Considérations sur le dimensionnement et la scalabilité des Cloud Connector

Lorsque vous évaluez le dimensionnement et la scalabilité de Citrix Virtual Apps and Desktops Service, tenez compte de tous les composants. Effectuez des recherches et des tests sur la configuration des Cloud Connector et du StoreFront géré par le client de manière à déterminer celle qui répond le mieux à vos besoins spécifiques. Le sous-dimensionnement des machines peut avoir un impact négatif sur les performances du système. Cet article fournit des détails sur les capacités maximales testées, ainsi que des recommandations sur les meilleures pratiques en matière de configuration de la machine Cloud Connector.

Synthèse

Tous les résultats présentés sont basés sur un environnement de test tel que configuré dans les sections détaillées de ce document. Des configurations de système différentes peuvent donner des résultats différents.

Principaux résultats des tests :

  • Dimensionnement et scalabilité de Citrix Virtual Apps and Desktops Service
    • Un ensemble de trois Cloud Connector avec 4-vCPU est recommandé pour les sites n’hébergeant pas plus de 5 000 postes de travail VDA.
      • Il s’agit d’une configuration haute disponibilité N+1.
    • Le démarrage de 20 000 sessions sur 100 serveurs VDA est 57 % plus rapide avec un StoreFront géré par le client qu’avec un StoreFront géré par Citrix.
    • Le provisioning de 1 000 VM prend en moyenne 140 minutes.
  • Citrix Virtual Desktops Essentials
    • Deux Cloud Connector hébergés sur des VM Azure Standard_A2_v2 sont recommandés pour 1 000 VM Windows 10.
    • Le démarrage de 1 000 sessions sur des VM Windows 10 hébergées dans Azure prend moins de 20 minutes.
    • Les tests ont révélé qu’il faut environ 44 secondes à partir du moment où un utilisateur ouvre une session sur StoreFront jusqu’à ce qu’il reçoive un bureau VDI fonctionnel avec des paramètres par défaut.
    • Le provisioning de 1 000 VM Windows 10 dans Azure prend en moyenne 8 heures.

Image de la vue d'ensemble

  • Citrix Cloud gère les services Cloud Connector et le client gère les machines.
  • Une appliance NetScaler a été utilisée pour les tests de lancement de session de Citrix Virtual Desktops Essentials. Tous les autres tests de lancement de session ont utilisés des connexions directes à StoreFront.

Méthodologie des tests

Des tests ont été effectués pour ajouter de la charge et mesurer les performances des composants de l’environnement. Les composants ont été surveillés en collectant des données de performance et la durée des procédures (telles que le temps de connexion, temps de création des machines). Dans certains cas, des outils de simulation propriétaires Citrix ont été utilisés pour simuler des VDA et des sessions. Ces outils sont conçus pour utiliser les composants Citrix de la même manière que des sessions et des VDA traditionnels, sans avoir à héberger de sessions et VDA réels. Nous avons effectué les tests suivants :

  • Tempête de connexion de session : test qui simule des périodes de connexion très élevées.
  • Tempête d’enregistrement de VDA : test qui simule des périodes d’enregistrement de VDA très élevées. Par exemple, à la suite d’un cycle de mise à niveau ou d’une récupération après panne.
  • Provisioning de Machine Creation Service : test qui mesure le temps nécessaire pour effectuer des tâches telles que la copie d’images principales, la création de comptes Active Directory et la création de machines.

Nous avons utilisé les données recueillies lors de ces tests pour formuler des recommandations concernant le dimensionnement de Cloud Connector. Les tests ont été basés sur ce qui suit.

Tests de tempête de connexion de session

Les sessions sont démarrées indépendamment sur des serveurs StoreFront gérés par le client et gérés par Citrix. Des tests portant sur 1 000, 5 000 et 20 000 sessions ont été exécutés dans chaque environnement. Nous avons collecté les durées de connexion à StoreFront, d’énumération des ressources, de récupération des fichiers ICA et des bureaux actifs. La durée de bureau actif correspond au temps écoulé entre le démarrage du fichier ICA et le chargement complet de la ressource.

Pour certains scénarios de test, nous avons utilisé des outils de simulation pour faciliter le test de grands nombres d’utilisateurs. Les outils de simulation permettent de réaliser des tests avec moins de matériel que nécessaire pour exécuter 5 000 ou 20 000 sessions réelles. Ces sessions simulées suivent la même processus, à savoir connexion à StoreFront, énumération des ressources et récupération du fichier ICA, mais elles ne démarrent pas les bureaux actifs. Au lieu de cela, l’outil de simulation indique à la pile ICA que la session a démarré. Toutes les communications de l’agent Broker avec le Broker Service reproduisent les communications d’une session réelle. Les mesures de performance sont collectées à partir des Cloud Connector.

Pour déterminer la réponse de l’environnement aux lancements de session, 25 sessions simultanées ont été lancées pendant toute la durée du test. Les mesures montrent donc les résultats d’un système soumis à une charge tout au long du test.

Tests de tempête d’enregistrement de VDA

Lors d’une tempête d’enregistrement de VDA, des centaines, voire des milliers de VDA sont enregistrés simultanément pour simuler la récupération d’un site. L’enregistrement d’un volume élevé de VDA se produit généralement après le cycle de mise à niveau toutes les deux semaines, lors d’un scénario « lundi matin » ou lorsque le système est restauré suite à une panne entre les ordinateurs gérés par le client et les services gérés par Citrix. Les tests ont été effectués avec 5 000 VDA et les Cloud Connector étaient surveillés en recueillant des données de performance au cours de chaque test. Les données incluaient des compteurs Perfmon (processeur, mémoire, utilisation du disque) et les durées d’enregistrement des VDA.

Tests de provisioning de Machine Creation Service

Les tests de provisioning ont été réalisés en créant des catalogues de tailles différentes. Les durées requises pour diverses tâches (copie d’image principale, création de compte AD et création de machines) ont été mesurées pour évaluer les performances. Nous avons testé l’augmentation de la taille du catalogue dans Azure. Les hyperviseurs Azure et ceux gérés par le client ont été sousmis à des tests portant sur le provisionnement de 1 000 machines. Les tests dans Azure étaient limités aux VM Windows 10, car Windows 10 est le seul système d’exploitation pris en charge pour Citrix Virtual Desktops Essentials. L’hyperviseur géré par le client a été testé sur Windows 10 et Windows 2012 R2.

Environnement de test

La configuration de l’environnement de test comprenait les composants Citrix Cloud Connector, Citrix Virtual Apps and Desktops Service et Citrix Virtual Apps and Desktops. Les spécifications de machine et de système d’exploitation que nous avons utilisées sont fournies ici afin que vous puissiez comparer notre configuration et les résultats des tests avec votre propre configuration et vos propres exigences.

Outils utilisés

Un outil de test interne a collecté les données de performance et les mesures depuis les machines testées et a initié les lancements de sessions. Cet outil propriétaire orchestre les lancements de sessions utilisateur dans l’environnement Citrix Virtual Apps and Desktops et fournit un emplacement centralisé pour la collecte des données de temps de réponse et des mesures de performances. En substance, l’outil de test administre les tests et collecte les résultats.

Configuration du test – Citrix Virtual Apps and Desktops

Vous trouverez ci-dessous une liste des spécifications de machine et de système d’exploitation utilisées lors des tests de Citrix Virtual Apps and Desktops.

  • Cloud Connector :
    • Premier scénario : deux Windows 2012 R2, 2 vCPU, 4 Go de mémoire
    • Deuxième scénario : deux Windows 2012 R2, 4 vCPU, 4 Go de mémoire
  • StoreFront (géré par le client) : un Windows 2012 R2, 8 vCPU, 8 Go de mémoire
  • Hyperviseurs : huit VMware vSphere ESXi 6.0 Update 1, HP ProLiant BL 460c Gen9, deux processeurs Intel E5-2620, 256 Go de mémoire
  • Stockage d’hyperviseur : partage NFS 2 To sur NetApp 3250
  • VDA : Windows 2012 R2 et Windows 10 32 bits Build 1607

Configuration du test – Citrix Virtual Desktops Essentials

Les sessions ont été démarrées à partir de 100 lanceurs de clients Windows 2012 R2. Les sessions ont été authentifiées auprès d’un Windows Active Directory hébergé dans Azure. Les profils itinérants étaient stockés sur un serveur de fichiers Windows dans Azure.

  • VDA : 1 000 Windows 10 64 bits Build 1607, 2 vCPU, 7 Go de mémoire (instance Standard_D2_v2)
  • Client : 100 serveurs Windows 2012 R2, 8 vCPU, 8 Go de mémoire
  • Contrôleur de domaine : deux Windows 2012 R2, 4 vCPU, 14 Go de mémoire (instance Standard_D3_v2)
  • Serveur de fichiers : un Windows 2012 R2, instance DS11
  • NetScaler VPX : un NetScaler 11.0, instance Standard_D3_v2 disposant de 1 000 licences Platinum
  • Cloud Connector :
    • Premier scénario : deux Windows 2012 R2, 2 vCPU, 4 Go de mémoire (instance Standard_A2_v2)
    • Deuxième scénario : deux Windows 2012 R2, 4 vCPU, 7 Go de mémoire (instance Standard_A3)
  • StoreFront (géré par le client) : un Windows 2012 R2, instance DSv2

Considérations relatives aux machines gérées par le client

Les machines gérées par le client peuvent être situées dans les bureaux, le centre de données ou le compte cloud (tel que Azure ou AWS) du client. Selon notre définition, la machine gérée par le client est sous le contrôle total du client. Les machines gérées par le client incluent : Cloud Connector, serveurs StoreFront, serveurs RDS, machines VDI et machines Remote PC Access (non couvertes pendant les tests). Dans un souci de brièveté, les serveurs RDS, les machines VDI et les machines Remote PC Access sont désignés sous le nom de VDA dans le présent rapport.

Serveurs StoreFront

Pour tester Citrix Virtual Apps and Desktops Service, nous avons utilisé une machine avec 8 vCPU et 8 Go de mémoire en tant que serveur StoreFront géré par le client. Pour tester Citrix Virtual Desktops Essentials, nous avons utilisé Azure Standard_DS2_v2 (2 vCPU, 7 Go de mémoire) pour le serveur StoreFront géré par le client. Consultez le Guide de planification StoreFront pour dimensionner votre serveur StoreFront correctement pour votre environnement.

Cloud Connector

Nous avons testé des Cloud Connector gérés par le client et hébergés sur des VM équipées de 2 vCPU et de 4 Go de mémoire dans un scénario, et de 4 vCPU et de 4 Go de mémoire dans un autre scénario. Dans Azure, les Cloud Connector ont été testés sur des instances Standard_A2_v2 (2 vCPU, 4 Go de mémoire) et Standard_A3 (4 vCPU, 7 Go de mémoire).

Lors de nos tests, les Cloud Connector ont été déployés dans des groupes à haute disponibilité (leur charge n’est pas répartie). Bien que ce document se concentre sur des environnements de test comportant deux Cloud Connector, un ensemble N+1 de trois Cloud Connector est recommandé. Le reste de ce rapport est axé sur les Cloud Connector et sur la manière de les dimensionner pour obtenir des performances optimales.

Résultats des tests

Tempête d’enregistrement de VDA

Le test de tempête d’enregistrement de VDA fournit des données illustrant la relation entre le dimensionnement des Cloud Connector et la stabilité de l’environnement. La stabilité de l’environnement est testée lors de pannes réseau entre l’emplacement géré par le client et les services gérés par Citrix. Des tempêtes d’enregistrement de VDA peuvent être déclenchées lors de la mise à niveau du Delivery Controller et de la base de données de site, généralement toutes les deux semaines.

Comparaison du dimensionnement du processeur de Cloud Connector : 2 vCPU vs. 4 vCPU

Comparaison du dimensionnement du processeur de Cloud Connector

  • L’utilisation moyenne est similaire, mais le processeur de la machine 2-vCPU est mis à l’épreuve pendant le test et des désenregistrements occasionnels de VDA sont observés.
  • L’utilisation de Cloud Connector avec 4-vCPU pour des sites comportant environ 5 000 VDA est recommandée pour assurer la stabilité.
  • L’utilisation de Cloud Connector avec 2-vCPU est recommandée pour les sites hébergeant 2 500 VDA.
  • Les Cloud Connector sont un groupe à haute disponibilité qui ne répartissent pas la charge.
  • L’une des raisons pour lesquelles nous ne recommandons pas le Cloud Connector avec 2-vCPU pour les sites hébergeant 5 000 VDA est le caractère aléatoire de l’affectation de machines. Étant donné que la charge des Cloud Connector n’est pas répartie, vous ne pouvez pas prédire la taille de la charge transférée vers l’un ou l’autre des Cloud Connector. Parfois, nous avons observé plus de 60 % de la charge acheminée vers une seule machine.
Nombre de VDA Cloud Connector requis
< 2 500 2 VM + 1, chacune ayant 2 vCPU
< 5 000 2 VM + 1, chacune ayant 4 vCPU

Comparaison de la durée de tempête d’enregistrement de VDA par paire de Cloud Connector haute disponibilité

Taille de Cloud Connector Nombre de VDA Durée d’enregistrement
2 VCPU 5000 11:03
4 VCPU 5000 5:46
  • Les Cloud Connector équipés de 4 vCPU se sont avérés plus stables lors des tests.
  • Les VDA sont enregistrés plus rapidement lorsque les Cloud Connector étaient équipés de 4 vCPU.
  • Des réenregistrements de VDA ont été observés au cours des tests avec les Cloud Connector équipés de 2-vCPU.
    • Des réenregistrements peuvent se produire lorsque les tentatives d’enregistrement expirent ou que les pulsations de communication avec le VDA sont retardées.

Utilisation de la mémoire par composant sur un Cloud Connector pendant une tempête d’enregistrement de 5 000 VDA

Image d'utilisation de la mémoire

  • Ce graphique est une vue détaillée de l’utilisation de la mémoire par les composants Citrix et le service Microsoft LSASS (service de sous-système de l’autorité de sécurité locale) lors du test de tempête d’enregistrement.
  • Le processus LSASS sur les Cloud Connector joue un rôle important aussi bien dans les enregistrements que dans les lancements de sessions. Toutes les authentifications Active Directory, effectuées par les services Cloud Citrix, sont envoyées par proxy au Active Directory géré par le client via les Cloud Connector.
  • L’utilisation de la mémoire atteint son maximum pendant la période d’enregistrement de VDA et décroît après l’enregistrement de tous les VDA.
  • Une utilisation élevée de la mémoire est observée sur les Cloud Connector dotés de 4 Go de mémoire.

Lancement de session (Citrix Virtual Desktops Essentials)

1 000 tests de lancement de session ont été réalisés à l’aide de la plate-forme Citrix Virtual Desktops Essentials. Les tests ont comparé des instances Cloud Connector de tailles différentes. Nous avons testé les instances Standard_A2_v2 (2 vCPU, 4 Go de mémoire) et Standard_A3 (4 vCPU, 7 Go de mémoire).

Utilisation processeur du Connector avec StoreFront géré par Citrix lors des tests de lancement de session

Image d'utilisation du processeur du Connector

  • La contention du processeur est faible pendant le test. La taille de l’instance Standard_A2_v2 était largement suffisante pour gérer un déploiement de 1 000 machines VDI au cours d’un test de lancement de session avec charge élevée.
  • L’instance Standard_A3 a été jugée excessive pour la taille de ce site. Nous avons donc continué avec une ventilation de l’instance Standard_A2_v2.
  • Les sites VDI plus importants peuvent imposer l’utilisation de Standard_A3.

Utilisation du processeur par les principaux composants sur un Cloud Connector A2v2 au cours du lancement de 1 000 sessions

Image d'utilisation du processeur

Remarques :

Les processus exécutés sur le Cloud Connector ne sont pas tous affichés car certains n’ont pas enregistré de résultats significatifs.

  • Le Citrix Remote Broker Provider (XaXdCloudProxy) gère la communication entre les machines VDA gérées par le client et les services gérés par Citrix (Delivery Controller).
  • Le service LSASS sur les Cloud Connector traite toutes les authentifications Active Directory. Les authentifications effectuées par les services Cloud Citrix sont transmises par proxy au Active Directory géré par le client via les Cloud Connector.
  • Le graphique montre l’utilisation d’un seul Cloud Connector ayant reçu une charge plus importante pendant le test. Le Cloud Connector supplémentaire dans le test présentait une utilisation moindre du processeur et n’était pas inclus dans le graphique.

Comparaison d’utilisation de la mémoire des instances de Cloud Connector

Image de mémoire Cloud Connector

  • Moins de mémoire disponible sur l’instance Standard_A2_v2 (4 Go de mémoire) indique une utilisation élevée de la mémoire sur la VM Standard_A2_v2.
  • L’utilisation élevée de la mémoire est provoquée par le processus Citrix Remote HCL Server (RemoteHCLServer) qui maintient l’état d’alimentation des 1 000 machines dans Azure.
    • En raison des limitations du débit de l’API Azure, les états ne peuvent pas être interrogés à intervalles réguliers.
  • Les modifications apportées au Citrix Remote HCL Server (RemoteHCLServer) après nos tests permettent au Delivery Controller de communiquer directement l’état des machines à Azure.
    • Cette modification réduit considérablement l’utilisation de la mémoire et permet aux instances Standard_A2_v2 de gérer les 1 000 sites VDA sans problème.

Durées de lancement de session

Comparaison des instances Standard_A2_v2 et Standard_A3 avec des serveurs StoreFront gérés par le client et gérés par Citrix

||StoreFront géré par le client|StoreFront géré par le client|StoreFront géré par Citrix|StoreFront géré par Citrix| |—|—|—|—|—| ||A3 |A2v2 |A3|A2v2| |Authentification|561 ms|575 ms|1 996 ms|2 051 ms| |Énumération |1 132 ms|1 054 ms|1,410 ms|1 577 ms| |Nombre total de connexions|1 693 ms|1 629 ms|3 406 ms|3 621 ms| ||||| |Récupération du fichier ICA|3 464 ms|3 659 ms|4 730 ms|6 222 ms| |Connexions à l’OS|38,83 secondes|41,91 secondes|37,67 secondes|40,08 secondes| |Durée totale des lancements|42,3 secondes|45,6 secondes|42,4 secondes|42,4 secondes|

Remarques :

Les durées sont la moyenne de tous les tests. Serveur StoreFront géré par le client dans Azure : Standard_DS2_v2 (2 vCPU, 7 Go de mémoire)

  • Les sessions StoreFront gérées par Citrix enregistrent des durées de chargement plus lentes, car StoreFront doit s’authentifier auprès de l’Active Directory géré par le client via le WAN.
  • Une latence d’environ 30 ms a été observée entre les machines clientes et NetScaler lors des tests.
  • Il y a une diminution moyenne de 3 à 4 secondes dans les démarrages de sessions lors de l’utilisation d’instances Standard_A3 pour Cloud Connector lorsque l’environnement est soumis à des contraintes.
    • La VM Standard_A3 a deux fois plus de cœurs de processeur que la VM Standard_A2_v2
    • L’utilisation de la mémoire sur l’instance Standard_A2_v2 est élevée pendant le test.
      • L’utilisation élevée de la mémoire a été résolue lorsque nous avons supprimé la communication RemoteHCLServer des Cloud Connector dans les déploiements Azure ARM.

Durées de connexion pour 1 000 sessions Windows 10

Image de connexion de session

  • Toutes les machines étaient sous tension avant le test.
  • La procédure de test a démarré 1 000 sessions au cours d’une période d’environ 8 minutes.
  • La durée moyenne d’activation d’un poste de travail avec une instance Standard_D2_v2 de VDA Windows 10 64 bits était d’environ 37,67 secondes.
  • Le graphique présente les durées de connexion individuelles au cours du test, à partir du moment où le fichier ICA est récupéré jusqu’au moment où un poste de travail utilisable actif est présenté.
    • Les zones vertes et jaunes indiquent respectivement un et deux écarts types.
  • Bien que les durées de démarrage de session soient cohérentes, il existe certaines aberrations. Des changements momentanés dans les conditions du réseau peuvent provoquer des valeurs aberrantes, ce qui a un impact sur :
    • L’échange de tickets Secure Ticket Authority (STA) sur le NetScaler transférés par proxy via des Cloud Connector.
    • L’établissement d’une connexion HDX sur le WAN.
    • Le stockage Azure. Les tests ont utilisé le stockage standard.

Lancement de session simulé

Le test de lancement de session simulé impose des contraintes aux Cloud Connector, Delivery Controller et à la base de données du site. Les tests de lancement de session simulés testent la capacité des composants à gérer un grand nombre de connexions simultanées et à maintenir ces sessions en situation de charge soutenue. 5 000 et 20 000 sessions ont été testées. Ce document se concentre sur les tests de 20 000 sessions. Le taux de lancement et le comportement des composants sont presque identiques entre les deux tests. Le test de 20 000 sessions dure plus longtemps et donne une vision plus large de l’utilisation du service au fil du temps. 25 sessions ont été lancées simultanément le plus rapidement possible. La configuration permettant de lancer des sessions aussi rapidement que possible a permis au système testé de dicter la vitesse à laquelle l’environnement répond aux connexions.

Utilisation du processeur par le groupe à haute disponibilité des Cloud Connector lors du test de lancement de session

Image de haute disponibilité des Cloud Connector

  • Le graphique montre une comparaison de l’utilisation processeur des Cloud Connector durant le lancement de 20 000 sessions.
  • Deux Cloud Connector sont déployés pour les tests de charge et de contrainte. Un déploiement N+1 de trois Cloud Connector est recommandé pour une utilisation avec haute disponibilité.
  • Aucune contention du processeur n’a été observée pendant le test.

Utilisation du processeur des Cloud Connector par composant lors du test de lancement de 20 000 sessions

Image de processeur des Cloud Connector

  • Le service LSASS (service de sous-système de l’autorité de sécurité locale) utilise le processeur lors des ouvertures de session à l’aide d’un StoreFront géré à la fois par Citrix et par le client.
  • Toutes les authentifications provenant de services gérés par Citrix doivent traverser les Cloud Connector pour communiquer avec l’Active Directory géré par le client.

Utilisation de la mémoire par composant au cours du lancement de 20 000 sessions

Image d'utilisation de la mémoire

  • La sollicitation de la mémoire est faible pendant le lancement de sessions.
  • L’utilisation de la mémoire par la plupart des composants ne change pas tout au long du test, comme en témoignent les valeurs Peak et Average qui sont presque égales.

Comparaison du lancement de session des serveurs StoreFront gérés par le client et gérés par Citrix

  StoreFront géré par le client* StoreFront géré par Citrix
Authentification 261 ms 1 629 ms
Énumération 1 075 ms 1 275 ms
Durée total des connexions 1 336 ms 2 904 ms
     
Récupération du fichier ICA 2 132 ms 2 715 ms

Remarques :

Le serveur StoreFront géré par le client utilisé pour les tests était une VM 2012 R2 équipée de 8 vCPU et 8 Go de mémoire. Le StoreFront géré par Citrix se trouve sur Delivery Controller et partage les ressources avec d’autres services Citrix.

  • L’utilisation d’un serveur StoreFront géré par le client est plus rapide en raison du temps requis pour l’authentification AD sur le WAN.
  • Une latence d’environ 30 ms a été observée entre les Cloud Connector et Delivery Controller au cours des tests.
  • Il existe une différence de 2 secondes entre le processus de connexion à l’aide d’un serveur StoreFront géré par Citrix par rapport à un serveur StoreFront géré par un client lorsque le serveur StoreFront est en condition de charge.
  • Une différence de 1,2 seconde dans le temps moyen de récupération d’un fichier ICA est observée. Cela correspond à une augmentation de 83 %.
  • L’utilisation d’un serveur StoreFront géré par le client est recommandée pour les clients nécessitant un volume élevé de lancements de sessions simultanées.

Provisioning de Machine Creation Service

Test de MCS Citrix Virtual Desktops Essentials avec Azure Resource Manager

Machine Creation Service vous permet de créer et de supprimer des bureaux virtuels (VDA) dans Azure. La première étape consiste à créer un disque dur virtuel Windows 10, puis à le charger sur Azure. L’image principale est créée à partir du disque dur virtuel. Citrix Virtual Desktops Essentials vous permet de créer des machines virtuelles à partir de l’image principale.

Nombre de machines Copie de l’image principale Création de compte Active Directory Création d’une machine
10 30 minutes 1 minute 7 minutes
100 30 minutes 7 minutes 50 minutes
250 40 minutes 8 minutes 2 heures
500 55 minutes 15 minutes 4 heures
1 000 65 minutes 30 minutes 8 heures

Remarques :

Les durées sont approximatives et basées sur plusieurs tests et peuvent varier.

  • Nous avons testé le processus de création de machines à l’aide de différents nombres de machines afin de mesurer le temps nécessaire pour :
    • Copier l’image principale
    • Créer des comptes de machines
    • Provisionner des machines
  • Les durées n’augmentent pas linéairement car les copies de l’image principale doivent être répliquées sur chaque compte de stockage. La réplication s’effectue en parallèle et devient plus lente à mesure que le nombre de tâches augmente.
    • Il y a une limite de 40 machines par compte de stockage. La limite nécessite 25 comptes de stockage pour un environnement de 1 000 VM.
    • Il existe une limite de 760 machines par emplacement de ressources.
  • La création de comptes Active Directory doit transitée via les Cloud Connector, ce qui augmente le temps requis pour effectuer la tâche. Les comptes Active Directory sont créés à un taux d’environ 33 par minute.
  • Les tests ont utilisé des Cloud Connector Standard_A2_v2. Aucun goulot d’étranglement au niveau des ressources n’a été observé.

Test de MCS Citrix Virtual Apps and Desktops Service

Les tests de provisionnement MCS ont été effectués sur un hyperviseur VMware ESXi 6.0. Il y a huit hôtes vSphere dans le cluster et le stockage de partage est NFS sur un partage NetApp.

OS Nombre de machines Copie de l’image principale Création de compte Active Directory Création d’une machine
WIN 2012 R2 100 4 minutes 3 minutes 4 minutes
WIN 2012 R2 1 000 5 minutes 30 minutes 100 minutes
WIN 10 32 BITS 100 4 minutes 3 minutes 4 minutes
WIN 10 32 BITS 100 4 minutes 3 minutes 4 minutes

Remarques :

Les durées sont approximatives et basées sur plusieurs séries de tests et peuvent varier. Les données de test de ces séries sont moyennées dans le tableau.

  • La durée requise pour le processus de création de machines est similaire à celle requise dans les versions XenApp et XenDesktop 7.x. La principale différence entre ces tests est la création d’un compte Active Directory. Dans l’environnement cloud, la création de compte doit transitée via les Cloud Connector. Les comptes Active Directory dans l’environnement Cloud sont créés à un taux d’environ 33 par minute.
  • Nous avons effectué les tests avec deux VM équipées de 4 vCPU et de 4 Go pour les Cloud Connector. Aucun conflit de ressources n’a été observée pendant le test.