshots/delete",
"Microsoft.Compute/snapshots/beginGetAccess/action",
"Microsoft.Compute/snapshots/endGetAccess/action",
"Microsoft.Compute/disks/read",
"Microsoft.Compute/disks/write",
"Microsoft.Compute/disks/delete",
"Microsoft.Compute/disks/beginGetAccess/action",
"Microsoft.Compute/disks/endGetAccess/action",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/read",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/subnets/join/action",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/subnets/read",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/read",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/write",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/delete",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/join/action",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/read",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/write",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/delete",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/join/action",
<!--NeedCopy-->

Vous avez besoin des autorisations supplémentaires suivantes basées sur des autorisations minimales pour les fonctionnalités suivantes :

  • Si l’image principale est un disque dur virtuel dans un compte de stockage situé dans la même région que la connexion d’hébergement :

     "Microsoft.Storage/storageAccounts/read",
     "Microsoft.Storage/storageAccounts/listKeys/action",
     <!--NeedCopy-->
    
  • Si l’image principale est une ImageVersion de Shared Image Gallery :

     "Microsoft.Compute/galleries/read",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/read",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/versions/read",
     <!--NeedCopy-->
    
  • Si l’image principale est un disque géré. Les instantanés, ou VHD, se trouvent dans une région différente de la région de connexion d’hébergement :

     "Microsoft.Storage/storageAccounts/read",
     "Microsoft.Storage/storageAccounts/listKeys/action",
     "Microsoft.Storage/storageAccounts/write",
     "Microsoft.Storage/storageAccounts/delete",
     <!--NeedCopy-->
    
  • Si vous utilisez un groupe de ressources géré par Citrix :

     "Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/write",
     "Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/delete",
     <!--NeedCopy-->
    
  • Si vous placez l’image principale dans Shared Image Gallery :

     "Microsoft.Compute/galleries/write",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/write",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/versions/write",
     "Microsoft.Compute/galleries/read",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/read",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/versions/read",
     "Microsoft.Compute/galleries/delete",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/delete",
     "Microsoft.Compute/galleries/images/versions/delete",
     <!--NeedCopy-->
    
  • Si vous utilisez la prise en charge des hôtes dédiés Azure :

     "Microsoft.Compute/hostGroups/read",
     "Microsoft.Compute/hostGroups/write",
     "Microsoft.Compute/hostGroups/hosts/read",
     <!--NeedCopy-->
    
  • Si vous utilisez le chiffrement côté serveur (SSE) avec des clés gérées par le client (CMK) :

     "Microsoft.Compute/diskEncryptionSets/read",
     <!--NeedCopy-->
    
  • Si vous déployez des machines virtuelles à l’aide de modèles ARM (profil de machine) :

     "Microsoft.Resources/deployments/write",
     "Microsoft.Resources/deployments/operationstatuses/read",
     "Microsoft.Resources/deployments/read",
     "Microsoft.Resources/deployments/delete",
     <!--NeedCopy-->
    

Création, mise à jour et suppression de machines dotées d’un disque non géré

Voici la liste des autorisations minimales requises lorsque l’image principale est un disque dur virtuel et utilise un groupe de ressources fourni par l’administrateur :

"Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/read",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/delete",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/listKeys/action",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/read",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/write",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/deallocate/action",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/delete",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/read",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/write",
"Microsoft.Resources/deployments/validate/action",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/delete",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/join/action",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/read",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/write",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/delete",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/join/action",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/read",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/write",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/subnets/read",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/read",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/subnets/join/action"
<!--NeedCopy-->

Autorisation générale

Le rôle de contributeur dispose d’un accès complet pour gérer toutes les ressources. Cet ensemble d’autorisations ne vous empêche pas d’obtenir de nouvelles fonctionnalités.

L’ensemble d’autorisations suivant fournit la meilleure compatibilité à l’avenir, même s’il inclut plus d’autorisations que nécessaire avec l’ensemble de fonctionnalités actuel :

"Microsoft.Compute/diskEncryptionSets/read",
"Microsoft.Compute/disks/beginGetAccess/action",
"Microsoft.Compute/disks/delete",
"Microsoft.Compute/disks/endGetAccess/action",
"Microsoft.Compute/disks/read",
"Microsoft.Compute/disks/write",
"Microsoft.Compute/galleries/delete",
"Microsoft.Compute/galleries/images/delete",
"Microsoft.Compute/galleries/images/read",
"Microsoft.Compute/galleries/images/versions/delete",
"Microsoft.Compute/galleries/images/versions/read",
"Microsoft.Compute/galleries/images/versions/write",
"Microsoft.Compute/galleries/images/write",
"Microsoft.Compute/galleries/read",
"Microsoft.Compute/galleries/write",
"Microsoft.Compute/hostGroups/hosts/read",
"Microsoft.Compute/hostGroups/read",
"Microsoft.Compute/hostGroups/write",
"Microsoft.Compute/snapshots/beginGetAccess/action",
"Microsoft.Compute/snapshots/delete",
"Microsoft.Compute/snapshots/endGetAccess/action",
"Microsoft.Compute/snapshots/read",
"Microsoft.Compute/snapshots/write",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/deallocate/action",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/delete",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/read",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/restart/action",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/start/action",
"Microsoft.Compute/virtualMachines/write",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/delete",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/join/action",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/read",
"Microsoft.Network/networkInterfaces/write",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/delete",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/join/action",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/read",
"Microsoft.Network/networkSecurityGroups/write",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/subnets/read",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/read",
"Microsoft.Network/virtualNetworks/subnets/join/action",
"Microsoft.Resources/deployments/operationstatuses/read",
"Microsoft.Resources/deployments/read",
"Microsoft.Resources/deployments/validate/action",
"Microsoft.Resources/deployments/write",
"Microsoft.Resources/deployments/delete",
"Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/read",
"Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/write",
"Microsoft.Resources/subscriptions/resourceGroups/delete",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/delete",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/listKeys/action",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/read",
"Microsoft.Storage/storageAccounts/write",
<!--NeedCopy-->

Plus d’informations