Citrix DaaS

Considérations sur le dimensionnement et la scalabilité des Cloud Connector

Lorsque vous évaluez le dimensionnement et la scalabilité de Citrix DaaS (anciennement Citrix Virtual Apps and Desktops Service), tenez compte de tous les composants. Effectuez des recherches et des tests sur la configuration des Citrix Cloud Connector et du StoreFront de manière à déterminer celle qui répond le mieux à vos besoins spécifiques. Des ressources insuffisantes pour le dimensionnement et la scalabilité auront un impact négatif sur les performances de votre déploiement.

Cet article fournit des détails sur les capacités maximales testées, ainsi que des recommandations sur les meilleures pratiques en matière de configuration de la machine Cloud Connector.

Les informations fournies s’appliquent aux déploiements dans lesquels chaque emplacement de ressources contient des charges de travail VDI ou des charges de travail RDS. Pour les emplacements de ressources qui contiennent des charges de travail mixtes VDI et RDS, contactez Citrix Consulting Services.

Des informations distinctes sont fournies aux clients utilisant Citrix Workspace et aux clients utilisant StoreFront. Des charges de travail plus petites ont été testées avec Citrix Workspace Des charges de travail plus importantes ont été testées avec StoreFront Citrix Workspace a été testé sans que la fonction de continuité de service soit activée. Des recommandations de dimensionnement et de scalabilité pour la continuité du service sont prévues pour une prochaine version de cet article.

Le Cloud Connector lie vos charges de travail à Citrix DaaS de la manière suivante :

  • Fournit un proxy pour la communication entre vos VDA et Citrix DaaS
  • Fournit un proxy pour la communication entre Citrix DaaS et votre Active Directory (AD) et les hyperviseurs
  • Dans les déploiements qui incluent des serveurs StoreFront, le Cloud Connector sert de broker de session temporaire pendant les pannes du cloud, fournissant aux utilisateurs un accès continu aux ressources

Il est important que vos Cloud Connector soient correctement dimensionnés et configurés pour répondre à vos besoins spécifiques.

Chaque ensemble de Cloud Connector est affecté à un emplacement de ressources (également appelé zone). Un emplacement de ressources est une séparation logique qui spécifie les ressources qui communiquent avec cet ensemble de Cloud Connector. Au moins un emplacement de ressources est requis par domaine pour communiquer avec Active Directory (AD).

Chaque catalogue de machines et chaque connexion d’hébergement sont affectés à un emplacement de ressources.

Pour les déploiements avec plusieurs emplacements de ressources, attribuez des catalogues de machines et des VDA aux emplacements de ressources afin d’optimiser la capacité du cache d’hôte local (LHC) à négocier les connexions pendant les pannes. Pour plus d’informations sur la création et la gestion des emplacements de ressources, consultez la section Se connecter à Citrix Cloud. Pour des performances optimales, configurez vos Cloud Connector sur des connexions à faible latence vers des VDA, des serveurs AD et des hyperviseurs.

Processeurs et systèmes de stockage recommandés

Pour des performances similaires à celles observées dans ces tests, utilisez des processeurs modernes prenant en charge les extensions SHA. Les extensions SHA réduisent la charge cryptographique sur le processeur. Les processeurs recommandés sont les suivants :

  • Advanced Micro Devices (AMD) Zen et processeurs plus récents
  • Intel Ice Lake et processeurs plus récents

Les tests décrits dans cet article ont été réalisés avec des processeurs AMD EPYX et Intel Cascade Lake.

Les Cloud Connector ont une charge cryptographique importante lorsqu’ils communiquent avec le cloud. Les Cloud Connector utilisant des processeurs avec des extensions SHA ont une charge de processeur plus faible, ce qui se traduit par une utilisation plus faible du processeur par le service LSASS (Local Security Authority Subsystem Service).

Citrix recommande d’utiliser un système de stockage moderne avec des opérations d’E/S par seconde (IOPS) adéquates, en particulier pour les déploiements qui utilisent le LHC. Les disques SSD (Solid State Drive) sont recommandés, mais des niveaux de stockage cloud premium ne sont pas nécessaires. Des IOPS plus élevées sont nécessaires pour les scénarios LHC dans lesquels le Cloud Connector exécute une petite copie de la base de données. Cette base de données est régulièrement mise à jour en fonction des modifications apportées à la configuration du site et fournit des fonctionnalités de négociation à l’emplacement des ressources en cas de panne de Citrix Cloud.

Capacité de calcul recommandée pour le cache d’hôte local

Les Cloud Connector exécutent Microsoft SQL Express Server LocalDB, qui est automatiquement installé lorsque vous installez le Cloud Connector. Pour les déploiements qui utilisent le LHC, la configuration du processeur du Cloud Connector, en particulier le nombre de cœurs disponibles pour SQL Express Server LocalDB, affecte directement les performances du LHC. Le nombre de cœurs de processeur disponibles pour SQL Server Express Server LocalDB affecte les performances du LHC encore plus que l’allocation de mémoire. Cette surcharge du processeur est observée uniquement en mode LHC lorsque Citrix DaaS n’est pas accessible et que le broker LHC est actif. Pour tout déploiement utilisant le LHC, Citrix recommande quatre cœurs par socket, avec un minimum de quatre cœurs de processeur par Cloud Connector. Pour plus d’informations sur la configuration des ressources de calcul pour SQL Express Server LocalDB, consultez Limites de capacité de calcul des éditions SQL Server.

Si les ressources de calcul disponibles pour SQL Express Server LocalDB sont mal configurées, les temps de synchronisation de la configuration peuvent être augmentés et les performances pendant les pannes peuvent être réduites. Dans certains environnements virtualisés, la capacité de calcul peut dépendre du nombre de processeurs logiques et non des cœurs de processeur.

Résumé des résultats des tests

Tous les résultats présentés sont basés sur un environnement de test tel que configuré dans les sections détaillées de cet article. Des configurations de système différentes peuvent donner des résultats différents.

Cette illustration donne une présentation graphique de la configuration testée.

Présentation de la configuration testée

Ce tableau fournit un guide rapide pour dimensionner vos Cloud Connector. Les résultats sont basés sur des tests internes de Citrix. Les configurations décrites ont été testées avec différentes charges de travail, notamment des tests de lancement de session à haut débit et des tempêtes d’enregistrement.

Chaque configuration illustrée possède deux Cloud Connector, le minimum requis pour chaque emplacement de ressources afin de garantir une haute disponibilité. Citrix recommande d’utiliser le modèle de redondance N+1 lors du déploiement de Cloud Connector afin de maintenir une connexion haute disponibilité avec Citrix Cloud.

  Minimum Faible Medium (Moyen) Élevée Maximum
VDA 500 VDI ou 50 RDS 1000 VDI ou 100 RDS 1000 VDI ou 100 RDS 5000 VDI ou 500 RDS 10 000 VDI ou 1 000 RDS
Connexions d’hébergement 10 10 20 40 40
Workspace ou StoreFront Workspace Workspace StoreFront avec Citrix ADC StoreFront avec Citrix ADC StoreFront avec Citrix ADC
Proxy de service NetScaler Gateway Oui Oui Non Non Non
Rendezvous v1 Oui Oui Non Non Non
Cache d’hôte local Non Non Oui Oui Oui
Processeurs pour connecteurs 2 processeurs virtuels 4 processeurs virtuels 4 processeurs virtuels 4 processeurs virtuels 8 processeurs
Mémoire pour connecteurs 4 Go 4 Go 6 Go 8 Go 10 Go

À propos de ces configurations test

  • Les exigences en matière de processeur et de mémoire concernent uniquement le système d’exploitation de base et les services Citrix. Les applications et services tiers peuvent nécessiter des ressources supplémentaires.
  • Les VDA sont des machines virtuelles ou physiques exécutant Citrix Virtual Delivery Agent.
  • L’alimentation de tous les VDA testés était gérée à l’aide de Citrix DaaS.
  • Les sessions RDS ont été testées avec jusqu’à 20 000 par emplacement de ressources.
  • Citrix Workspace a été testé à l’aide du protocole Rendezvous v1. Citrix recommande d’utiliser le protocole Rendezvous pour les déploiements à l’aide de Citrix Workspace. Le protocole Rendezvous réduit la charge du processeur sur le Cloud Connector en transférant le trafic HDX au service Citrix Gateway. Pour plus d’informations sur le protocole Rendezvous, voir Protocole Rendezvous.
  • La fonctionnalité de continuité de service Workspace n’était pas activée dans la configuration testée.

Méthodologie des tests

Des tests ont été effectués pour ajouter de la charge et mesurer les performances des composants de l’environnement. Les composants ont été surveillés en collectant des données de performance et la durée des procédures (telles que le temps de connexion et le délai d’enregistrement). Dans certains cas, des outils de simulation propriétaires Citrix ont été utilisés pour simuler des VDA et des sessions. Ces outils sont conçus pour utiliser les composants Citrix de la même manière que des sessions et des VDA traditionnels, sans avoir à héberger de sessions et VDA réels. Les tests ont été réalisés à la fois en mode négociation cloud et en mode cache d’hôte local pour des scénarios avec Citrix StoreFront.

Les recommandations relatives au dimensionnement de Cloud Connector dans cet article sont basées sur les données collectées à partir de ces tests.

Les tests suivants ont été effectués :

  • Tempête de connexion de session/lancement : test qui simule des périodes de connexion très élevées.
  • Tempête d’enregistrement de VDA : test qui simule des périodes d’enregistrement de VDA très élevées. Par exemple, après un cycle de mise à niveau ou une transition entre le mode négociation cloud et le mode cache d’hôte local.
  • Tempête d’action d’alimentation de VDA : test qui simule un volume élevé d’actions d’alimentation de VDA.

Scénarios Citrix Workspace (charges de travail minimales et petites)

Citrix Workspace est une solution d’espace de travail numérique qui fournit un accès sécurisé et unifié aux applications, aux bureaux et au contenu (ressources) de n’importe où et sur n’importe quel appareil. À moins que la fonction de continuité du service Citrix Workspace ne soit activée, Citrix Workspace n’utilise pas le LHC pour mettre des ressources à la disposition des utilisateurs pendant les pannes. Lorsque la continuité du service n’est pas activée, Citrix High Availability Service et Microsoft SQL Express Server LocalDB sont désactivés. La continuité du service n’était pas activée pour ces tests.

Des charges de travail allant jusqu’à 1 000 VDI ou jusqu’à 200 RDS ont été testées à l’aide de Citrix Workspace.

Pour garantir la haute disponibilité, un minimum de deux Cloud Connector pour chaque emplacement de ressources, en utilisant le modèle de redondance N+1. Comme les Cloud Connector peuvent être redémarrés ou arrêtés pour maintenance, ces tests ont été réalisés à l’aide d’un seul Cloud Connector. L’utilisation de deux Cloud Connector peut produire des performances légèrement supérieures à celles de ces tests.

Dans les configurations qui utilisent Citrix Workspace, Cloud Connector gère :

  • les communications entre les VDA et Citrix DaaS
  • les requêtes de Citrix DaaS vers AD sur site
  • les actions d’alimentation proxy vers les hyperviseurs
  • les demandes de lancement de sessions
  • Enregistrement de VDA

Conditions d’essai :

  • Test à l’aide d’un Cloud Connector. Deux Cloud Connector sont nécessaires pour assurer la haute disponibilité.
  • Test avec le Cloud Connector configuré avec les processeurs Intel Cascade Lake.
  • Le nombre de sessions RDS est une recommandation et non une limite. Testez votre propre limite de sessions RDS dans votre environnement.
  • Les sessions ont été lancées via Citrix Workspace à l’aide du protocole Rendezvous v1.
  • Test sans activation de la continuité du service.

Les résultats des tests sont résumés dans le tableau suivant.

Charges de travail minimales

Ces charges de travail ont été testées avec 2 processeurs virtuels et 4 Go de mémoire.

Charges de travail test Durée d’enregistrement du VDA Utilisation du processeur et de la mémoire Durée du test de lancement Utilisation du processeur et de la mémoire pour le lancement Taux de lancement
500 VDI 5 minutes Maximum processeur = 16 %, moyenne processeur = 4 %, maximum mémoire = 2,5 Go 3 minutes Maximum processeur = 45 %, moyenne processeur = 40 %, maximum mémoire = 3 Go 150 par minute
50 RDS, 1 000 sessions 2 minutes Maximum processeur = 15 %, moyenne processeur = 3 %, maximum mémoire = 2,3 Go 6 minutes Maximum processeur = 25 %, moyenne processeur = 15 %, maximum mémoire = 2,9 Go 166 par minute

Charges de travail réduites

Ces charges de travail ont été testées avec 4 processeurs virtuels et 4 Go de mémoire.

Charges de travail test Durée d’enregistrement du VDA Utilisation du processeur et de la mémoire Durée du test de lancement Utilisation du processeur et de la mémoire pour le lancement Taux de lancement
1 000 VDI 5 minutes Maximum processeur = 15 %, moyenne processeur = 5 %, maximum mémoire = 3,5 Go 6 minutes Maximum processeur = 48 %, moyenne processeur = 33 %, maximum mémoire = 3,4 Go 166 par minute
200 RDS, 5 000 sessions 3 minutes Maximum processeur = 5 %, moyenne processeur = 2 %, maximum mémoire = 3,5 Go 26 minutes Maximum processeur = 18 %, moyenne processeur = 3 %, maximum mémoire = 3,2 Go 192 par minute

Scénarios Citrix StoreFront (charges de travail moyennes, grandes et maximales)

Avec les charges de travail plus importantes, Citrix recommande d’utiliser le LHC pour une haute disponibilité. Pour plus d’informations sur l’utilisation du LHC, consultez l’article Cache d’hôte local. Le LHC nécessite un serveur StoreFront sur site. Pour obtenir des informations détaillées sur StoreFront, consultez la documentation produit StoreFront.

Des charges de travail allant de 1 000 à 10 000 VDI ou de 200 à 1 000 RDS ont été testées à l’aide de StoreFront.

Recommandations pour les configurations StoreFront :

  • Si vous avez plusieurs emplacements de ressources avec un seul serveur ou groupe de serveurs StoreFront, activez l’option de vérification de l’intégrité avancée pour le magasin StoreFront. Consultez la section Exigences de StoreFront dans l’article Cache d’hôte local
  • Pour des taux de lancement de session plus élevés, utilisez un groupe de serveurs StoreFront. Consultez Configurer des groupes de serveurs dans la documentation produit StoreFront.

Conditions d’essai :

  • Test à l’aide d’un Cloud Connector. Deux Cloud Connector sont nécessaires pour assurer la haute disponibilité.
  • Test avec le Cloud Connector configuré avec les processeurs Intel Cascade Lake.
  • Le nombre de sessions RDS est une recommandation et non une limite. Testez votre propre limite de sessions RDS dans votre environnement.
  • Les sessions ont été lancées via un seul serveur Citrix StoreFront.
  • Les tests de lancement de sessions de panne du LHC ont été effectués après le réenregistrement des machines. Les résultats des tests sont résumés dans le tableau suivant.

Charges de travail moyennes

Ces charges de travail ont été testées avec 4 processeurs virtuels et 6 Go de mémoire.

Charges de travail test État du site Durée d’enregistrement du VDA Utilisation du processeur et de la mémoire Durée du test de lancement Utilisation du processeur et de la mémoire pour le lancement Taux de lancement
1 000 VDI En ligne 5 minutes Maximum processeur = 36 %, moyenne processeur = 33 %, maximum mémoire = 5,3 Go 2 minutes Maximum processeur = 29 %, moyenne processeur = 27 %, maximum mémoire = 3,7 Go 500 par minute
1 000 VDI Panne 4 minutes Maximum processeur = 11 %, moyenne processeur = 10 %, maximum mémoire = 4,5 Go 2 minutes Maximum processeur = 42 %, moyenne processeur = 28 %, maximum mémoire = 4 Go 500 par minute
200 RDS, 5 000 sessions En ligne 3 minutes Maximum processeur = 14 %, moyenne processeur = 4 %, maximum mémoire = 3,5 Go 9 minutes Maximum processeur = 46 %, moyenne processeur = 21 %, maximum mémoire = 3,7 Go 555 par minute
200 RDS, 5 000 sessions Panne 3 minutes Maximum processeur = 15 %, moyenne processeur = 5 %, maximum mémoire = 3,7 Go 9 minutes Maximum processeur = 51 %, moyenne processeur = 32 %, maximum mémoire = 4,2 Go 555 par minute

Charges de travail importantes

Ces charges de travail ont été testées avec 4 processeurs virtuels et 8 Go de mémoire.

Charges de travail test État du site Durée d’enregistrement du VDA Utilisation du processeur et de la mémoire Durée du test de lancement Utilisation du processeur et de la mémoire pour le lancement Taux de lancement
5 000 VDI En ligne 3 à 4 minutes Maximum processeur = 45 %, moyenne processeur = 25 %, maximum mémoire = 7 Go 5 minutes Maximum processeur = 75 %, moyenne processeur = 55 %, maximum mémoire = 7 Go 1 000 par minute
5 000 VDI Panne 4 à 6 minutes Maximum processeur = 15 %, moyenne processeur = 5 %, maximum mémoire = 7,5 Go 5 minutes Maximum processeur = 45 %, moyenne processeur = 40 %, maximum mémoire = 7,5 Go 1 000 par minute
500 RDS, 10 000 sessions En ligne 3 minutes Maximum processeur = 45 %, moyenne processeur = 25 %, maximum mémoire = 7 Go 10 minutes Maximum processeur = 75 %, moyenne processeur = 55 %, maximum mémoire = 7 Go 1 000 par minute
500 RDS, 10 000 sessions Panne 3 minutes Maximum processeur = 15 %, moyenne processeur = 5 %, maximum mémoire = 7,5 Go 10 minutes Maximum processeur = 45 %, moyenne processeur = 40 %, maximum mémoire = 7,5 Go 1 000 par minute

Charges de travail maximales

Ces charges de travail ont été testées avec 8 processeurs virtuels et 10 Go de mémoire.

Charges de travail test État du site Durée d’enregistrement du VDA Utilisation du processeur et de la mémoire Durée du test de lancement Utilisation du processeur et de la mémoire pour le lancement Taux de lancement
10 000 VDI En ligne 3 à 4 minutes Maximum processeur = 85 %, moyenne processeur = 10 %, maximum mémoire = 8,5 Go 7 minutes Maximum processeur = 66 %, moyenne processeur = 28 %, maximum mémoire = 7 Go 1 400 par minute
10 000 VDI Panne 4 à 5 minutes Maximum processeur = 90 %, moyenne processeur = 17 %, maximum mémoire = 8,2 Go 5 minutes Maximum processeur = 90 %, moyenne processeur = 45 %, maximum mémoire = 8,5 Go 2 000 par minute
1 000 RDS, 20 000 sessions En ligne 1 à 2 minutes Maximum processeur = 60 %, moyenne processeur = 20 %, maximum mémoire = 8,6 Go 17 minutes Maximum processeur = 66 %, moyenne processeur = 25 %, maximum mémoire = 6,8 Go 1 200 par minute
1 000 RDS, 20 000 sessions Panne 3 à 4 minutes Maximum processeur = 22 %, moyenne processeur = 10 %, maximum mémoire = 8,5 Go 21 minutes Maximum processeur = 90 %, moyenne processeur = 50 %, maximum mémoire = 7,5 Go 1 000 par minute

Utilisation des ressources de synchronisation de la configuration

Le processus de synchronisation de la configuration maintient les Cloud Connector à jour avec Citrix DaaS. Les mises à jour sont automatiquement envoyées aux Cloud Connector pour s’assurer que les Cloud Connector sont prêts à prendre en charge la négociation en cas de panne. La synchronisation de la configuration met à jour la base de données du LHC, SQL Express Server LocalDB. Le processus importe les données dans une base de données temporaire, puis bascule vers cette base de données une fois importées. Cela garantit qu’il existe toujours une base de données LHC prête à prendre le relais.

L’utilisation du processeur, de la mémoire et du disque augmente temporairement pendant l’importation des données dans la base de données temporaire.

Résultats des tests :

  • Durée d’importation des données : 7 à 10 minutes
  • Utilisation du processeur :
    • maximum = 25 %
    • moyenne = 15 %
  • Utilisation de la mémoire :
    • maximum = 9 Go
    • augmentation d’environ 2 Go à 3 Go
  • Utilisation du disque :
    • Pic de lecture du disque de 4 Mo/s
    • Pic d’écriture sur le disque de 18 Mo/s
    • Pic d’écriture sur le disque de 70 Mo/s pendant le téléchargement et l’écriture de fichiers de configuration XML
    • Pic de lecture du disque de 4 Mo/s à la fin de l’importation
  • Taille de la base de données LHC :
    • Fichier de base de données de 400 à 500 Mo
    • Base de données de journaux de 200 à 300 Mo

Conditions d’essai :

  • Test sur AMD EPYX à 8 processeurs virtuels
  • La base de données de configuration de site importée était destinée à un environnement avec un total de 80 000 VDA à l’échelle du site et 300 000 utilisateurs (trois équipes de 100 000 utilisateurs)
  • Le temps d’importation des données a été testé sur un emplacement de ressources avec 10 000 VDI

Autres considérations concernant l’utilisation des ressources :

  • Pendant l’importation, les données complètes de configuration du site sont téléchargées. Ce téléchargement peut provoquer un pic de mémoire, en fonction de la taille du site.
  • Le site testé utilisait environ 800 Mo pour la base de données et les fichiers journaux de base de données combinés. Lors d’une synchronisation de configuration, ces fichiers sont dupliqués avec une taille combinée maximale d’environ 1 600 Mo. Assurez-vous que votre Cloud Connector dispose de suffisamment d’espace disque pour les fichiers dupliqués. Le processus de synchronisation de configuration échoue si le disque est plein.